The Foreign Exchange « Leave It All Behind » @@@@1/2


Il s’est passé quatre ans depuis Connected de The Foreign Exchange. La vie suit son cours, les gens changent avec le monde qui les entoure. Phonte Coleman, moitié des Little Brother, a beaucoup mûri artistiquement, surtout au chant, en s’exerçant régulièrement à chacune de ses prestations. Son sérieux délire Zo ! & Tigallo loves the 80s sorti été 2008 était une bonne manière de voir sa progression en faisant des reprises. De l’autre côté, Nicolay a laissé derrière lui ses Pays-Bas natals pour s’installer sur la côte est des Etats-Unis. Il a commencé à se faire un trou dans le hip-hop underground local avec son album (T)Here (publié chez BBE) en 2006 et en produisant pour la Justus League, Kay, J-Live ou encore les eMC.

Il était temps pour les deux individus de se rencontrer à nouveau, d’échanger des idées toutes fraîches, recréer une alchimie neuve en suivant le cours naturel des choses. Leave It All Behind (Nicolay Music/Hard Boiled/BBE), le renouvellement d’un effet de découverte. Pour partager ce moment avec vous, vous pouvez écouter l’album en streaming sur myspace.com/theforeignexchange. (Merci à Phonte « du forum » pour le lien !)

On garde encore en mémoire le souvenir auditif de Connected, on réécoute cet album avec le même émerveillement, comme la première fois. Comme pour chaque second album, il se mêle appréhension et interrogations du type : « quoi de neuf ? », « quelle va être leur progression ? », « quelle direction artistique ? », etc… Et quand l’écoute de ce nouvel opus s’amorce, tout s’envole, comme une brume effacée par la clarté des rayons lumineux. On est calfeutré dans une ambiance homogène, passée de la Soul Hop à la Néo Soul, avec un tout petit écart vers la House (« Is This Love ? »). Symboliquement, les Foreign Exchange ont choisi Okayplayer pour l’avant-première de leur vidéo « Daykeeper », puisque c’est sur ce forum que Nicolay et Phonte sont entrés en connexion et ont travaillé ensemble par Internet sur Connected.

Les conditions d’enregistrement actuelles ne sont plus les mêmes qu’en 2004 et l’alchimie entre les deux hommes est renforcée par la réunion de leurs présences physiques (plutôt que virtuelles). Leave It All Behind est comme un objectif en soi, réaliser l’album qu’ils voulaient faire depuis le départ et sans aucune contrainte de temps ou d’espace. On le sent à l’écoute des différentes chansons, Phonte a atteint le niveau supérieur au chant et Nicolay a conçu des instrumentaux mélodieux, fabuleux à la finition remarquable. Certes Phonte n’a pas une voix de stentor et une technique perfectionnée quand il chante, mais il parvient à amener sa voix très chaleureuse sur n’importe quelle note. L’émotion est omniprésente. Grâce à cette liberté de mouvement et d’interactivité, Nicolay et Phonte se sont surpassés.

Je conçois que certaines personnes regrettent qu’il n’y ait que très peu de parties rappées. J’ai repéré quelques mesures éparses sur « All Or Nothing » et « Something to Behold ». Il faut se dire que c’est un choix réfléchi. Quand on écoute Phonte chanter sur les douces musiques de Nicolay, pleines d’instruments et d’arrangements parcimonieux, on ne pense qu’à se détendre, s’apaiser l’esprit et se laisser porter par la voix, les mots et les mélodies étincelantes. Entendre un peu trop de rap risquerait de fêler l’atmosphère remplie d’amour et de coeur. Pour agrémenter le tout, d’autres soul singers, les soyeuses Yahzarah et Muhsinah ou encore Darien Brockington, participent également aux nuances de Leave It all Behind, tantôt jazzy, tantôt lounge, simultanément champêtres et urbaines, des fois heureuses, des fois moins heureuses comme un cupidon dont les flèches ne transpercent plus les coeurs (« Valediction »).

A s’écouter en couple ou après un chagrin d’amour pour se redonner du baume au moral.

5 réflexions sur « The Foreign Exchange « Leave It All Behind » @@@@1/2 »

  1. Tiens j’avais pas vu que tu avais chroniqué Leave it All Behind.

    Bon je suis grand fan de Phonte, et c’est naturellement qu’il ne m’a pas décu. C’est avec Q-Tip l’album de 2008 pour ma part.

    Je me lasse pas de I Wanna Know. Par contre je peux comprendre les réticences de certains sur le fait que l’album manque de rap. Mais bon Phonte est loin d’être une bille en chant.

    J’espère juste qu’il ne s’enfermera pas dans le chant et continura à rapper, sur un nouveau Little Brother je l’espère ou un solo (le rêve!).

    En tout cas j’espère avoir l’occasion d’allé à un Live parce que toutes les vidéos live que j’ai vu de Daykeeper et All or Nothing valent vraiment peine d’être vu en concert.

    20/20 (of course lol)

    J'aime

  2. Je l’attendais de pieds ferme cet album, j’suis d’ailleurs étonnée que si peu de monde connaissaient leur premier projet commun, ce fameux ‘Connected’. Perso j’adhère à 100% avec l’univers de Nicolay, ça y’à pas de soucis, je saute les pieds joints dedans et je voyage avec lui pendant des heures. Sur ça c’est clair il réussi son pari à chaque fois, maintenant j’ai un peu plus de mal avec le coté trop chanté de l’album. A la base The Foreign Exchange c’est un groupe de rap quand même, là c’est carrément un album de nu-soul. Que j’adore mais que je trouve décevant de ce point là.

    J'aime

  3. J’ai écouté deux ou trois fois cet opus pour le moment et je dois en effet avouer que c’est très très bon. La musicalité est incroyable. Comme a pu le souligner HeatMakerz Nicolay a fait un taf de fou, quant à Phonte sa voix passe vraiment à merveille. Il a fait de grands progrès sur ce point là. Il faudra que je l’écoute davantage mais après seulement deux listening j’ai totalement adéré.

    J'aime

  4. Bon déjà, il y’a encore 3-4 mois j’connaissais rien de cette collaboration. Puis j’ai découvert leur 1er opus en patientant ce nouvel opus et là déjà grand claque, rien que déja la cover de l’album de Connected est déjà magnifique. Ayant aimé Connected, j’me suis lancé sur celui-ci aussi et là encore j’ai bien aimé même si Phonte pousse la chansonette, enfin lui il chante pas faux Mouahhhhhhh :]
    Le travail de Nicolay est quand même monstrueux sur les deux albums que j’ai pu écouté, il m’avait déjà rendu fou avec sa prod pour l’album de Emc mais là dans un style bcp plus mélodieux, c’est encore trés réussi !

    17/20

    J'aime

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s