Tuxedo « II » @@@@


Rappelez-vous il y a deux ans, les souvenirs sont encore frais, notre dandy-crooner Mayer Hawthorne et le producteur Jake One ont fait sensation avec leur side-project éponyme Tuxedo, emmené par le super single terriblement funky « Number One« , directement inspiré de « Ain’t No Fun » de Snoop Dogg. Ce printemps, les deux damoiseaux reviennent pimpant du pressing après la folle soirée du premier album avec cette suite logique.

Tuxedo II, comme le ‘I’, n’est rien de moins qu’un ‘revival’ jouissif de cette funk post-disco matinée de r&b du début des eighties, vous savez avec ces riffs de guitares omniprésents et ces mélodies de claviers qu’on a entendu en long et en large dans des classiques de G Funk (merci le rap de nous avoir fait découvrir la funk et la soul). Des références si besoin : Cherrelle, Slave, Cashmere, Yardbrough & People, Rene & Angela…. Des artistes comme Patrice Rushen, la flutiste Bobbi Humphrey et même Michael Jackson (« Baby Be Mine« , « P.YT.« ) ont aussi effectué ce passage obligé vers ce style de funk durant cette glorieuse période. Voilà pour les exemples.

Et en ce qui concerne nos deux gentlemen en costard, leur onze nouveaux titres groovy à souhait sont 100% fidèle aux codes funk, exactement comme pour le précédent album. Malgré le fait qu’il n’y ait pas un extrait d’appel comme « Number One« , le contenu est purement et simplement irrésistible, le genre à faire dépasser les 37°C le samedi soir. Dès le premier morceau « Fux with the Tux » (avec un caméo de Snoop Dogg), on sait que ça va le faire sans forcer et avec classe. Très peu de chose à redire, peut-être cette accolade aux Jodeci (sur « U Like It« ) ou ce moment passé sur ce down-tempo langoureux « July« , qui indique la meilleure période de l’année pour savourer cet album.

Tuxedo II est un projet funk tellement proche de l’original que cela  a pour conséquence de manquer d’une pointe d’originalité. Qu’à cela ne tienne, Mayer et Jake parviennent à nous rendre nostalgique d’un genre et d’une période qu’on n’a pas vécu ou qui a terminé peu après notre naissance (là je m’adresse aux trentenaires évidemment). Et dire qu’il y a 15 ans encore on disait que la funk était morte. He ben à quelle renaissance assistons-nous ces dernières années avec Snoop Dogg, Dam-Funk, Bruno Mars, Childish Gambino et aujourd’hui avec Tuxedo ou bien Automaton, le nouvel album de Jamiroquai.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s