DJ Quik « Balance & Options » @@@@@


La prison a été sûrement un tournant dans la carrière de DJ Quik, et cela s’était déjà bien ressenti déjà sur ‘Rythm-Al-Ism’. Plus serein dans sa musique, plus assagi mais pas moins gangsta, le californien originaire de Compton a pris conscience qu’il est l’un des producteur/rappeur les apprécié de la Westcoas. Quik a été et demeure encore le plus dangereux concurrent californien de Dr Dre, se mesurer à cette référence ultime l’a poussé et motivé à innover le genre et tirer sa musique vers le haut. Il nous livre donc en 2000 ‘Balance & Options’, un chef d’oeuvre (n’ayons pas peur des mots) résolument festif, enjoué et groove à souhait : du rap californien comme tout le monde aime, à la folie.

Chronique originale écrite en 2005

Des basses gonflées bien rondes comme une pâte à pizza et des mélodies funky dorées au soleil, la bande de potes (Suga Free, AMG,  Mausberg aujourd’hui décédé…), des lyrics dépassant bien souvent le vulgaire, ‘Balance & Options’ est l’album le plus festif (pour ne pas dire ‘dancefloor’) de la discographie d’un DJ Quik au sommet de son art. A commencer par « Pitch In On A Party », où l’art et la manière d’improviser une ‘gangsta party’ amicale chez soi. Si vous préférez une ambiance old school, les vétérans Digital Underground ne sont jamais loin pour faire la fête sur « Do Whatchu Want ». Et si vous êtes plutôt du genre à draguer dans le carré V.I.P. avec la bouteille de champ’ à 200euros, passage obligé sur la grosse bombe de ce disque, « Sexuality » et sa puissance disco qui se manifestent dans le beat à faire trembler le sol et les airs de violons.

Pas mal d’autres tracks méritent assurément le détour comme « We Came 2 Play », « How Come » et surtout « Tha Divorce Song » avec James DeBarge qui conclue en beauté ce cinquième opus. Bien évidemment, DJ Quik ne manque de prouver ses talents de musicien en proposant des versions très instrumentales  comme ce « Roger’s Groove » en hommage à Roger Troutman (le papa du vocoder) ou le fameux « Quik’s Groove V » qui continue la série commencée depuis quelques années déjà. On prendra en compte l’apparition d’un autre producteur/rappeur de renom, Erick Sermon (sur « U Ain’t Fresh »), ainsi que l’ex-chanteur-guitariste des Tony Toni Tone! et Lucy Pearl, j’ai nommé Raphael Saadiq, sur le sublissime « Well », LA chanson de ‘Balance & Options’ qui recrée magiquement dans nos oreilles le climat doux et tempéré de Los Angeles. Et s’il faut que l’ancien DJ Quik refasse surface, le hardcore et gangsta, « Quikker Said Than Dunn » fermera des bouches sur ce sample de « Eazy-er Said Than Dunn » du défunt Eazy-E.

Accessible à un public assez large, hormis peut-être ceux qui saturent par la violence gratuite des propos de David Blake, ‘Balance & Options’ est un excellent disque qui permettrait à certain de se familiariser avec le style de DJ Quik. Quasiment incontournable pour tout amateur de son West moderne.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s