Archives du mot-clé Emile Haynie

Various artists « The Hamilton Mixtape » @@@@


Je voudrai vous parler de The Hamilton Mixtape parce qu’il y a pas mal de choses à en dire et fait beaucoup parler Outre-Atlantique. Pour témoigner de l’emballement autour de ce projet, il faut d’abord comprendre son origine : la comédie musicale Hamilton. Lin-Manuel Miranda, qui est à l’origine du score et cette mixtape, joue le rôle deAlexander Hamilton. La pièce inspirée de la biographie de cet homme d’état qui a vécu l’Amérique du XVIIIe siècle, et best-seller accessoirement, a connu un franc succès depuis les premières représentations en Février 2015 à Broadway, mais la conception de cette mixtape qui a inspiré ce spectacle a démarré bien avant, en 2009.

Lire la suite Various artists « The Hamilton Mixtape » @@@@

Bruno Mars « 24K Magic » @@@@


J’aurai jamais cru dire ça un jour : la funk me fait kiffer ce troisième album de ce chanteur de variété très populaire, Bruno Mars. 24K Magic, c’est son titre, est la confirmation du retour en grâce de la funk dans le grand bain tout-public. Cela fait depuis 2010 que ce genre qu’on a cru scellé à jamais avec les souvenirs des années 70 et 80 est revenu en force grâce aux labels indépendants et des artistes fabuleux comme le maître Dam-Funk.

Bruno semblait être un bon client pour surfer sur cette vague comme il l’a démontré avec son single « Treasure » extrait de Unorthodox Jukebox. Puis il y a eu ce méga-tube offert par Mark Ronson, l’incontournable « Uptown Funk » en heavy rotation pendant tout 2015, qui a permis de re-rendre la funk mainstream. Propulsé tel un homme canon jusque -au hasard, allez- la planète Mars, Bruno sort un album qui transpire la fièvre des années 80.

Lire la suite Bruno Mars « 24K Magic » @@@@

A$AP Rocky « At.Long.Last.ASAP » @@@


Alors, que je vous explique un truc derrière le nom de ce second album en major. Le nom ‘gouvernemental’ d’A$AP Rocky est Rakim Mayers, appelé ainsi car sa mère est une fan du rappeur Rakim. Le surnom de Rakim (celui sans Eric B) était Rakim Allah, le God MC. ALLA, c’est ce qui ce qu’on obtient en contact At.Long.Last.ASAP. Voilà pour la démonstration. Plus sérieusement, cette pochette rend hommage à l’ami A$AP Yams, subitement disparu au début d’année, avec cette tache de vin caractéristique dessinée sur la joue.

Lire la suite A$AP Rocky « At.Long.Last.ASAP » @@@

Mark Ronson « Uptown Special » @@@@½


Comment sonnerait la musique Funk si elle réapparaissait miraculeusement aujourd’hui? Exactement comme sur Uptown Special. Après le hip-hop, la soul, la pop et la new wave, le (ce?) génie de Mark Ronson a miraculeusement remis au goût un jour un genre musical que l’on croyait mort et enterré avec le disco il y a trente ans.

Lire la suite Mark Ronson « Uptown Special » @@@@½

Shady Records « Shady XV » @@@


Shady Records fête ses quinze ans, voilà ce qu’on peut lire partout pour justifier l’existence même de cet album-compilation-best of du label d’Eminem. Cela faisait huit ans que les têtes de son label n’avaient pas été rassemblées, depuis sa mixtape The Re-Up. Shady XV permet de faire un état des lieux actuel et de faire le bilan, calmement, en se remémorant chaque instant (…).

Lire la suite Shady Records « Shady XV » @@@

SZA « Z » [EP] @@@½


sza z

De nouvelles chanteuses de R&B contemporain commencent à sortir peu à peu de l’ombre. Il y a eu il y a quelques mois déjà la petite Jhene Aiko avec son EP Sailed Out (que je n’ai pas chroniqué car j’ai dormi dessus), au tour d’une autre révélation, Solana Rowe appelée SZA, signée sur le label du moment, Top Dawg Entertainment (si vous n’étiez pas au courant). Cette jeune artiste de 23 ans originaire de Pennsylvanie vient de publier sur le label Z, son 3e EP digital.

Lire la suite SZA « Z » [EP] @@@½

A$AP Rocky « LONG.LIVE.A$AP » [Deluxe Edition] @@@@


Sa mère l’a beau avoir prénommé Rakim, parce qu’elle était fan de Rakim le God MC, A$AP Rocky ne semble pas avoir les caractéristiques d’un rappeur Eastcoast proprement dit, hormis ses origines harlémites. Dès sa mixtape LiveLoveASAP qui l’a conduit à un deal de 3 millions de $ chez Sony, la notion de régionalisation a totalement disparu. Grills dorés, voix screwed and chopped, rythmiques d’inspirations texanes et nouvelle-orléannaises, du swag, Rocky et son A$AP Mob (A$AP pour ‘Always Strive And Prosper’) ont été principalement influencés par le rap des Etats du Sud. Sensation de l’année 2012, A$AP Rocky concrétise ce début d’année avec Long.Live.A$AP.

Lire la suite A$AP Rocky « LONG.LIVE.A$AP » [Deluxe Edition] @@@@

Ghostface « The Pretty Toney Album » @@@@


Sorti des quartiers de Staten Island lors de ses débuts discographiques avec le mythique Wu Tang Clan en 1993 en une entrée remarquée sur Enter The 36 Chambers, Ghostface Killah comme bon nombre de ses compères (Raekwon, Method Man, GZA, ODB…) se lance en solo avec un contrat chez Epic Records. Arrive alors en 1996 son premier  le classique Ironman (avec Rae et Cappadonna en featuring), puis en 1999 Supreme Clientele, vrai album solo cette fois, classique aussi. Pour Bulletproof Wallet (avec Raekwon en feat de nouveau), la question ‘classique ou non’ se pose toujours malgré des critiques positives.

Changement de label en 2004, Ghostface rejoint Method Man chez Def Jam. The Pretty Toney Album tombait à pic pour prouver une nouvelle fois tout le réel talent de Ghost. « Run« , avec Jadakiss et produit par RZA, présageait un album estampillé Wu, sans fioriture, dans les règles de l’art.

Lire la suite Ghostface « The Pretty Toney Album » @@@@