Apollo Brown « Thirty Eight » @@@@


apollo-brown-thirty-eight

Le producteur de Detroit Apollo Brown vient d’apporter une nouvelle pierre à son bel édifice. Le concept paraît classique, réaliser un album instrumental. Il la joue solo, OK. Mais en regardant la pochette de Thirty Eight, distribué par Mello Music Group, on remarque le concept d’une fausse-vraie soundtrack type blaxploitation. C’est là que les choses deviennent intéressantes.

Décrire la vingtaine de beats de Thirty Eight n’est pas la meilleure approche car il faut considérer cet album dans sa globalité. C’est l’atmosphère émanant des instrus qui fait tout, qui dessine une fresque représentant les quartiers mal famés du Detroit du début des années 80, quand la drogue tombait plus que la neige. Les samples sont très blaxploitation dans l’esprit comme j’avais expliqué plus haut, le tout utilisés à la manière très typique d’Apollo. C’est sérieux. On pourrait presque dire que ce disque se situe dans continuité de la Brown Tape de Ghostface Killah, on retrouve à ce propos le beat « Black Suits« .

A déguster si possible en vinyl pour une expérience complète.

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Terry dit :

    Après sa collab’ avec O.C. sur Trophies et sa Brown Tape avec Ghost, hâte de me plonger dans ce LP.
    Un des producteurs qui maintient les sons boom bap avec les ambiances de la golden era.

    J'aime

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.