Archives du mot-clé Santigold

A$AP Rocky « LONG.LIVE.A$AP » [Deluxe Edition] @@@@


Sa mère l’a beau avoir prénommé Rakim, parce qu’elle était fan de Rakim le God MC, A$AP Rocky ne semble pas avoir les caractéristiques d’un rappeur Eastcoast proprement dit, hormis ses origines harlémites. Dès sa mixtape LiveLoveASAP qui l’a conduit à un deal de 3 millions de $ chez Sony, la notion de régionalisation a totalement disparu. Grills dorés, voix screwed and chopped, rythmiques d’inspirations texanes et nouvelle-orléannaises, du swag, Rocky et son A$AP Mob (A$AP pour ‘Always Strive And Prosper’) ont été principalement influencés par le rap des Etats du Sud. Sensation de l’année 2012, A$AP Rocky concrétise ce début d’année avec Long.Live.A$AP.

Lire la suite A$AP Rocky « LONG.LIVE.A$AP » [Deluxe Edition] @@@@

Beastie Boys « Hot Sauce Committee part two » @@@@½


Ils rappent depuis plus de 25 ans, ils ont 145 ans à eux trois mais dans leur tête, ils sont encore de turbulents post-adolescents à deux gouttes de bière de partir en vrille. Yes, Mike D, Ad-Rock et MCA (qui s’est promptement rétabli d’une tumeur des glandes salivaires) ont beau avoir des cheveux blancs et quelques rides sur leur visage, nos vétérans hip-hop n’ont rien perdu de leur sens inné pour la déconne, prêts à foutre un joyeux bordel avec Hot Sauce Committee part two. Alors annoncez la nouvelle avec un mégaphone : les légendaires Beastie Boys sont de retour alors FAITES DU BRUIIIIIIIIT.

Lire la suite de cette chronique dans Now Playing magazine n°2 »

N.A.S.A. « The Spirit of Apollo » @@@@1/2


L’annonce est passée aussi discrètement qu’un hoax sur la présence d’un OVNI sur Terre. Et pour cause, qui aurait pu croire que la N.A.S.A. mettrait sur pied un programme d’une telle envergure, un projet ‘bigger than Hip-Hop’ qui engloberait tout cet univers et au-delà. Nom de code de ce projet North American South America, Spirit of Apollo, ses ingénieurs dirigeant ce programme, DJ Squeak-e Clean et DJ Zegon. Notre envoyé spécial Big Ad de Streetblogger a pu obtenir des informations officielles, notamment quelques vidéos et une liste exhaustive des spationautes sélectionnés (cliquez sur le lien). Il faut le voir pour le croire, car cette compilation dépasse de loin ce que l’on peut imaginer. Ce lancement opéré le 16 Février 2009, pourrait bien rester encré dans les plus belles pages de l’histoire du hip-hop.

En savoir plus

Drake « So Far Gone » (mixtape) @@@1/2


so-far-gone-front-cover

La découverte de cette mixtape un peu spéciale a été accompagnée d’un malentendu. J’ai trouvé que So Far Gone ressemblait étrangement à … 808s & Heartbreak en bien mieux et ça m’a rappelé l’histoire d’un gars dont le pseudo était semblable à Drake et qui avait raconté des tarabistouilles sur Kanye West en 2004. Ce gars-là avait produit « Splash Waterfalls » de Ludacris et était le frère de Lil Kim si mes souvenirs sont corrects. Sauf que ma mémoire flanche un peu ces jours-ci et j’ai confondu avec Icedrake. Strictement rien à avoir avec ce Drake-là, jeune rappeur, chanteur et acteur canadien signé sur Interscope et âgé de 22 ans. Si ce n’est la troublante ressemblance avec les prods de Kanye.

Lire la suite Drake « So Far Gone » (mixtape) @@@1/2

Notorious Soundtrack @@@1/2


C’est décidément l’événement Hip-Hop de ce début d’année 2009 : l’adaptation porté sur les grands écrans américains de la vie (et la mort…) de Notorious BIG. Alors qu’on regrette qu’une version française (même sous-titrée) ne soit apparemment pas à l’ordre du jour dans nos salles, Notorious est déjà un franc succès au box-office US si l’on en croit les recettes impressionnantes (on parle de la coquette somme de plus 20 millions de dollars la semaine de démarrage).

Qui dit film, dit soundtrack, en l’occurrence un best-of plus que correct de la discographie de ce MC légendaire que fut Biggie Smalls, avec en supplément trois démos inédites et des extraits de Jay-Z et Jadakiss enregistrés spécialement pour cette BO. Et pour une fois, je ne donnerai pas d’autres arguments qui pourraient justifier son achat.

Lire la suite Notorious Soundtrack @@@1/2

N.E.R.D. « Seeing Sounds » @@@@1/2


Mon cœur a failli se briser ce jour de Mars 2005 quand Pharrell Williams a annoncé la mort des N.E.R.D., un des mes groupes favoris, pour cause de brouilles avec leur maison de disque Virgin Music. Les gens qui me connaissent savent fort bien que je suis assidûment les Neptunes depuis 99 et qu’une telle déclaration puisse avoir eu sur moi l’effet d’un choc. Quelques semaines après, les bouts se sont heureusement recollés, le groupe allait continuer leurs aventures intersidérales. Il ne restait plus qu’à patienter pour voir un possible 3e album pointer le bout de son nez. Approximativement quatre ans presque jour pour jour après Fly or DieMais il est vrai que depuis cet album précisément, Pharrell et Chad ont fait bande à part pendant un bon laps de temps : Pharrell le fringuant célibataire a sorti son album solo peu ambitieux In my mind et s’affichait aux côtés des figures hip-hop haute couture tel que Kanye West, tandis que Chad, personnalité à la fois réservée et extravertie, avait un train de vie plus modeste et moins productif. Seeing Sounds (Star Trak/Polydor) est d’une certaine manière la réunion souhaitée des deux neptuniens avec leur camarade Shay. Alors si vous aviez cru d’avance que Pharrell avait fait fausse route en bossant avec Madonna et que Chad Hugo s’était donné à fond sur l’album de Kenna, vous vous mettez le doigt dans l’œil, car ils viennent de signer, objectivement selon moi, leur meilleur opus à ce jour. 

Lire la suite N.E.R.D. « Seeing Sounds » @@@@1/2