Will Smith « Big Willie Style » @@@½


Fin des années 80, début 90, Willard Smith aka The Fresh Prince et son acolyte DJ Jazzy Jeff avaient mis sur la carte Hip Hop la ville de Philadelphie avec un rap soft et festif et des tubes comme « Boom Shake The Room » et « Parents Just Don’t Understand« . Il décida ensuite de mettre sa carrière de rappeur entre parenthèse pour être la vedette de la sitcom culte le Prince de Bel Air, un trampoline pour démarrer sa carrière cinématographique. Le succès du film Men In Black et son single du même nom ont permis de faire la promotion de son tout premier album solo modestement intitulé ‘Big Willie Style‘.

Will Smith est personnage sympathique avant tout, mais dont malheureusement beaucoup préféraient qu’il abandonne le rap. Ce serait quand même dommage de priver le Hip Hop de personnes telles que lui, capables de véhiculer une image positive sans qu’on se sente forcément obligé de critiquer ses prouesses au micro, ça passe en second plan. Poke & Tone des Trackmasters, L.E.S et son vieil ami Jeff Townes alias DJ Jazzy Jeff à la production, l’album était d’avance né pour vivre d’un succès international sans équivoque. Sans compter aussi grâce à des plâtrées de samples funk/soul bien grillés. Dans le désordre: « And The Beat Goes On » des Whispers, « Candy » de Maceo Parker, « Rainbow In The Sky » de Stevie Wonder, « He’s A Great Dancer » et « Good Times » des Sister Sledge, ou bien « Forget Me Nots » de Patrice Rushen pour Men In Black, etc… C’était la fin des années 90 et c’était la mode à vrai dire (n’est-ce-pas Puffy?).

Il est parfois difficile de croire que Nas a ghostwrité pour certains morceaux, dont le tube « Just Cruisin« . A vrai dire, s’il ne l’avait pas dit, personne ne l’aurait deviné et ça aurait été pareil. En piochant bien parmi les vieux classiques funks cités plus haut, on a eu droit à une orgie de hits comme « Miami« , « Gettin Jiggy With It« , « Just the Two of Us » pour ne citer que les archi-connus. C’est la fête quoi! Quoique non, Will sait être un peu plus dur (dur à croire mais c’est très relatif, on va dire « sérieux » à la place) le temps d’un morceau (« Don’t Say Nothin’« ). Il y a un lot de tracks plus ‘love‘ aussi (« I Loved You« , « Chasing Forever »…) On regrette aussi que Jeff ne viennent pas faire quelques morceaux plus old school. Oh, et il y a la regrettée Left Eye des TLC qui posait un couplet sur la chanson titre « Big Willie Style » !

Big Willie Style‘ est un bon gros disque rap commercial, le disque de rap commercial ultime, le cliché suprêùe, et qui tient bien la route. Il faut savoir l’écouter la tête vide et être dans l’ambiance voilà tout. Ce qui est bien avec Will Smith, c’est que dans tous les cas, on l’adore quand même.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s