Statik Selektah « 100 Proof (The Hangover) » @@@@½


De plus en plus sollicité par les rappeurs underground pour ses talents de producteur, de mixtape DJ et d’animateur de la scène de Boston, Statik Selektah a su faire son trou confortablement dans le rap game. Contrairement à certains dont le buzz se limite à crier son nom sur des instrus qui ne sont pas…

DJ Spinna « Sonic Smash » @@@@1/2


Tout le monde (moi inclus) se plaint depuis des années que la musique devient plastique, qu’il y a trop de daubes formatées à la radio. J’aime pas Johnny mais quand il chante « j’en ai marre d’entendre à la radio, les mêmes sons et les mêmes tempos », il n’a pas tort. Une solution existe…

Marco Polo & Torae « Double Barrel » @@@@


L’un est un producteur canadien, il a sorti un bon album avec plein d’emcees renommés (Masta Ace, Kool G Rap, Buckshot…), Port Authority, en licence chez Rawkus, le prestigieux label indépendant que l’on croyait ressuscité mais qui s’est finalement recassé la gueule. L’autre est MC originaire de Brooklyn, il a fait comme Termanology, c’est-à-dire réquisitionner…

Rapper Big Pooh « The Delightful Bars » @@@


Entre Phonte et Big Pooh des Little Brother, l’un des deux est le meilleur MC et le plus charismatique, le second plus classique et a pris les devants en entamant sa carrière solo dès 2005. Sleepers était un bon album de rap, modeste et typique de la Justus League. ‘Te quant à lui élaborait des…

Statik Selektah « Stick 2 the Script » @@@@


Producteur, DJ, A&R et jeune entrepreneur, Statik Selektah a suivi le cursus ordinaire d’un mixtape DJ, se fabriquant une certaine renommée dans l’indépendant au fil de ses services rendus pour les G Unit, Nas et Termanology, qui comme lui débarque de Boston. C’est d’ailleurs grâce à Statik Selkath que Terma a pu se construire une…

Pete Rock « NY’s Finest » @@@


Rien qu’avec un titre comme NY’s Finest (Nature Sounds), une liste de featurings alléchante et cette pochette typée Blaxploitation (inspirée de celle de Hell de James Brown), beaucoup de puristes attendaient de pied ferme un retour en bonne et due forme de Pete Rock, tel un messie venant raviver la flamme du Hip Hop (dira-t-on…

Torae « Daily Conversation » @@@


Vous ne connaissiez pas Torae avant ce premier essai, normal. Durant les premiers pas de sa carrière, ce natif de Brooklyn a furtivement côtoyé de nombreux crews, que ce soit celui de Bad Boy, des Ruff Ryders, Dipset en passant par un détour par la Nouvelle-Orléans chez les Cash Money. Une discrétion qui expliquerait cette…