J Dilla « The Diary » @@@


Comme pour Pimp C, le label Mass Appeal nous offre l’occasion d’avoir en possession (encore) un nouvel album posthume de J Dilla dix ans après sa disparition. À ce rythme-là, il a déjà doublé 2Pac si on compte depuis Jay Love Japan en 2007 puisque The Shining était conçu de son vivant et Ruff Draft une…

J Dilla « Dillatronic »


Dillatronic est la nouvelle livraison posthume de beats conçus par J Dilla validée par sa mère Maureen Yancey alias Ma Dukes, compilée par les Alien Villainz (un crew de DJ originaire de Detroit proches du défunt) et publiée par la structure GreenStreets Entertainment. Comme l’indique l’intitulé, le thème est la musique électronique au sein des archives…

J Dilla « Rebirth of Detroit » @@@½


La sortie de ce nouvel album posthume de J Dilla sonne la fin d’un long imbroglio juridique et financier pour la famille du légendaire producteur de Detroit. Pour résumer, les droits de successions des productions de J Dilla étaient bloqués ce qui explique pourquoi depuis 2008 (depuis Jay Stay Paid on dira), aucun artiste proche…

J Dilla « Jay Stay Paid » @@@@


D’habitude on se méfie pas mal des albums posthumes, on en a eu la très mauvaise expérience avec l’héritage de 2Pac : fonds de tiroirs rafistolés grossièrement conduisant à des albums bâclés aux instrus inadaptés, prises de voix approximatives à l’authenticité indéterminée (on n’est pas à l’abri d’une imitation), collaborations virtuelles hautement improbables, bataille judiciaire…

Jay Dee « JayDeelicious – The Delicious Vinyl Years » @@@@


Après la réédition de Ruff Draft chez Stones Throw, le label Delicous Vinyl vient rendre hommage à l’un des (si ce n’est ‘le’) plus grands beatmakers de notre génération : Jay Dee aka J Dilla. Jaydeelicious – The Delicious Vinyl Years est un flashback qui repart de 1995 à 1998, période pendant laquelle Jay Dee a fait ses premiers…

J Dilla « Ruff Draft EP » @@@@


Voilà déjà un peu plus d’un an que Jay Dee aka J Dilla nous a quitté, ce qui a laissé désormais le champ libre à une chasse au trésor, à commencer par quelques rééditions exclusives en petite série, dont la première occasion en or fut celle de Fantastic vol.1 des Slum Village. Après le superbe adieu The Shining sorti…

J Dilla « The Shining » @@@@½


Mois dé février 2006, James Yancey nous a quitté une semaine à peine après la sortie de ‘Donuts’, laissant un grand vide autour de lui. Tiers des The Ummah (avec Ali et Q Tip) et par défaut membre actif du mouvement Soulquarian (avec Common, Slum Village, The Roots, Erykah Badu, D’Angelo…), Jay Dee aka J…

Slum Village « Fan-Tas-Tic vol.1 » @@@½


L’été 2004, une nouvelle a failli nous effrayer: l’hospitalisation de Jay Dee aka J Dilla. Sur le forum du site Okayplayer, Amir « ?uestlove » Thompson (le batteur des The Roots) avait démentit son décès, après s’être précipité en le croyant pour mort. Mais toujours était-il que l’état de santé du producteur originaire de la…

J Dilla « Donuts » @@@@


Ancien membre du pool de producteurs The Ummah et du groupe Slum Village, J Dilla aka Jay Dee sait rester très discret et réservé (dans les deux sens du terme), même quand il s’agit de participer au nouveau classique de Common (‘Be’). En ce début d’année 2006, il marque le coup avec ‘Donuts’ (Stones Throw/…

Slum Village « Fan-Tas-Tic vol.2 » @@@@@


Originaires de ghettos les plus défavorisés de Detroit, ce trio est initialement formé de deux MC, Baatin et T3, et du producteur/rappeur Jay Dee perce dans l’underground d’abord sous le nom de J-88 avec le single « The Look of Love » et un premier album qui restera dans les cartons. Renommé Slum Village, le groupe prend le…