Marsha Ambrosius « Late Nights & Early Mornings » @@@@


Marsha Ambrosius, le destin extraordinaire d’une femme extraordinaire, c’est ainsi que l’on pourrait résumer sa carrière de chanteuse. Et même avant que sa carrière débute avec les Floetry, la chanteuse anglaise écrit en 2001 « Butterfly » pour Michael Jackson, une des plus belles chansons de Invicible. Avec son amie Natalie, elle s’installe à Philadelphie, centre névralgique du mouvement Nusoul, et sort deux albums studios des Floetry (Floetic en 2003 dont sera extrait « Say Yes » et Flo’ology en 2005).

Hélas les ambitions de la songstress (Marsha) et la floacist (Natalie Stewart) les séparent en pleine tournée en 2007 et c’est Amanda Diva qui remplace Natalie au pied levé avant que le groupe se sépare officiellement. En parallèle de ça, Marsha apparaît sur de nombreuses sorties hip-hop majeures (The Game, Busta Rhymes, Hi-Tek, Fabolous,…). Son nom est sur toutes les lèvres, avant tout parce que Marsha n’est pas qu’une simple chanteuse de refrains, elle aussi douée que polyvalente : productrice, musicienne, auteure, compositrice…

Dr Dre la signe en 2008 chez Aftermath Records mais trop occupé, le doc laisse Marsha signer sur label J Records, qui a découvert Alicia Keys, pour y sortir son premier album solo, Late Nights & Early Mornings.

Le fait est que cet opus répond à la définition de l’album solo : aucun featuring, mais en coulisses les collaborations ne manquent pas. Alicia Keys co-écrit le slow « With You », qui laisse quelques frémissement dans le bas-ventre, et Lauryn Hill lui offre les textes de « Lose Yourself », le producteur Just Blaze lui offre le superbe « Far Away » (et son finish au vocoder), Rich Harrisson des drums à la Prince pour le titre « Late Nights & Early Mornings », Canei Finch, Dre & Vidal (véritables figures de la Nusoul), Syiencen, Focus… Les amateurs de Floetry seront sensible au style familier des mélodies de piano composées par Marsha (« With You », « The Break-up Song »), une empreinte sonore décomplexée qui a pour effet de redorer les lettres du rhythm’n blues féminin.

La chanteuse se montre sous un autre jour, une artiste dans la fleur de l’âge, plus séductrice que jamais comme l’a montré son single « I Hope She Cheats With a Basketball Player » (le titre fait sourire), et d’autres chansons comme le low-tempos sensuels « Your Hands », des chansons plus soulful et mélancoliques (« Tears »). Ses paroles et ses textes font ressortir en nous des émotions bien réelles, des humeurs qui alternent entre la pluie, le beau temps et au milieu quelques éclaircies, et c’est ce qui fait la force de Marsha Ambrosius. Pour finir, ce n’est pas le remix de « Butterfly » qui rend hommage à Michael Jackson mais la chanson « I Want You To Stay », qui semble – à s’y méprendre – avoir été écrite et composée pour le King of Pop.

Ce premier album de Marsha est destiné à lui, à elle, aux célibataires, aux couples, il est fait pour les amoureux… de r&b. Qui plus est, cet album ne fait que confirmer la santé de la soul anglaise sur la scène internationale. La preuve, Late Nights & Early Mornings s’est classé au top des ventes d’albums r&b aux Etats-Unis.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s