Archives du mot-clé DJ Muggs collab LP

Meyhem Lauren & DJ Muggs « Gems from the Equinox » @@@@½


Ce serait limite insultant de devoir re-expliquer qui est DJ Muggs pour démarrer cette chronique. Je passerai juste sur un rappel des personnalités avec qui il a travaillé depuis les années 2000 sur des projets collaboratifs : GZA (l’immense Grandmasters), Planet Asia, Sick Jacken, Ill Bill et maintenant Meyhem Lauren. Meyhem Lauren n’est pas un nom qui revient souvent, trop underground sans doute. Pourtant, cet ancien graffeur devenu rappeur grâce à J-Love est respecté par tous le gratin du rap new-yorkais, et pas seulement parce que c’est une figure dans le Queens. Son association avec DJ Muggs pour cet équinoxe d’Automne était d’avance explosive.

Lire la suite Meyhem Lauren & DJ Muggs « Gems from the Equinox » @@@@½

DJ Muggs & Ill Bill « Kill Devil Hills » @@@@


Après GZA, Sick Jacken, Planet Asia, au tour de l’ex-Non Phixion et membre actif de la Coka Nostra Ill Bill de coopérer avec le Soul Assassin de Cypress Hill DJ Muggs sur ce très noir Kill Devil Hills. Affiché comme tel, rien que cette association a tout d’un truc soniquement hardcore underground, sans compter l’appui d’autres affiliés au casier chargé venus leur prêter main forte comme Vinnie Paz, Sick Jacken, Everlast, B-Real, Sean Price et même le chef Raekwon. A nous, ceux qui vénérons ce rap ténébreux, que le Diable nous emporte !

Lire la suite DJ Muggs & Ill Bill « Kill Devil Hills » @@@@

DJ Muggs & Planet Asia « Pain Language » @@@@1/2


Depuis la mise en stand-by des Cypress Hill, DJ Muggs s’occupe en tant que producteurs pour de prodigieux lyricistes. En 2005, il y a eu Grandmasters, ce duel magistral sur échiquier entre lui et ce fabuleux écrivain qu’est GZA du Wu-Tang, et en 2007 Legend of the Mask & The Assassin avec ses vieux comparses Sick Jacken feat Cynic. Suite des aventures de Muggs en compagnie cette fois de Planet Asia avec Pain Language, dont le poing américain dessinné sur cette couverture sobrement parlante signifie « ça va faire mal ». DJ Muggs & Planet Asia, le choc. Voyez-là une association de rêve pour la moitié des Cali Agents, qui, jusqu’à Jewelry Box Sessions (et encore…), cumulait déception sur déception sur le plan solo, la faute incombant à des choix d’instrumentaux trop hasardeux. Maintenant qu’il a enfin trouvé des beats à sa hauteur, on va devoir se ramasser une ruée de coups dans la figure. 

Lire la suite DJ Muggs & Planet Asia « Pain Language » @@@@1/2