Lil Wayne & DJ Drama « Dedication 3 » (mixtape) @@@


Dedication 3 de DJ Drama & Lil Wayne est la mixtape qui s’est le plus vendue aux Etats-Unis ces derniers mois (plus de 50 000 exemplaires et c’est pas fini) alors qu’elle était également disponible en libre téléchargement. Des chiffres relativement impressionnants pour une mixtape officielle et qui contribuent à l’incroyable phénomène Lil Wayne. Ça nous file le vertige, à croire que l’industrie du disque est en crise sauf pour Lil Wayne qui n’a cessé de monter en puissance depuis cinq ans. Et apparemment c’est pas fini.

Ce troisième volume de la série Dedication, une alternative aux Gangsta Grillz spécialement taillée sur mesure par Drama pour Lil Wayne comme il l’explique lui-même dans son interview de 8 minutes avec Big Ad et Sidy, réunit ses petits protégés de son label Young Money mélangés à ceux de DJ Drama et une flopée de freestyles inédits sur des sons principalement Dirty South.

Parmi les nombreux featurings, on est content de voir que Lil Wayne a pris son sous aile Jae Millz, MC new-yorkais réputé pour ses freestyles, ses clash et ses nombreux street-albums mais qui a longuement galéré pour percer dans le rap game. On se souvient que Diddy l’avait approché pour le signez chez Bad Boy pour au final le laisser trainer dans la rue. Jae est le rappeur qui compte le plus de présences sur cette mixtape, ce qui lui offre une belle exposition pour étaler son talent. On y retrouve également d’autres adeptes de l’autotune comme la rappeuse Nicki Minaj (sur « Still I Rise » sur « No Matter What » de T.I.) et le canadien Drake révélé par sa mixtape So Far Gone (lire la chronique). Tyga, le chaînon entre Weezy et les Gym Class Heroes, est bien sûr de la fête ainsi que des nouvelles têtes comme Gudda Gudda, Mack Maine, Lil Twist et la sexy Shanell, dont on peut débattre de leurs capacités sur « She’s Still A Ryder » et « My Weezy ». Les frangins Willie The Kid et LA The Darkman, membres d’Aphiliates, label de Drama, ne manquent pas non plus l’occasion de (faire) parler d’eux sur le westcoast « I Got That Gangsta ». Pour finir le tour des feats, The Game, unique guest star de Dedication 3, lâche un couplet sur « Put You On ».

Il faut dire que DJ Drama ne s’est pas pris la tête pour choisir les instrumentaux sur lesquels va marmonner Lil Wayne aidé de son autotune la moitié du temps : « Art of Storytellin’ pt 4 » des Outkast pour les sept (longues) minutes de « Dedication 3 », « Who Hotter Than Me » de Plies, du UGK, « Put On » de Young Jeezy, j’avais cité plus tôt « No Matter What » de T.I, le « Get Like Me » de David Banner version light… Une playlist des meilleurs tubes sudistes 2007/2008 quoi. Weezy nous fait aussi une reprise de « Whatever U Like » de T.I., qui ne sera pas au goût de tout le monde. Bien que son timbre de voix d’alien ne soit pas forcément approprié au chant bionique, ses lyrics d’aliénés nous rendent dingues tellement c’est décalé. Par contre oui, l’autotune on commence à saturer, ça commence à devenir lourdingue.

Evidemment, Lil Wayne a fait beaucoup mieux comme mixtapes, on pense à sa série Tha Drought, mais parmi la demi-douzaine sorties récemment à une cadence infernale, Dedication 3 sort indéniablement du lot. Le bémol : il manque quelques vraies chutes de studio non-retenus pour Carter III ou de nouveaux enregistrements originaux. Pourquoi pas pour Dedication 4?

6 réflexions sur « Lil Wayne & DJ Drama « Dedication 3 » (mixtape) @@@ »

  1. Mouais pas convaincu pour aller écouter cette tape. J’fais un peu l’overdose Weezy en ce moment alors quà la base jaimes bien le personnage.

    Par contre, qu’il a pris Jae Millz sous son aile j’suis franchement pas pour.
    J’suis fan du Jae Millz année 2004/2005 avec son terrible Who ? et d’autres gros sons a son actif et quand j’le voit maintenant s’affirmé avec le gpe Young Money et rapper au vocoder ( comme sur le single du groupe) franchement ça me fait bien gerber.
    Pourtant j’aurais été Weezy, j’aurai eu l’orgueil de faire un p’tain de défi avec Jae Millz. Prendre un rappeur New yorkais trés doué et le foutre comme une nouvelle figure emblématique de NY. Le faire sortir un gros album bien new yorkais avec les producteurs qu’il faut, j’sais pas mais Lil’Wayne le petit gars du sud qui te faite exposer Jae Millz aux USA avec un gros album NY, c’étais un sacré pari et un bon coup marketing et pour son orgeuil.

    Mais nan là il va nous le formaté, l’appater avec quelques billets qu’il pourra faire en se mettant au vocoder et à du Lil’Wayne Bis …

    J'aime

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s