Archives du mot-clé Miss Jack Davey

Polyester the Saint « American Muscle 5.0 » @@@@½


5.0, c’est pour la cylindrée ou la version? Un peu des deux pour cette suite d’American Muscle, qui est le cinquième album du californien Polyester the Saint, voilà ce qui explique aussi ces chiffres. Une suite encore meilleure que son prédécesseur s’il-vous-plaît ! Et dire que c’est l’été dans l’hémisphère sud…

Lire la suite Polyester the Saint « American Muscle 5.0 » @@@@½

TiRon & Ayomari « WET: The Wonderful Egotrip » @@@@


Bienvenue à ce cinquième (?) album de TiRon & Ayomari, duo californien qui a percé à partir de 2006 grâce au blogging et aux plateformes d’écoute en ligne. Quel chemin parcouru quand on regarde en arrière, car rien n’était couru d’avance, d’une part se faire connaître et réussir à percer dans leurs conditions, et d’autre part perdurer dans un milieu très concurrentiel. Pourtant il n’y a pas de secret, il suffit de faire de la très bonne musique, en ce qui les concerne, du rap merveilleux. Après The Wonderful Prelude et The Great New Wonderful, voici The Wonderful Egotrip.

Lire la suite TiRon & Ayomari « WET: The Wonderful Egotrip » @@@@

Blu « NoYork! » @@@@


NoYork! devait être le premier album de Blu en major chez Warner. Le destin de cet album fut court-circuité par des fuites volontaires sur le Net avant d’être disponible en digital depuis la mi-Décembre, et pas chez Warner. Cette sortie plus ou moins officielle est l’occasion de revenir sur cet album rap peu commun de Blu, pour ne pas dire expérimental.

Lire la suite Blu « NoYork! » @@@@

J*DaVeY « Evil Christian Cop : The Great Mistapes » @@@@


Les J*DaVeY viennent de sortir un second EP cinq-titres de leur série Great Mistapes sur leur page bandcamp. Un free EP de mignardises à ne surtout pas louper sous aucun prétexte, tout comme le précédent (Boudoir Synema), avant le space-cake qui nous attend bientôt, New Designer Drug, prévu courant de cette année chez Warner.

> Ecouter Evil Christian Cop sur NowPlaying mag.

Lire la suite J*DaVeY « Evil Christian Cop : The Great Mistapes » @@@@

The Roots « Game Theory » @@@@@


– Pour des raisons pratiques et ludiques, il est conseillé d’imprimer cet article (en utilisant la fonction « version imprimable ») afin de mieux profiter des mini-jeux présents dans cette chronique. Les réponses seront affichées en « blanc » à la fin de l’article (visible uniquement par surlignage) –

La théorie des jeux
Créée dans les années 50 par John von Neumann et Oskar Mogenstern, la théorie des jeux a pour usage de modéliser mathématiquement le fonctionnement de certains systémes économiques, politiques, relations internationales, de droit et de biologie. Comme tout le monde le sait, un jeu est régit par des règles et les stratégies adaptatives des joueurs qui cherchent chacun à maximiser leurs chances de succès. La théorie des jeux consiste donc en la synthèse de toutes les interactions possibles entre ces stratégies des individus/groupes et des gains respectivement mis en jeu, par défaut définis à priori, afin de prévoir des probabilités de réussite sur le long terme, des issues possibles et des solutions à divers problèmes socio-économiques : négociations, compétition entre adversaires,… C’est l’idée sous-jacente que suppose ‘Game Theory’, le 7e album studio des The Roots, en appliquant cette théorie à l’échelle du rap game et le résultat est là : après près de quinze ans d’activisme, les Roots ont fait le pari de la longévité et de la qualité aux dépends des ventes pour faire partie parmi les meilleurs groupes de Hip Hop au monde (avec les Outkast, le Wu-Tang Clan et quelques autres).

Chronique (très) originale écrite le 6 Septembre 2006.

Lire la suite The Roots « Game Theory » @@@@@