Archives du mot-clé Heatmakerz

Joell Ortiz « House Slippers » @@@½


Personne n’a oublié l’immense déception qu’était le second et pénible album de Slaughterhouse. Ou comment Eminem a fait de ce super-quatuor rap un groupe « hip-pop » inintéressant. Les aventures solos qui ont suivi n’ont pas été fameuses, on pense au pas fameux No Love Lost de Joe Budden et l’invisible Apex Predator de Crooked I qui n’a même pas vendu 1000 exemplaires à sa sortie. Alors quand on a vu la pochette de House Slippers de Joell Ortiz avec son graphiste payé 10$, ça paraissait mal engagé pour lui.

Lire la suite Joell Ortiz « House Slippers » @@@½

Papoose « The Nacirema Dream » @@½


Hé bien c’est qu’on a failli l’oublier, ce disque, depuis six ans qu’il était annoncé. Nacirema Dream devait permettre à Papoose de confirmer les espoirs que lui conférait son statut de favori new-yorkais… en 2007. Tous les éléments jouaient en sa faveur pour construire sa réussite : du buzz grâce à sa ses mixtapes, un deal en major, l’appui de l’influent DJ KaySlay et la participation non-négligeable de Busta Rhymes sur ce projet naissant, ce qui avait d’ailleurs lancé des spéculations sur de possibles productions de Dr Dre dessus. Or par un concours de circonstances malheureuses et une mauvaise conjoncture, rien de tout cela n’est arrivé. Toutefois, Papoose aurait pu être le dernier à rêver que cet album existe un jour.

Lire la suite Papoose « The Nacirema Dream » @@½

Beyoncé « I Am… Sacha Fierce » @@


Qu’on le veuille ou non, Beyoncé est devenue l’artiste féminine de r&b contemporain la plus convoitée de notre génération. Et Beyoncé, ce sont les mags ‘people’ qui en parlent le mieux, pas forcément les critiques rédigées pour B’Day. On est ravi d’apprendre que la vie de Beyonce intéresse la presse à potins, les VIP et starpoufs du samedi soir et les ménagères. Après son mariage avec Jay-Z, un vrai secret de polichinelle, on ne parlait plus que du concept du troisième album de Beyonce Knowles-Carter, I Am… Sacha Fierce. Elle a voulu mettre les bouchées double, elle a appliqué les choses à la lettre pour parler de sa double personnalité : double-album, deux singles différents sortis simultanément, deux fois plus de matraquage médiatique. En plus de prendre un virage pop, tant qu’à faire, va-t-elle aussi être enceinte de jumeaux comme Jennifer Lopez ? Direction sur sa page Myspace officiel pour se délecter de détails croustillants sur ce nouvel album et profiter de l’écoute de l’album gratuitement en avant-première.

Lire la suite Beyoncé « I Am… Sacha Fierce » @@

CL Smooth « American Me » @@@


On l’attendait depuis longtemps, ce fameux album solo de CL Smooth. Depuis sa séparation avec Pete Rock en 95, CL a pris le choix de pousser l’échéance tardivement jusqu’à ce mois de Novembre 2006 histoire d’apporter du recul par rapport à ce début de carrière solo (soit plus de dix ans après le classique The Main Ingredient). À une époque où le rap game évolue sans cesse et peu propice à des vétérans qui ne trouvent plus leurs marques, notre MC à la voix de velours tente malgré tout de faire son come-back dans les bacs avec American Me, produit par Heatmakerz, Divine Mill et Mike Loe. Comme on dit : mieux vaut tard que jamais.

Lire la suite CL Smooth « American Me » @@@

Cam’Ron « Killa Season » @@@


Fâché des maigres score de vente de ‘Purple Haze’ (pourtant disque d’or) et de la promotion un peu marinée depuis que Roc A Fella a splitté chez Def Jam l’année dernière, Cam’Ron n’était pas content: il a claqué la porte au nez de Dame Dash, fait un bras d’honneur à Jay-Z et s’est tiré aussi sec trouver asile sur Asylum Records (filiale de Warner). Il en a même oublié Juelz Santana chez Def Jam. Après une brève apparition sur la mixtape ‘More Than Music Vol.1’, le leader des Diplomats a bien fait savoir ses ressentiments envers son ancien patron du ROC, avec des vieilles attaques et diss-tracks (dont « Wet Wipes » produit par The Alchemist) à vocation pûrement lucrative. Entre nous, il fallait s’y attendre depuis le temps.

Mais les spots ne sont pas braqués sur lui, du moins pas autant qu’il ne l’espérait, d’autant plus que Jayhova n’est pas entré dans son jeu. Il faut savoir que maintenant les beefs commencent à ne plus faire vraiment recette et Cam’Ron a accusé le contre-coup. En addition, les rumeurs de mésententes au sein des Dipset n’arrangent pas vraiment les choses en sa faveur depuis que les artistes en violet sont un peu éparpillés sur différents labels maintenant. Voilà un peu le contexte de la sortie presqu’anonyme, en France du moins, de ‘Killa Season’, le 5e album de Cam.

Lire la suite Cam’Ron « Killa Season » @@@

AZ « A*W*O*L » @@@@


Fausse alerte l’été 2004 : ‘Final Call’ de AZ ne sortira pas. Les raisons ? Deux hypothèses à cela : la première, ce sont les critiques assez vives de la presse hip hop, qualifiant, ce disque de cross-over et décevant. À titre informatif, le magasine XXL l’avait marqué d’un ‘M’ pour ‘medium’ ; la deuxième : des actes de pirateries qui ont eu pour conséquence de retrouver cet album sur Internet quelques semaines avant sa sortie. Donc on efface l’ardoise et on recommence.

Mais tout n’est pas perdu sur ‘A*W*O*L’ sur la treizième plage bonus, vous trouverez les trois meilleurs extraits de ‘Final Call’, c’est-à-dire « Live Wire » sur une production de Buckwild, le très bon « Magic Hour » avec CL Smooth et le franc parlé « The Truth ».

Note : comme d’autres rappeurs avant lui (Slim Thug, Talib Kweli), son album a fini bootlegué sur le net ce qui n’était pas courant à l’époque. AZ a dû tout réenregistrer, quitte à refaire un nouveau disque. Pour resituer un peu le contexte morose, AZ était aussi en froid avec Nas en 2005.

Lire la suite AZ « A*W*O*L » @@@@

Cam’Ron « Purple Haze » @@@


Bonjour les chéris, bienvenue dans le monde de la panthère rose de Harlem ‘Purple Haze‘! :) Fini d’attendre ce 2e disque de Cam’Ron estampillé Roc A Fella, repoussé moult fois pour cause de bootleging.

Retrospectivement, j’ai un peu honte de cette chronique écrite fin 2004 (et que j’ai quasi pas retouchée).

Lire la suite Cam’Ron « Purple Haze » @@@