Apollo Brown & Guilty Simpson « Dice Game » @@@@


Et encore un album collaboratif de plus en cette fructueuse année 2012. Celui-ci est un binôme 50% Detroit, 50% Detroit, composé de l’artisan beatmaker Apollo Brown et du MC au flow nonchalant Guilty Simpson. Dice Game une sortie estampillée Mello Music Group.

16 titres inédits, des beats boom-bap, du lyricisme de haute-volée, quoi de mieux pour satisfaire le féru de hip-hop traditionnel (n’y voyez rien de péjoratifs dans ce terme). Pas que ce genre de rap se renouvèle de manière significative au fil des ans, c’est juste qu’on n’a pas fini d’explorer ses possibilités. Et Apollo Brown, bien qu’utilisant des vieux matos ou des samples connus, a ce petit quelque chose d’original pour confectionner ses instrumentaux. Les deux premiers titres de Dice Game, « Freezing Dice » et « Reputation« , échantillonnent « Let Your Hair Down » d’Yvonne Fair (« Where I’m From » de Jay-Z) et « As Long As I’ve Got You » de The Charmels. Pourtant, on a l’impression de les redécouvrir grâce à sa méthode de sampling!

Guilty Simpson trouve ses repères sur ces mid-tempos qui ne manquent pas de percutant, et qui plus est inspiré, toujours fidèle à la rue. Il développe comme à son habitude son flow lent et lourd comme un tank sur ce Dice Game, écrivant cet album avec un début, une fin et un milieu truffé de pépites placé les unes à la suite des autres : le mélancolique « Change », la bombe « Dear Jane« … « Neverending Story » sublime, le street-banger « Nasty » avec Planet Asia… Remarquez aussi la présence notable de Torae. Du pur son, aucun déchet. Apollo Brown fournit un très bon travail, pas autant que Trophies avec OC (qui servira désormais de référence). Guilty Simpson c’est un peu le contraire, Dice Game est son meilleur album à ce jour (désolé Madlib). Pour la note, les dés sont jetés: un double 4.

5 commentaires Ajouter un commentaire

  1. gilscott dit :

    Cela fait trois jours que j’écoute ce skeud, il est deja passé au moins six fois dans mes enceintes,, je le saigne autant que le kendrick deja classique, apollo pour moi c’est ce genre de mec qui va durer, un marl, primo ya pas de révolution ou elle vient tranquille comme un donald byrd (rip) (samplé et resamplé), on se rendra compte que ce mec est un génie tellement il nous a fait kiffé, underground. Le rap c’était mieux en 2012

    J'aime

  2. hhstateofmind dit :

    Album assez mitigé de Meek Mill, du bon comme du mauvais.. Sinon très bonne chronique !

    J'aime

    1. hhstateofmind dit :

      Désolé je me suis trompé d’article…

      J'aime

  3. Rémy Brunet dit :

    La comparaison avec « Trophies » est inévitable et je reconnais que les deux-trois premières écoutes de cet album se sont révélé(es ?) décevantes dans le sens où seulement « Change » m’avait accroché. Je trouve également que OC est un meilleur MC que Guilty.

    Cependant, autant sur « Trophies » j’ai eu du mal avec certaines tracks (« Nautica » et « People’s Champ » si je me souviens bien) autant sur celui-ci aucune ne m’a, au pire, déplu.

    Mais au final j’ai l’impression que cet album est tout de même un peu moins bon car il y a moins de hits. Et la qualité du MC y est pour quelque chose…

    J'aime

  4. JooBo dit :

    J’aurai mis 3 pour « sanctionné » Apollo Brown, de part les samples trop utilisés et des beat déjà utilisés également, c’est limite du copier coller sur certaines prod et je trouve ça un peu abusé. Idem sur la performance (si on peut appeler ça comme ça) du MC. O.C. a clairement un très bon flow et de très bons lyrics mais avec Guilty on se fait littéralement chier. Il aurait fait ce skeud avec d’autres MC de Détroit (je pense à Royce ou Elzhi) ça aurait été un super album.
    Là on a l’impression qu’on a un moteur de Twingo (Guilty) sur une carrosserie de Porsche (Apollo Brown). Je sais que ma comparaison est un peu foireuse mais c’est ce que je ressens. L’aspect extérieur est très bon, avec quand même de très bonnes prods (la boucle de Lose You est une tuerie) et quand on découvre le MC c’est super mou du genou, et puis Guilty très sincèrement c’est pas trop ma came.
    Bref c’est dommage, quelques fois on a l’impression de retrouver du Trophies (Truth Be Told est pas mal) et quelques fois c’est du beat un peu chelou (Dear Jane je n’aime vraiment pas).
    Dernier point, le mastering est à chier, j’ai téléchargé l’album (oula pas bien pas bien) en 320kbps et c’est foiré. J’attends une version lossless pour me faire une idée mais d’après les échos entendus, c’est pareil…

    J'aime

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.