Archives du mot-clé DJ Paul

Drake « Scorpion » @@½


Pour répondre à l’humiliation publique de Pusha T, Drake a directement embrayé sur la présentation de son cinquième album baptisé Scorpion, son signe astrologique, on s’en serait douté. Le rappeur canadien avait une belle fenêtre devant lui, tandis que J.Prince jouait son avocat et le buzz inespéré provoqué par son échange verbal avec l’ex-membre des Clipse. Le champs était libre pour lancer un double-album même, et aller battre des records de streaming : un milliard d’écoutes en une semaine. <Birdman_se_frottant_les_mains.gif>. Mais la confirmation que l’on retiendra le plus de ce album double-album fleuve (pléonasme) qui s’écoute préférablement le dimanche à l’heure de la sieste est que : Aubrey Graham le père d’Adonis.

Lire la suite Drake « Scorpion » @@½

DJ Paul & Scale-a-ton present Da Mafia 6ix « Watch What You Wish… » @@@½


Ils étaient six dans les années 90, ils n’étaient plus que deux en 2008, DJ Paul et Juicy J, rappeurs et producteurs des Three 6 Mafia, fondateurs du label Hypnotize Minds, les Last 2 Walk (les deux derniers à marcher, NdT), le titre pour un neuvième et ultime album d’un groupe mythique arrivé en bout de chemin. Le départ de Juicy J en 2011 sonna le glas des Triple Six en tant que tel.

Lire la suite DJ Paul & Scale-a-ton present Da Mafia 6ix « Watch What You Wish… » @@@½

Wu-Tang meets the Indie Culture vol.2 « Enter the Dubstep » @@@1/2


Le premier volet de Wu-Tang Meets The Indie Culture a rencontré en 2005 un large écho dans le hip-hop underground, félicité aussi bien par les fans du Wu que par les spécialistes du rap indé. Aujourd’hui encore, on en parle comme un des meilleurs projets parallèles du Wu-Tang.
Quatre ans après, c’est non pas Dreddy Krueger mais Willy Friedman qui est en charge du second volet sous-titré Enter The Dubstep. Comme son nom laisse indiquer, l’idée est de déporter les œuvres des membres du Wu et Wu-affiliates en Angleterre pour rencontrer la culture underground locale. Une manœuvre extrêmement risquée sur le plan musical car on sort radicalement de la culture hip-hop pour une sous-culture urbaine que seuls quelques initiés connaissent. Voici un article qui tombe à pic pour la semaine anglaise sur Streetblogger !

Lire la suite Wu-Tang meets the Indie Culture vol.2 « Enter the Dubstep » @@@1/2

Ludacris « Theater of the Mind » @@@@


DEF JAM RECORDINGS PRESENTS A DISTURBING THA PEACE PRODUCTION

A FILM FROM CHRISTOPER ‘LUDACRIS’ BRIDGES STARRING LUDACRIS « THEATER OF THE MIND » CO-STARRING  FLOYD MAYWEATHER JR  CHRIS ROCK  SPIKE LEE  VING RHAMES  JAMIE FOXX  JAY-Z  NAS  THE GAME  LIL WAYNE  COMMON  WILLY NORTHPOLE  PLAYAZ CIRCLE  T-PAIN  T.I.  RICK ROSS  PLIES  CHRIS BROWN MUSIC FROM LUDACRIS  DJ PREMIER  DJ TOOMP  DJ PAUL  SCOTT STORCH THE RUNNERS  DON CANNON  CLINTON SPARKS  WYLDFYER  9TH WONDER SWIZZ BEATZ  THE TRACKMASTERS  DARKCHILD  STREETRUNNER EXECUTIVE PRODUCERS LUDACRIS CHAKA ZULU SHAKIR STEWART PRODUCED BY DEF JAM  DTP DIRECTED BY LUDACRIS

Synopsis. Ludacris a une lubie en dehors du rap, le cinéma. Le virus l’a pris lorsqu’il a obtenu un premier petit rôle dans 2 Fast 2 Furious (en s’occupant aussi de la bande-son). Après le mécano imbibé de nitrouze, il fait sa B.A. dans Collision (film que je conseille vivement) aux côtés de Terrence Howard notamment. Et ça n’a pas arrêté depuis, au point qu’il lui a fallu quasiment plus de deux ans avant de pouvoir sortir enfin Theater of the Mind. Car après la sortie de Release Therapy Automne 2006, Luda n’a pas arrêté de squatter les plateaux de tournage : Game avec Gerard Butler (Leonidas dans 300), Ball Don’t Lie, RocknRolla de Guy Ritchie (l’ex-mari de Madonna) et prochainement dans Max Payne avec Mark Walberg dans le rôle principal. C’est cette expérience cinématographique qui a inspiré l’idée de Theater of the Mind, un album théâtral au casting de premier ordre, relatant les diverses facettes et facéties de Christopher Bridges alias Ludacris, le trublion d’Atlanta, chapitrée en 14 mini-épisodes. Lumière, caméra, action !

Lire la suite Ludacris « Theater of the Mind » @@@@

Three 6 Mafia « Last 2 Walk » @@@@


Ils étaient 6 à faire partie de l’aventure Three 6 Mafia durant les années 90, ils ne sont plus que 2 pour représenter, les satanés DJ Paul & Juicy J, les Last 2 Walk. Hé oui, Crunchy Black a quitté le groupe en 2006, l’année de la consécration tant méritée, avec un Oscar pour leur chanson « It’s Hard Out There For a Pimp », extrait de la bande originale du film Hustle & Flow, et un disque de platine pour The Most Known Unknown. Un dénouement logique vu que Paul et Juicy étaient les deux seuls à s’afficher en featurings aux côtés de diverses personnalités du rap et r&b, dont l’apparition la plus marquante fut leur collaboration avec Justin Timberlake, un grand fan de la faction satanique, sur « Chop Me Up » feat Timbaland. Maintenant reconnus partout dans la planète hip-hop et en dehors (leurs passages chez les Jackass) avec un style sudiste horror-core (inspiré du Death Metal) qui fait école, nos deux Three 6 vont devoir relever un défi de taille : porter le poids de leur succès sur leurs épaules.

Lire la suite Three 6 Mafia « Last 2 Walk » @@@@