Boot Camp Clik « Casualties of War » @@@1/2


Le Boot Camp Clik avait sorti de la caserne Duck Down Records leur ultime affront The Last Stand après une longue tournée qui a notamment traversé nos régions de France courant 2006. Les troupes menées par Buckshot et Dru Ha, leur conseiller militaire, avaient cependant gardé en réserve – au besoin – d’autres munitions en stock dans leur hangar, et qui n’ont pas trouvé usage durant leur bataille. Avec Casualties of War, il s’offre à nous l’opportunité de tester, pendant cette commémoration à connotation funeste, ces quelques petits missiles et munitions pas encore désarmés, et de voir les soldats Buckshot, Rock, Sean Price, les OGC, Ruste Juxx et les Tek & Steele (aka Smif-N-Wessun) à l’action pour une démonstration de tirs à balles réelles. 

 

Pour ce 3e album (non-officiel) intronisé par le discours de G-Tang, le Boot Camp se place comme d’habitude dans différentes conformations de MCs selon leurs préférences instrumentales en provenance des fabriques de sous-traitants (Soul G, Coptic, Marco Polo, Dan the Man, 9th Wonder, et d’autres encore). Buckshot est pratiquement omniprésent sur chacun des exercices, à l’exception de « Words From Tek » gardé exclusivement pour Tek. Casualties of War n’est pas la tuerie annoncée mais c’est tout comme, peut-être parce que ce n’est pas un The Last Stand bis. On ne se privera pas d’assister aux manoeuvres en conditions réelles de « The Hustle », « My World » et « I Want Mine » produits par Marco Polo, « A-Yo » et « Yesterday ». Le beat soulful de 9th Wonder de « I Need More » est à niveau égal par rapport à ce qu’il a fourni sur The Last Stand, si ce n’est légèrement mieux. C’est l’occasion aussi pour le Boot Camp d’avoir quelques mots d’espoir pour les gens emprisonnés (« Jail Song ») et ceux qui ont péri sur le terrain avec le triste « Casualties of War ». Même en démonstration, le BCC reste en état de guerre pour la sûreté de la protection de la population locale lorsque l’escouade largue « BK All Day ». 

Mais comme je le disais, ces titres inédits sont mis à notre disposition pour ceux qui souhaiteraient entendre ce que le Boot Camp gardait en réserve, ces chutes de studio qui n’ont pas été retenus sur le projet The Last Stand. On retrouve aussi bien des bombes qui aurait très bien pu provoquer des dégâts importants comme du matériel militaire qui n’avait pas vraiment sa place dans les salles d’armements, tel que « Bubblin Up » maquetté par Nottz. 

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.