Army of the Pharaohs « Ritual of Battle » @@@@1/2


Avec The Torture Papers, l’Army of Pharaohs, le super-groupe de guerriers spartiates affilié aux Jedi Mind Tricks, nous avait enseigné l’art de la guerre dans le hip-hop. Beaucoup de leurs victimes en ont gardé des séquelles à vie, marquées mentalement par leurs attaques d’une violence inouïe. La guerre n’est pas encore finie, et l’armée menée par Vinnie Paz repart en campagne pour lancer sa seconde offensive dévastatrice, Ritual of Battles. De nouvelles recrues (telles que Doap Nixon, Demoz et King Magnetic) sélectionnées sur des critères drastiques (préparation au combat, aptitudes physiques) sont venues grossir des rangs plus inébranlables que jamais, en dépit de l’absence notable d’Apathy, qui a préféré ne pas participer à la bataille. 

 

« Pas de pitié, pas de quartier, pas de prisonnier », telle pourrait être la devise des AOTP. Les hostilités démarrent par les rimes tranchantes chaudement aiguisées de « Swords Drawn », pour une première percée destructrice dans le camp de l’ennemi. Et ce n’est qu’un échauffement. En dehors des ogives radioactives « Black Christmas » et « Drama Theme » qui sèment des hivers nucléaires, l’ambiance de cet opus est moins glaciale que son prédécesseur, c’est pour mieux attirer les auditeurs dans un guet-apens rapologique. Planetary, Esoteric et le demi-Dieu Celph Titled font leur remake du Bon, la Brute et le Truand sur « Dump Clip », recréant le décor aride de Western accompagné par une musique très ‘Ennio Morriconienne’ dans l’âme. « Strike Back » trouve son hérédité dans les beats de DJ Premier, une arme fatale sur base de sample soul/jazz qui fait office d’appeau  à puristes de son new-yorkais. L’étau se resserre autour de vous, vous voilà désarmé face à l’hymne guerrier « Frontline », au style baroque très napoléonien. Les cinq furieux Vinnie, Demoz, Planetary, King Syze et Doap Nixon maintenus en une défense impénétrable avancent sans fléchir pour commencer le génocide des faux-emcees sur « Through Blood By Thunder », avec les renforts  de Jus Allah (à l’agressivité inégalable, plus rugueux que Vinnie Paz au top de sa forme), Chief Kamachi et Crypt The Warchild, les terrorisant à mort jusqu’aux « Bloody Tears ».

Dur de parer leurs coups de massue cloutées et de faiblir la force de leurs boucliers en fer forgé tant que l’armée de pharaons n’aura pas étanché sa soif de sang, qu’ils répandent par litres sur le sol. Qu’ils mettent leurs pieds dans le rock pour commanditer un assassinat verbal (« Murda Murda » perpétré entre autre par Celph Titled et Des Devious), voire l’électro-rock (!) de « Pages in Blood », les MCs hordeux savourent leurs instants de gloire avec une agressivité sans pareille, qui ne laisse aucune seconde de répit à l’adversaire. Les traumatismes se font sentir, ils ne relâchent pas leurs efforts assauts après assauts jusqu’à l’apothéose atteinte sur « Seven », un massacre épique où huit couplets s’enchaînent coup sur coup (dans l’ordre Planetary,  Chief Kamachi, King Syze, Reef The Lost Cauze, Doap Nixon, Demoz, Celph Titled et enfin Vinnie Paz), sur un instrumental mortel signé Ill Bill. 

 

Le tableau s’achève sans aucune compassion avec un sévère « Don’t Cry ». Tous les combattants de l’Army of the Pharaohs sont restés debout, fièrement, et pas un seul à posé le genou à terre. Ritual of Battles est une nouvelle bataille d’anthologie où la moindre faiblesse était inacceptable pour mener le combat jusqu’au bout. L’épopée des Jedi Mind Tricks de progresser dans un déploiement stratégie époustouflant. 

6 commentaires Ajouter un commentaire

  1. baG dit :

    Yes merci pour la réponse. Je sais que j’argumente pas assez. Je vais corriger ça pour les prochaines reviews. Merci du conseil ;)
    Pense à aller faire un tour de temps en temps sur le site, c’est pas « mon » site, c’est un site communautaire.

    J'aime

  2. Sagittarius dit :

    Désolé je ne peux que répondre ici vu qu’il faut que je sois enregistré pour laisser un commentaire sur ta page. C’est sympa, tu as fait au titre par titre en donnant ton point de vue. Il faudrait juste améliorer un peu l’argumentation dans certains cas, pour que ça fasse plus une chronique d’une opinion ;)

    J'aime

  3. baG dit :

    Yop, chouette ta chronique. Surpuissant cet album quand même je trouve. J’ai écrit ma propre review de cet album ici : http://www.idela.fr/index.php/Musique/Hip-Hop/Army-Of-The-Pharaohs-Ritual-of-Battle.html

    Bonne lecture, dis moi ce que t’en pense

    J'aime

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.