Archives du mot-clé Tom Morello

Prophets of Rage (éponyme) @@@


Que font d’après vous des anciennes gloires du rap pour s’occuper et faire parler d’eux après trente ans de carrière? He ben un super-groupe de fusion rap/rock pardi ! Après un premier EP The Party’s Over en 2016 pour se déboucher les oreilles, les vieux routiers Chuck D des Public Enemy, B-Real des Cypress Hill et quelques musiciens des Rage Against the Machine unissent leurs forces tel les Expendables sur ce projet éponyme Prophets of Rage, histoire de remettre un peu d’action.

Lire la suite Prophets of Rage (éponyme) @@@

Raury « All We Need » @@@@½


Je vous le confesse : sans doute que si les attentats à Paris n’avaient pas eu lieu, j’aurai considéré ce premier effort de Raury comme naïf et fleur bleue, l’oeuvre d’un hippie du troisième millénaire qui cherche son chemin sans savoir dans quelle direction marcher. All We Need est aujourd’hui l’album qui a su m’apposer du baume au cœur depuis ces horribles événements du 13 Novembre.

Lire la suite sur Now Playing Mag →

LL Cool J « Authentic » @@@


Tous pensaient que LL Cool J la légende avait raccroché le micro avec Exit 13 en 2008, son tout dernier album paru chez Def Jam. Visiblement, l’idée d’enregistrer des morceaux démangeait la vedette de NCIS Los Angeles, comme un retraité qui ne sait plus trop quoi faire de ses journées quand il ne jardine pas. Il saute le pas en annonçant alors Authentic Hip-Hop mi-2012. Profitant de son rôle de maître de cérémonie aux Grammy Awards 2013, une forme de consécration en soi, il en a profité pour révéler son tonitruant single « Whaddup » avec Chuck D des Public Enemy, Tom Morello et Z-Trip. Entre-temps, l’intitulé de l’album se résume à Authentic, car il faudra pas s’attendre à un authentique disque de musique hip-hop de la part de l’oncle L.

Lire la suite LL Cool J « Authentic » @@@

Travis Barker « Give the Drummer Some » @@@½


Avec Questlove des Roots, probablement l’un des meilleurs batteurs au monde. C’est ce qu’on disait déjà de Travis Barker lorsqu’il évoluait au sein des Blink 182, la formation punk-rock qui faisait (pour certains d’entre nous) office de bande-son dans les soirées beuveries au lycée et à la fac. Lorsque le groupe a décidé de faire un break, Travis s’est occupé de ses divers side-projects et a commencé à porter un regard intéressé au hip-hop. D’abord en remixant une pléthore de morceaux, puis c’est devenu un truc plus sérieux quand il a travaillé sur les singles de Paul Wall, The Game (« Dope Boys »), Warren G (« Let’s Get High »), Lil Wayne, Rihanna… Au grand dam de son public ckeu-ro, Travis Barker parachève sa reconversion avec son premier album, un album majoritairement hip-hop, Give the Drummer Some.

Lire la suite Travis Barker « Give the Drummer Some » @@@½

Cypress Hill « Rise Up » @@@


C’est lors de mon interview de B-Real poliment accordée à Streetblogger (lire l’article) à l’occasion de la sortie de son premier album Smoke N Mirrors (lire la chronique) qu’il a lâché une info qui n’a échappé à personne : les Cypress Hill préparent quelque chose en studio, après un Til Death Do Us Part salement critiqué qui les a réduit un temps (de cinq années) au silence. Un an après ces propos du leader du groupe hip-hop latino le plus connu de la planète, leur huitième album baptisé Rise Up (Priority Records/EMI) déboule dans les bacs dans le but précis de reconquérir leurs fans. Pas une mince affaire lorsqu’ils portent sur leurs épaules un fardeau très (trop?) lourd, le poids de leur propre passé légendaire.

Lire la suite Cypress Hill « Rise Up » @@@