Ice Cube « Raw Footage » @@@1/2


À 39 ans, Ice Cube est resté Ice Cube. Il a beau avoir sauvé le Président des Etats-Unis dans xXx2, joué dans des petits films comiques, quand cette figure légendaire du gangsta rap s’empare du micro, c’est toujours le gouvernement américain qu’il embrase avec son « pyrocastic flow ». Le nigga with attitude ne décolère pas, son rôle favori, c’est à coup sûr celui d’ennemi public, de menace pour la société. Il n’a pas changé son fusil d’épaule, constamment en joue et lourdement rechargé. Et malgré qu’il se soit assagi avec les années, son impertinence d’insoumis lui donne encore une image de rebel. Cube l’avait démontré deux ans auparavant avec le disque d’or de Laugh Now Cry Later qu’il était toujours dans le coup, emmenant avec lui dans sa foulée un rap westcoast de plus en plus restreint (sauf si on s’appelle Snoop Dogg ou The Game). Le vétéran originaire de Compton n’a cependant plus rien à prouver, sa discographie parle pour lui, mais il n’y a que lui, et lui seul, pour pouvoir aujourd’hui recadrer le gangsta rap, tâche qu’il tente d’accomplir avec Raw Footageson 9e album solo, avec un discours social et politique très d’actualité moins des bangers comme ceux qui nous ont fait bouger sur Laugh Now Cry Later.

 

« Gangsta Rap Made Me Do It », premier single messager, est l’antithèse d’un gangsta rap commercial ‘graw footage’ de gueule si je peux me permettre de jouer sur les mots. Ice Cube nous manifeste une profession de Foi anticonstitutionnelle, défendant une gangsta music intelligente, avec des lyrics très engagés de surcroît comme il le rappe entre autre sur le refrain, « If I call you a nigger/ Ain’t nothin’ to it/ Gangsta rap made me do it ». L’instrumental très Dr Dréesque porte la signature de Maestro, à défaut de retrouver une véritable production du maître Dr Dre. Pas moyen de ne pas penser aux Public Enemy lorsque Cube lâche la bombe « It Takes A Nation », une attaque à peine voilée envers les médias et George W Bush lorsqu’il scande « I’m the only rapper that fist fight the president », alors que la communauté afro-américaine s’apprête à vivre un tournant dans son histoire avec la course à la Maison Blanche de Barak Obama. Son élection est selon lui « the american dream », dit-il sur « Take Me Away » feat Butch Cassidy. Pour en revenir au présent en gardant le gourverment républicain dans sa ligne de mire, Ice Cube décrit la « Hood Mentality » qui emporte les jeunes dans la criminalité. Pour lui, et on sera d’accord avec ce point de vue, le seul et unique responsable est un système éducatif déficient qui renferme les minorités dans des états d’esprit de haine et de tension. Rien n’a vraiment changé depuis les années 90, à l’entendre, la situation ne s’améliore pas, elle empire. Heureusement qu’Ice Cube est là pour nous le faire savoir comme il le dit si bien sur « Thank God ». Il est le garant de la vraie nature du gangsta rap : : contestataire, impertinent et le plus réaliste possible. Si vous aviez cru qu’il s’agissait juste de rendre plus glamour les flingues, les putes et l’argent, on vous a menti.

Comme pour Only on the Left Side de Daz Dillinger, on peut regretter des incrustations d’éléments Dirty South, trap muzik pour être exact, comme en attestent « Jack N The Box » et « Got my Locs on » marqué par la présence de Young ‘mr Adlib’ Jeezy. Cette track se présente en seconde piste de l’album, peu rassurant pour aborder Raw Footage, mais n’y avait-il pas du crunk sur Laugh Now Cry Later. C’est vrai qu’il n’y a pas ici des gros sons de la trempe de « Why We Thugs », « Smoke Some Weed » ou « Go To Church », la compensation réside dans une solide homogénéité en titane, renforcée grâce à des « It Takes A Nation », « Do Ya Thang », ou encore « Get Used To It » featuring WC et The Game, un trinôme inédit décrit par la rumeur comme étant la nouvelle conformation des Westside Connection. Ce qui signifie que Mack 10 serait alors remplacé par The Game, dont la présence ici montre bien l’adoubement par ses pairs pour être l’héritier du gangsta rap nouvelle génération. Des morceaux plus cools figurent au programme, le chanteur nusoul Musiq Soulchild honore « Why Me ? », ainsi que William DeVaughn, via le sample du soul classic « Be Thankful » utilisé pour le laid-back « Stand Tall ». 

 

Le combat continue. Il semblerait qu’Ice Cube a toujours des choses à dire tant qu’il n’aura pas le dernier mot. Son flow est moins agressif que par le passé, le MC n’a plus la fougue de sa jeunesse, son phrasé est devenu de la lave pour reprendre ses propres paroles, des paroles écrites par une plume piquante qui reflète son savoir acquis avec l’expérience. Avec Daz, puis The Game et Paris en Septembre, Raw Footage est le début d’une belle série de livraisons straight outta westcoast.

6 commentaires Ajouter un commentaire

  1. i-M@Nnua dit :

    excellent ton blog , bonne continuation

    J'aime

  2. danos1 dit :

    J’ai pas encore écouté le disque, mais ta chronique me donne l’eau à la bouche. J’y cours.

    J'aime

  3. Avec ce nouvel album de Ice Cube, j’suis resté sur ma faim.
    Y’a clairement de bons sons comme la tuerie Why Me, les bons singles lancés pr la promo de l’album mais au final c’est un juste un bon album, und e plus pour 2008.
    Beaucoup moins bon que le précédant album comme tu le dis avec des gros sons comme Why We Thugs, Smoke Some Weed et Go to The Church
    Alors certes y’a des bons ons, Ice Cube est tjs bon au mic même si il n’est plus comme y’a 15 ans mais ça reste une déception au final

    J'aime

  4. BackInBusiness dit :

    Je comprend pas très bien la déception générale ressentie, surtout en France. Sur les forums US, il est plutôt encensé.
    Certes il n’y a pas réellement de titres qui sortent du lot mais on a droit à une bonne galette homogène, pas spécialement influencé west coast, mais plutôt dans l’air du temps avec un pseudo (pas péjoratif) mélange de sonorités venant surtout du sud et de l’ouest.
    Ice Cube a 39 piges, qu’on vienne pas pleurer le Ice Cube de Amerikkka’s most wanted ! Il a la patate et un putain de charsime au mic, damn ! Il bouffe encore 95% des emcees qui pourraient être son gosse.
    Un album de grande qualité eu égard aux sorties 2008, une bonne sortie de manière générale qui fait bien plaisir.

    J'aime

  5. escobar56 dit :

    Bonne chronique, rien à redire.
    L’album je l’ai juste écouté une seule fois pour le moment mais ta opinion correspond globalement à la mienne ( à la première écoute ). Je trouve que tu as résumé l’opus de Cube comme il faut. En attente d’écoutes approfondies, je file.

    J'aime

  6. Jimmy Conway dit :

    Bonne chronique (mention spéciale au « graw footage de gueule ) ,étant fan j’espèrais retrouver le Cube du début des 90′ mais faut pas rêver il a 39ans , en ce qui concerne l’album , on retrouve un bon son West , Old-School et engagé ayant écouté le skeud qu’une seule fois je pourrais pas dire quels sont les meilleurs sons mais j’ai vraiment kiffé « Hood Mentality » , « Get Used to It » , « Got money , Spend Money , No money  » « Cold Places » et « Thank God » .

    J'aime

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.