Ja Rule « The Last Temptation » @@


Et là, l’album de trop. Stop les « c’est de la bombe », « c’est de la balle », « c’est de la bombe de balle »,… Pain Is Love était OK mais là c’est se moquer de nous. The Last Temptation était bien médiocre. D’ailleurs ça s’en est ressenti sur les ventes qui ont lourdement chuté. Et ce n’est pas qu’à cause de l’arrivée de son nemesis 50 Cent (avec qui il était en contentieux dans le Queens) qui est venu troubler son business. Ja Rule s’est totalement fourvoyé avec un album trop commercial, trop calqué sur deux précédents succès… Trop c’est trop.

C’était reparti avec les tubes rap/r&b, sauf que cette fois qu’ils avaient un goût de grillé. La preuve avec « Thug Lovin » avec l’artiste fini qu’est Bobby Brown, « Mesmerize » (avec Ashanti) tombe dans la niaiserie la plus totale et « Murder Me » flâne dans style pseudo gangsta-r&b très mollasson. « Temptation » avec sa boucle funk facile est néanmoins potable mais les Neptunes ne parviennent pas à sauver la mise avec « Pop Niggas » (la faute à un instru pénible à base de piano répétitifs et sans intérêt). « Connected » avec les gars de chez Death Row Eastwood et Crooked I ne lui suffira à regagner de la crédibilité auprès de la côte Ouest. Au contraire il s’est couvert de ridicule internationalement en voulant se la jouer 2Pac, qu’il tire de sa tombe sur « The Pledge » (avec un Nas qui devait se demander comment il est tombé dans ce coup fourré). Et pour conclure cette débâcle : « Rock Star« . Le bide.

Ja Rule s’était vanté d’avoir enregistré ce disque en seulement sept jours avec Irv Gotti, Chink Santana et 7 Aurelius. Pour un résultat désastreux, The Last Temptation fut un gros ratage. Ce fut le début de la fin… 50 Cent sortait son album Get Rich or Die Tryin’ presqu’en même temps fin 2002. Lui a-t-il volé la vedette? Surement, mais naturellement. Ja Rule n’était déjà plus le lascar qu’il était mais est devenu un gangster d’amour has been, Fifty n’avait déjà plus grand chose à faire à part se moquer façon Nelson dans les Simpsons. Puis au rythme d’un album par an, il a fini par lasser les gens et les radios. Seul DMX pouvait se targuer du contraire.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s