Yancey Boys « Sunset Blvd » @@@½


Yancey Boys était le nom du premier album solo de Illa J, le frère cadet de feu J Dilla, John et James Yancey dans la vraie vie. Aujourd’hui, Yancey Boys est devenu le nom d’une petite confrérie regroupant Illa J donc, l’esprit de Jay Dee vivant dans des cartons d’instrus inutilisés, et Frank Nitte, un proche…

J Dilla « Jay Stay Paid » @@@@


D’habitude on se méfie pas mal des albums posthumes, on en a eu la très mauvaise expérience avec l’héritage de 2Pac : fonds de tiroirs rafistolés grossièrement conduisant à des albums bâclés aux instrus inadaptés, prises de voix approximatives à l’authenticité indéterminée (on n’est pas à l’abri d’une imitation), collaborations virtuelles hautement improbables, bataille judiciaire…

Illa J « Yancey Boys » @@@@


Le 10 Février 2009 est le jour du troisième anniversaire de la mort de J Dilla. Des milliers de ‘RIP’ plus tard, sa musique demeure (et demeurera) à jamais ancrée dans le patrimoine hip-hop. Il était respecté et apprécié par de nombreux rappeurs, chanteurs ou producteurs, adoré par des millions de fans à travers le…

Jay Dee « JayDeelicious – The Delicious Vinyl Years » @@@@


Après la réédition de Ruff Draft chez Stones Throw, le label Delicous Vinyl vient rendre hommage à l’un des (si ce n’est ‘le’) plus grands beatmakers de notre génération : Jay Dee aka J Dilla. Jaydeelicious – The Delicious Vinyl Years est un flashback qui repart de 1995 à 1998, période pendant laquelle Jay Dee a fait ses premiers…

Slum Village « Fan-Tas-Tic vol.1 » @@@½


L’été 2004, une nouvelle a failli nous effrayer: l’hospitalisation de Jay Dee aka J Dilla. Sur le forum du site Okayplayer, Amir « ?uestlove » Thompson (le batteur des The Roots) avait démentit son décès, après s’être précipité en le croyant pour mort. Mais toujours était-il que l’état de santé du producteur originaire de la…

Jay Dee aka J Dilla « Welcome 2 Detroit » @@@@1/2


De 1995 à 2000, Jay Dee s’est solidement construit un nom dans le milieu rap, de groupes en mouvances et inversement. Jeune beatmaker au potentiel exponentiel, il intègre The Ummah, le pool de production de Native Tongues composé de Ali Shaheed Muhammad et Q-Tip, et produit avec eux Beat, Rhymes & Life et The Love…

Common « Like Water For Chocolate » @@@@@


A l’aube du 3e millénaire, Common a pris un tournant dans sa carrière. De rappeur ‘hungry’ (affamé) avec son classique Resurrection et ses collaborations avec No ID (qui deviendra plus tard le mentor de Kanye West), le rappeur de Chi-town s’est grandement assagit et s’est rapproché du collectif des Soulquarians, rassemblait des figures du hip-hop et de la…

Slum Village « Fan-Tas-Tic vol.2 » @@@@@


Originaires de ghettos les plus défavorisés de Detroit, ce trio est initialement formé de deux MC, Baatin et T3, et du producteur/rappeur Jay Dee perce dans l’underground d’abord sous le nom de J-88 avec le single « The Look of Love » et un premier album qui restera dans les cartons. Renommé Slum Village, le groupe prend le…

Q-Tip « Amplified » @@@@1/2


  Un événement en cette grande année 99 : Q-Tip des Tribe Called Quest a.k.a. The Abstract se lance en solo avec Amplified. Cette annonce a suivi la dissolution de ce groupe de hip hop ultra-mythique qui a converti bon nombres de fans à la mouvance Native Tongues partout à travers le monde pendant plus de…

The Pharcyde « Labcabincalifornia » @@@@½©


1995 semble être l’année qui a marqué la fin de grands groupes de Hip Hop/Jazz : Pete Rock & CL Smooth, A Trice Called Quest et leurs homologues Westcoast, ou plutôt Left Coast comme on cite souvent, les Pharcyde (‘far side’ si vous n’aviez pas deviné). Pour les auteurs du mémorable Bizarre Ride II the…