Archives du mot-clé Bone Thugs N Harmony

Wiz Khalifa « Rolling Papers II » @@@


Wiz Khalifa avait annoncé l’an passé sur sa mixtape Laugh Now Fly Later qu’il était encore en train de travailler sur la suite de son best-seller Rolling Papers. L’attente fut longue, on peut estimer d’après mes informations qu’il bossait dessus depuis le dernier trimestre 2015. Entre temps, il a sorti un autre album, KHALIFA considéré comme une compilation, et le projet du super-groupe T.G.O.D. Mafia avec Juicy J et TM88 la même année 2016, et de très très gros hits internationaux, comme « See You Again« , « Sucker For Pain » et « Gang Up » issus de trois soundtracks de gros blockbusters. Et le rappeur de Pittsburgh en garde encore sous le coude avec Rolling Papers II.

Lire la suite Wiz Khalifa « Rolling Papers II » @@@

« Southpaw (La Rage au Ventre) » soundtrack @@@


Le label Shady Records a eu la tâche de gérer le score inspiré du film Southpaw (La Rage au Ventre en France) avec Eminem en chef d’orchestre. C’est le single « Phenomenal » qui a sonné la charge, et la promotion, du film. Mais impossible de ne pas effacer sa tête « Lose Yourself » de la tête. La comparaison semble inévitable hein…

Lire la suite « Southpaw (La Rage au Ventre) » soundtrack @@@

A$AP Ferg « Trap Lord » @@@@


A$AP Ferg a été indéniablement le rappeur le plus remarqué de l’excellente mixtape Lord$ Never Worry des A$AP Mob sortie Aout 2012. Un an après, avec entre temps le succès de leur fer de lance A$AP Rocky avec l’album Long.Live.ASAP en début d’année, Ferg est le second membre du groupe harlémite à se lancer dans l’aventure en major avec Trap Lord. Autant vous prévenir tout de suite, ce gaillard-là est bien moins lisse que les cheveux défrisés de Rocky.

Lire la suite A$AP Ferg « Trap Lord » @@@@

Game « Jesus Piece » [Deluxe Edition] @@@


Bien des gens se demanderont si Game s’est mis en tête d’écrire un album de rap chrétien, que nenni! Jesus Piece dépeint le chemin de croix d’un gangsta rappeur croyant, celles du pécheur Jayceon Taylor, un album qu’il dédie à son frère aîné disparu dans des circonstances tragiques. Pour réunir ses partisans à l’approche du 11 Décembre 2012, date de sortie de ce cinquième album (qui pour l’anecdote devait s’appeler un temps F.I.V.E.), Game a distribué des offrandes bénévolement tous les dimanches (Sunday Service), un acte de charité qui s’est révélé positif. Parallèlement à cela, le rappeur s’est offert de la promotion gratuite en réagissant aux propos de Shyne le roi Bélize, sans y voir un conflit entre convictions religieuses différentes. Un Amen à Interscope pour cette dernière Ostie.

Lire la suite Game « Jesus Piece » [Deluxe Edition] @@@

Soulkast « Honoris Causa » @@½


Lorsque se sont produites des collaborations tranversales FR/US dans le rap, elles étaient quasiment toutes unidirectionnelles : en règle générale, c’est le français qui régale. Dans l’autre sens, cela demande un protocole plus complexe, souvent contourné par un remix enregistré ‘à distance’ (les deux artistes ne se rencontrent pas sauf coup de pub) qui résulte en une version française médiocre et purement marketing.

Lire la suite de cette chronique dans Now Playing magazine n°2 »

Bone Thugs-N-Harmony « Uni5: The World’s Enemy » @@@½


Krayzie Bone, présent; Layzie Bone, présent; Wish Bone, présent; Flesh-N-Bone… présent et enfin, Bizzy Bone…? Présent ! Ils sont là, tous les cinq réunis pour la première fois depuis BTNHResurrection paru en 2000. Un bail pendant lequel les Bone Thugs-N-Harmony ont contre vents et marées sorti deux albums à trois (dont le mainstream Strength & Loyalty chez Full Surface Records certifié disque d’or aux US), Flesh-N-Bone purgeant une lourde peine de prison et Bizzy Bone boudant la formation. Le quintet de Cleveland maintenant au complet s’est donc rassemblée pour un huitième album qui leur ressemble, Uni5: The World’s Enemy.

Lire la suite Bone Thugs-N-Harmony « Uni5: The World’s Enemy » @@@½

Notorious Soundtrack @@@1/2


C’est décidément l’événement Hip-Hop de ce début d’année 2009 : l’adaptation porté sur les grands écrans américains de la vie (et la mort…) de Notorious BIG. Alors qu’on regrette qu’une version française (même sous-titrée) ne soit apparemment pas à l’ordre du jour dans nos salles, Notorious est déjà un franc succès au box-office US si l’on en croit les recettes impressionnantes (on parle de la coquette somme de plus 20 millions de dollars la semaine de démarrage).

Qui dit film, dit soundtrack, en l’occurrence un best-of plus que correct de la discographie de ce MC légendaire que fut Biggie Smalls, avec en supplément trois démos inédites et des extraits de Jay-Z et Jadakiss enregistrés spécialement pour cette BO. Et pour une fois, je ne donnerai pas d’autres arguments qui pourraient justifier son achat.

Lire la suite Notorious Soundtrack @@@1/2

Twista « Adrenaline Rush 2007 » @@@


La Cité du Vent a tout balayé en 2004 avec la tornade qu’a provoquée Kamikaze de Twista, mais un an et demi après ce cataclysme rapologique, The Day After… ne souffla qu’une brise légère. Un pet de travers, une perte de vitesse, peu de rotations (en radio), une direction artistique surfant sur un courant Atlantic trop mainstream… bref, un cyclone de catégorie 1 qui a à peine frôlé les côtes. Le phénomène s’est totalement dissipé.

Lire la suite Twista « Adrenaline Rush 2007 » @@@

DJ Khaled « We The Best » @@@


« DJ KHALEEED !!! WE TAKIN OVER !! WE THE BEEEST !! THIS FOR THE HOOOD !! THIS FOR THE GHETTO !!! LISTENNN ! » Mais putain tu vas la fermer ta putain de gueule !!! Bon sang, il est insupportable ce type, une vraie plaie. On a vite compris que DJ Khaled était un pro de la méthode Coué dans le street-marketing de masse. Et le pire, c’est que ça marche. 

We The Best (Terror Squad/Koch Records) en chiffres : 12 titres seulement avec  l’intro et un skit ‘skippable’ (sans compter les trois bonus iTunes), 24 groupes/MCs et 6 producteurs/team producers différents (dont DJ Khaled). Dans le classement du nombre d’apparitions, ce n’est pas Lil Wayne qui figure en tête de liste (non, sans blague) en en cumulant ‘que’ trois contre cinq pour Rick Ross. À égalité avec Lil Wayne, il y a Trick Daddy, Fat Joe puis les rappeurs présents deux fois, ex-aequo Jadakiss, Birdman et Dre. Côté production, les Cool & Dre produisent quatre morceaux, les Runners deux, comme DJ Khaled dont on se demande à quoi sert ce gros fainéant, à part hurler sur les toutes les pistes de sa compilation (peut-on sincèrement parler d’album ?). La track qui contient le plus de featurings est « Bitch I’m From Dade County » avec sept invités au total, c’est moins que le remix de « I’m So Hood » qui en réunit neuf (!) en rajoutant Big Boi, Ludacris et Busta Rhymes au compteur. Pour en finir avec les chiffres, We The Best s’est écoulé à plus de 350 000 disques aux US (avec un contrat en indépendant, je vous laisse estimer les royalties obtenues), ainsi qu’un disque d’or pour les 500 000 sonneries « We Takin’ Over » téléchargées.

Lire la suite DJ Khaled « We The Best » @@@

DJ Khaled « Listennn… The Album » @@@


DJ Khaled alias Beat Novacane est un des représentants sur double-platines du Terror Squad. Son talent de producteur révélé au grand jour sur ‘All Or Nothing’ (« Temptation pt 1 & 2 ») de Fat Joe et son buzz important sur le biz des mixtapes lui a permis de décrocher un deal chez Koch Records. Pour son premier album, ou plutôt compilation sous forme de grosse mixtape officielle (vous allez vite comprendre pourquoi), Khaled a pris contact avec des grosses pointures du moment et autres rookies : Young Jeezy, Jadakiss, Beanie Sigel, Freeway, Clipse, Rick Ross, Pitbull, Kanye West, John Legend, Consequence, Twista, Bone Thugs N Harmony, Baby ‘Birdman’, Lil Wayne, Chamilionnaire, Trina, Slim Thug, T.I., Diaz Brothers, Lil Scrappy, Dre, Bun B, Styles P, Akon et puis Fat Joe évidemment. Ceci justifie déjà l’appellation ‘compilation’. Et tout de suite l’avis d’une superstar du forum : « dommage que ce soit autant south dans l’ensemble, ça manque un peu de diversité ».

Note : À l’époque j’ignorais qu’il avait longtemps traîné dans les bureaux de Cash Money et apparu anonymement sur quelques vidéos… Avec We The Best, son seul album valable.

Lire la suite DJ Khaled « Listennn… The Album » @@@

Notorious BIG « Life After Death » @@@@½©


Branle-bas de combat chez Bad Boy en cette fin d’année 96, le label étant suspecté d’avoir prémédité le meurtre de 2Pac. Notorious B.I.G., engrené dans cette guerre Eastcoast/Westcoast, termine son double-album au titre et à la pochette prophétique, ‘Life After Death‘, dans une atmosphère extrêmement tendue. Contrarié et furieux après l’attaque personnelle de 2Pac et son « Hit’em Up« , Biggie va reprendre du poil de la bête. Ce second opus possède pourtant une ambiance moins ghetto et pesante que son premier classique ‘Ready To Die‘, elle est même plus rhythm’n blues et funky, très mainstream pour ainsi dire. Life After Death était né pour être un gros blockbuster. Cependant une odeur de mort y plane constamment car dans sa paranoïa, Biggie Smalls sait pertinemment que la faucheuse le suit de plus en plus près, sa vie était réellement menacée de mort à chaque instant. La photo de lui posant à coté d’un corbillard n’est que trop parlante.

Note : rétrospective remise à jour à l’occasion des 15 ans de la disparition de Biggie. Cet album a été certifié disque de diamant aux Etats-Unis et a gagné trois Grammy Awards dont celui du meilleur album de rap.

Lire la suite Notorious BIG « Life After Death » @@@@½©