Archives du mot-clé AB

Black Milk « FEVER » @@@@


Black Milk s’était fait très discret après la sortie de If There’s a Hell Below fin 2014, si ce n’est les mini-projets collaboratifs The Rebellions Sessions et Sunday Outtakes avec Nat Turner qui ont reçu d’excellentes critiques. Le producteur-rappeur de Detroit a pris son temps, afin de concevoir de la nouvelle musique, ce qui a eu pour second effet Kiss Cool de nourrir une attente certaine à propos d’un futur album. Comme le futur c’est maintenant, on peut s’offrir un moment d’écoute de FEVER, sixième album solo où l’accent a été mis sur la soul.

Lire la suite Black Milk « FEVER » @@@@

Black Milk « If There’s a Hell below » @@@@


If There’s a Hell below (Computer Ugly/Fat Beats), sixième opus du rappeur/producteur Black Milk, est à quelques détails près la suite logique du chef d’oeuvre No Poison, No Paradise paru l’an dernier. Ces deux albums sont forcément reliés, par cette thématique du bien et du mal, le péché et la vertu, par le graphisme de la pochette aussi, et tant au niveau musical, entre tendances électronica eighties et psyché-rock prononcées mêlées à des instrumentations live et soulful.

Lire la suite Black Milk « If There’s a Hell below » @@@@

Black Milk « No Poison No Paradise » @@@@@


Dans la liste déjà conséquente des « meilleurs albums rap de l’année 2013 », veuillez noter celui-ci : Black Milk No Poison No Paradise (Computer Ugly/Fat Beats Records). Le rappeur/producteur de Detroit s’est fait très discret ces derniers temps, pour mieux rebondir avec un quatrième LP très travaillé et différent de ce qu’il a pu faire auparavant, de la pochette à la note de clavier.

Lire la suite Black Milk « No Poison No Paradise » @@@@@

Black Milk « Album of the Year » @@@@


Ce n’est peut-être pas l’album de l’année 2010 mais au minimum on peut parler de la sortie hip-hop de la rentrée, un album qui représente le fruit d’une année de travail de Black Milk. La moitié des BR Gunna avait produit parmi les meilleurs beats de 2008 avec la bombe Tronic, logique que l’on soit impatient d’entendre les douze nouveaux instrumentaux au calendrier de l’Album of the Year, paru chez Fat Beats Records (qui vient hélas de fermer cet été ses deux magasins à New York et L.A). Drums !

Lire la suite Black Milk « Album of the Year » @@@@

Slum Village « Villa Manifesto » @@@@½


Ça a l’air de pas grand chose mais Villa Manifesto LP était à mon avis l’une des cuvées hip-hop les plus importantes et les plus incontournables de 2010. Et ce pour une raison: cet ultime album regroupe toute la famille Slum Village, c’est-à-dire T3, Elzhi, Baatin et J Dilla, puis son jeune frère Illa J et le beatmaker Young RJ.

La famille s’est agrandie depuis le classique Soulquarian Fan-Tas-Tic vol.2 malgré des départs, des remplacements et des décès. Elzhi et les BR Gunna (RJ et Black Milk) sont venus suppléer Dilla respectivement au mic et à la production sur Trinity. Puis Baatin s’est désolidarisé du noyau pendant Detroit Deli et leur LP éponyme car il souffrait de schizophrénie. L’histoire, après, on la connaît, l’hécatombe qu’a vécu les Slum V comme la perte infiniment lourde de J Dilla et celle de Baatin en 2009, année où est sorti l’excellent EP Villa Manifesto qui fait office de prélude à ce long format.

Villa Manifesto n’est pas le testament du groupe de Detroit, c’est la synthèse de leurs expériences, dans la vie comme dans la musique, avec tous les éléments des Slum Village réunis, qu’ils fassent partie de la formation initiale, même les disparus (RIP Baatin et J Dilla), ou qu’ils gravitent autour  d’eux depuis plus de dix ans (Dwele, AB, Illa J, Waajeed…).

Lire la suite Slum Village « Villa Manifesto » @@@@½

X.O. 1.1.10 [free album] @@@@


Décryptage de X.O. 1.1.10 : X.O., c’est le blase du rappeur, 1.1.10 (ou « one-one-ten ») pour 1er Janvier 2010, date de lancement de cet album gratuit sur la toile (lien disponible sur cette page). A ce propos, je vous présente de même mes meilleurs voeux à vous et vos proches pour 2010 !

Revenons-en au sujet du jour de l’an : ce free album très abouti. Le MC originaire de Washington et membre du crew Diamond District (qui ont sorti leur album In The Ruff en Novembre) a du talent à revendre, il mérite qu’on s’y penche de près, de surcroît bien aidé par des productions de Oddissee et AB. Son intronisation dans le rap game devrait être imminente avec un tel petit bijou, X.O. est un sérieux prétendant en cette nouvelle année 2010.

Lire la suite X.O. 1.1.10 [free album] @@@@

Black Milk « Tronic » @@@@½


Après avoir fait forte impression avec Popular Demand l’an dernier, en confirmant tout le bien que l’on pensait de lui en tant que nouvelle sensation de Detroit, Black Milk n’a cessé d’étendre son territoire des quartiers de Motor City (en produisant pour Guilty Simpson, Fat Ray et Elzhi) jusqu’au quartier général d’Aftermath. Et ce par le biais de sa mixtape associative Caltroit avec Bishop Lamont, le protégé de Dr Dre avec qui il est venu en tournée en Europe courant Octobre, laquelle a généré des échos qui se sont propagés comme des ondes de tremblement de terre dans l’underground du centre-nord à l’ouest des Etats-Unis.

Soutenu par toute sa ville et maintenant la Californie, Black Milk se lance dans une nouvelle étape de son évolution avec Tronic (Fat Beats Records), qui comme son titre l’indique dérive petit à petit vers des sonorités électroniques. Comme l’a fait J Dilla avant lui vers 2001/2002. Décidément la comparaison revient une fois de plus avec le défunt producteur dont il assume la succession, bien que leur style de prod n’ont rien à voir. Prêts pour un électrochoc ?

Lire la suite Black Milk « Tronic » @@@@½

Elzhi « The Preface » @@@@


 

En 2008, le rap Eastcoast et Westcoast sont entrés en récession mais deux irréductibles bourgades du nord des States résistent à la crise identitaire que connaît le hip-hop durant cette période creuse : Chicago et Detroit. Detroit qui connaît une nouvelle impulsion grâce à une famille de MCs plus que jamais soudée, entre autre depuis la disparition de J Dilla, et un producteur dont le talent n’a de cesse de s’accroître, Black Milk.

Juste avant que ce beatmaker hypertalentueux ne sorte Tronic, où il a incorporé des ‘algorythmes’ électro dans ses instrus pour donner le résultat énorme que l’on connaît, il a entièrement produit The Preface de Elzhi sorti à la rentrée chez Fat Beats Records. Elzhi, pour ceux qui ne le connaissent pas encore (et je ne les félicite pas), c’est ce MC incroyable par ses qualités lyricales repéré par Jay Dee (il participe pour la première fois officiellement sur Welcome 2 Detroit), qui l’a justement remplacé au sein des Slum Village à partir de leur album Trinity en 2002. Depuis ce temps-là, il est devenu l’un des meilleurs rappeurs de la scène de Detroit et un album solo se faisait attendre par les observateurs, pour finir bootlégué si mes souvenirs sont exacts.

Qu’à cela ne tienne, ce premier disque, The Preface, qui plus est produit par Black Milk (sans vouloir me répéter), c’est une petite bombe sonique.

Lire la suite Elzhi « The Preface » @@@@