Archives du mot-clé Niggaracci

Snoop Dogg « M.A.C.A. (Make America Crip Again) » [EP] @@@½


Mais qui c’est que rev’là, c’est ce bon vieux Oncle Snoop. Est-ce qu’il n’essaierai pas avec cet EP de rattraper le coup après le moyen Neva Left? Probablement, ou alors parce qu’il a besoin aussi de mettre son grain de sel contre Donald Trump?… dont on a encore du mal à croire qu’il fut élu Président de Etats-Unis il y a un an. Pas tant que ça, Make America Crip Again (abrégé en M.A.C.A.) est juste un slogan détourné pour faire campagne pour Bleus des « démocrip » (pour reprendre le terme de Kendrick Lamar)… en évitant de parler le plus possible de politique.

Lire la suite Snoop Dogg « M.A.C.A. (Make America Crip Again) » [EP] @@@½

Snoop Dogg « Coolaid » @@½


Ce n’était pas une promesse énoncée clairement, cependant le sous-entendu s’affichait devant nous comme une devanture en néon coloré qui s’allume par intermittence : avec COOLAID, ce bon vieux Snoop revenait en terre g-funk, celle de la grande ère Death Row. Dans un contexte actuel qui se prête effectivement à un retour aux sources du gangsta-rap californien – coucou YG & cie – Snoop Dogg avait une opportunité en or pour revenir régner en maître avec ce douxième, non treiz… hum quartorzième album studio. Hélas, on a eu beau retourner COOLAID dans tous les sens, il faut bien se résoudre à l’avouer : la superstar canine de Long Beach est à côté de ses Converse.

Lire la suite sur SURLmag →

Snoop Dogg « The Stoners EP » @@½


« Demain j’arrête », je ne me rappelle pas avoir lu Snoop dire ça un jour, par contre « aujourd’hui Snoop a été arrêté » pour possession d’herbe, c’est le genre de gros titre qui apparaît de temps à autres dans les colonnes des sites internet, dans la presse rap comme dans la presse à scandale. Oui, le chien de Long Beach, comme beaucoup d’autres rappeurs, adore se rouler dans l’herbe sans aucune impunité, plus spécialement en cette date sacrée du 20 Avril, le fête de Saint Marie Jeanne dans le rap. C’est avec bonté qu’il propose à ses auditeurs de se mettre au vert avec The Stoners EP, un 10-titres payant. La fourniture chez l’herboriste est exceptionnellement autorisée le 20/4, mais pas gratuite.

Lire la suite Snoop Dogg « The Stoners EP » @@½

Murs « Murs For President » @@@@


VOTEZ MURS PRESIDENT DU HIP-HOP,
POUR UNE MUSIQUE RAP POSITIVE ! 

Un Président Noir à la Maison Blanche, ce sera peut-être bientôt une réalité à partir du 4 Novembre 2008.

Dans le rap game, un ancien dealer natif de Brooklyn proclamé King of New-York s’est déjà assis sur le fauteuil de Président de Def Jam durant deux ans, Shawn Carter alias Jay-Z. La démarche du MC californien Murs, membre des Living Legends et figure notoire du milieu underground, va beaucoup plus loin.

Maintenant signé chez la célèbre maison de disque Atlantic, Murray se présente en tant que candidat libre pour la Présidence du Hip Hop aux Etats-Unis, pour prôner une musique rap vraie et positive ! 

Murs est parti en campagne sur les routes des Etats-Unis durant l’année 2008, sillonnant à travers les grandes villes américaines dans le cadre du festival hip-hop Rock The Bells pour partir à la rencontre de ses électeurs et fraterniser les différents publics rap grâce à son intégrité inébranlable et sans langue de bois. Alors vous aussi, soutenez-le !

(Cliquez sur « plus d’infos » pour connaître son programme et ses projets pour le futur.)

Lire la suite Murs « Murs For President » @@@@

Snoop Dogg « Ego Trippin' » @@@1/2


Il était temps que les amateurs de rap Westcoast acceptent une fois pour toute que Snoop Dogg ne concevra jamais un Doggystyle bis (ni une suite à son dernier classique certifié Tha Last Meal), la mode du G Funk appartient au siècle dernier même si des irréductibles la font perdurer localement. Mais Snoop n’a pas attendu l’avis des conservateurs pour poursuivre son évolution artistique. Après avoir joué les boss, il a vétu son costume de pimp en 2004 et scandalisé son fidèle public avec R&G The Masterpiece, à moitié produit par The Neptunes.

Pour Ego Trippin’, le rappeur de Long Beach tenait absolument – au départ – à réaliser un album sans aucun invité, très personnel, produit uniquement par The Neptunes (encore eux) et sur lequel il pourrait faire trembler sa luette comme il le sentait. Une démarche audacieuse, pour ne pas dire inquiétante, carrément à l’opposé de son Blue Carpet Treatment, un produit gangsta rap featuring la côte ouest au complet (Ice Cube, Dogg Pound, Nate Dogg, Soopafly, E-40, MC Eiht, etc…), plus des grands noms rap/r&b en tout genre (avec entre autre R Kelly, Akon, Jamie Foxx, D’Angelo, Stevie Wonder, Damian Marley et Raul Midon) et produit par les grands noms de la production (son mentor Dr Dre, Timbaland, Pharrell, Rick Rock et j’en passe).

À l’arrivée, le résultat n’a rien à voir avec ce qui était convenu initialement : quatre artistes (minimum) se sont greffés à ce projet supervisé par QDT Muzik… QDT ? kézako ? L’acronyme de Quik/Dogg/Teddy, plus précisément le trio inédit formé de Snoop donc, l’illustre producteur Westcoast DJ Quik (au mix et mastering de cet opus) et un Teddy Riley sur le retour, la légende urbaine qui a inventé le New Jack à la fin des années 80 et produit le Dangerous de Michael Jackson.

Lire la suite Snoop Dogg « Ego Trippin’ » @@@1/2

J-Ro « Rare Earth B-Boy Funk vol.2 » @@@1/2


 

Le vendredi soir, après une grosse semaine de taf, je vais me boire quelques verres avec mes ‘drinkin partners’ au bar le « Westcoast », dont le tavernier n’est autre que l’ex-Alkaholick non-anonyme J-Ro, tout juste installé en Europe depuis sa signature chez Border Blaster. Une enseigne faite en graffiti et un décor intérieur typiquement urbain, coloré et californien nous ensoleille à chaque fois que nous mettons le pied en ce lieu. À la carte, cocktails funkys made in L.A., soft-drinks en tout genre… Etant de fidèles habitués de cet abreuvoir, nous avons pu goûter la vingtaine de boissons que compose ce Likwit crû qu’est Rare Earth B-Boy Funk, avec une dose de deux volumes d’alcool s’il vous plaît. Et ouais, on n’est pas des petites natures ici ! 
Lire la suite J-Ro « Rare Earth B-Boy Funk vol.2 » @@@1/2

Snoop Dogg « presents The Big Squeeze » @@


Rappeur, acteur, pimp, coach, réunificateur, bref homme d’affaire à tout faire, voilà que Snoop Dogg nous fait part de sa dernière lubie : jouer les producteurs, sous l’alias Niggaracci. Quelques mois à peine après la sortie de son dernier album, sur lequel il avait coréalisé son premier instrumental officiel (« Gangbangin’ 101 » feat The Game), Snoop s’est empressé de concrétiser son orientation artistique en sortant une compilation toute neuve, qu’il a quasi exécuté de ses propres mains avec sa SP et Pro Tools. Snoop Dogg presents The Big Squeeze (Doggystyle Records/Koch Records) est par ailleurs l’occasion de présenter ses deux super-groupes néoformés, Western Union (Damani, Soopafly et Bad Lucc) et War Zone (MC Eiht, Goldie Loc et Kam), dont on a déjà pu voir un aperçu sur Tha Blue Carpet Treatment, ainsi que la petite nouvelle, Azuré. Passé ce moment d’incrédulité, entendons voir le résultat.
Lire la suite Snoop Dogg « presents The Big Squeeze » @@