Cee-Lo Green « … Is The Soul Machine » @@@@


Suite des aventures de notre ATLien Cee Lo en solo. L’ex-leader des Goodie Mob va tenter avec cet opus de repousser les limites du hip hop, déjà explorées par Andre3000 et Big Boi des Outkast avec ‘Speakerboxxx & The Love Below‘ sorti quelques mois plus tôt. Et ‘Cee-Lo Green is the Soul Machine’ est un cocktail incroyable de soul, funk, rap, rock, electro presque parfait. Plus recherché peut-être, mais surtout plus de moyens, d’invités et quelques producteurs renommés, en se gardant tout de même la moitié la réalisation de son disque. Une ouverture aux autres qui n’est peut-être pas sans risque.

chronique originale écrite en Mars 2004

Le premier single avec Timbaland, « I’ll Be Around », fut une belle surprise permettant à Cee Lo de tester son charme et son élégance auprès de la gente féminine. C’est alors qu’entre en jeu le crooner Jazze Pha avec deux morceaux bariolés de r&b chic: « The One » feat T.I et « My Kind Of People ». Cette collaboration fut l’amorce d’un futur album en commun (‘Happy Hours’) mais le projet fut finalement annulé. Les Neptunes apportent leur touche personnelle sur deux autres titres, l’entrée en matière « Art Of Noise » et « Let’s Stay Together », dans un style plus proche des N.E.R.D.. En toutes circonstances, Cee Lo pose un flow parfait sur tous les morceaux, et n’est jamais aussi impressionnant que lorsqu’il pousse la voix pour se mettre à chanter. A croire qu’un rappeur qui se met à faire de la soul est meilleur qu’un chanteur soul !

Au coeur de l’album se trouve « Soul Machine », un morceau partagé en deux parties commençant par un style assez électro avant de transiter vers un côté trip hop. Si vous cherchez quelquechose de Soul un peu plus vintage et nocturne, il faut poser l’oreille sur « Evening News », sur un instrumental étonnant, jazzy et intimiste, signé Dj Premier. Oui Cee-Lo a été le premier artiste sudiste à travailler avec Primo. Côté amour, Cee Lo nous offre le mode d’emploi pour vivre la journée idéale avec sa compagne (« All Day Love Affair »). Côté humour, « Child’s Play » est très bon enfant, un flow rapide ‘stop & go’ en duo avec Ludacris pour le côté cartoon. Mais toujours très sérieux dans ses interprétations, il n’hésite pas à rugir de colère pour scander contre ses détracteurs et anciens collègues des Goodie Mob (« Scrap Metal » pourtant produit par les Organized Noise). Plus doux et posé, « Sometimes » est une superbe poésie (ou spoken-word pour être exact) accompagnée par un air de flûte sur fond mélancolique: « Sometines angry is the best mood/ Someties hungry is the best food ».

Plus varié que son prédecesseur, cet album sophomore est curieusement plus hétérogène aussi, avec des chansons aux styles plus différenciés les une des autres. Mais pas de doutes quand à son génie, Cee Lo est la Soul Machine.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s