Tri-State x Oh No « 3 Dimensional Prescriptions » @@@@


Peu d’informations circulent au sujet de Tri State. Disons que c’est un rappeur très très méconnu. Il n’a même pas droit à une petite page sur Wikipedia alors qu’il est dans le circuit de la scène underground californienne depuis un quart de siècle, injuste titre.  Pourtant, il a sévi sur bon nombre de projets, ceux du Strong Arm Steady, blu ou bien de son homie Planet Asia, avec qui il a formé le super-groupe Durag Dynasty (produit par Alchemist), avec le fameux 360 Waves sorti il y a bientôt quatre ans. Oh No, pas la peine de le présenter le cadet de Madlib. Et alors que les populations subissent les épidémies de gastro, grippes, rougeole, varicelle et scarlatines, les deux protagonistes donnent des conseils de santé  d’un tout autre genre avec 3 Dimensional Prescriptions.

Tout de suite après les secondes d’intro, on est dans le dur, dans une ambiance délétère, avec un obscur sample rock dont seul Oh No a le secret. Tri-State ouvre les portes d’un enfer réel avec son « Showroom Floor« , celle des rues de L.A. où les assassinats sont légion et la drogue circule plus vite que les mauvaises nouvelles. Son style de vie et celui des siens, ce qu’ils font avec l’argent sale, il le décrit sur « Custom » avec Hus Kingpin, Lyric Jones et un Westside Gunn meurtrier comme à son habitude. Pendant que Oh No jongle dans un style qui n’a rien de ‘westcoast’, entre purs samples de petites trouvailles soul (« G.T.D. », le seventies « Move Script« , « Imhotep » ou encore le succulent « Write Wrong » où l’on peut l’entendre rapper avec Alchemist justement) et de rock (« 6 Raise Son« ), le rappeur étale sur 3DRX son talent avec sa voix sombre, flow appuyé, des rimes scientifiques et énormément de sérieux. Sa crédibilité ne se discute même pas une seule seconde.

Evidemment, la drogue est saupoudrée un peu partout dans ses textes, particulièrement sur « Imhotep » et sur le glaçant « Latest Drug« , qui apporte une dose terrifiante de réalisme quand il est question de faire ressentir le frisson d’une overdose, la fatale, rien qu’avec l’interprétation du chanteur Washeyi Chior. Parmi les autres docteurs es rap présents sur les lieux, Planet Asia sur « Wind Chime Wizardry » et le mec qu’il fallait absolument sur cet album, la cerise alcoolisée sur le gâteau, Evidence, sur « Exit the Gift Shop » pour un long couplet de feu. Donc voilà, si vous avez kiffé les albums de Durag Dynasty et Gangrene, 3 Dimensional Prescriptions est fait pour vous. Attention à ne pas trop en abuser…

2 réflexions sur “ Tri-State x Oh No « 3 Dimensional Prescriptions » @@@@ ”

  1. Bonjour; je suis en pleine ecoute de cette pepite que je n aurais pas pu découvrir sans lire régulièrement vos chroniques que j apprécie particulièrement , petite question: comment avez vous fait pour découvrir cet album dont personne ne parle autre part que sur votre site ?

    J'aime

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s