Archives du mot-clé Lupe Fiasco album

Lupe Fiasco « DROGAS light » @@@


Bon sang de bonsoir… Mais quelle mouche a encore piqué Lupe Fiasco de vouloir arrêter le rap ? C’est ce qu’il avait annoncé, en Décembre dernier, après s’être pris le chou pour la quarante-douzième foi avec sa maison de disque Atlantic, accompagné d’un freestyle haineux aux relents antisémites à l’encontre des dirigeants de la compagnie. Sauf que là, ras-le-derche, il engage un avocat (juif) pour rompre son contrat et annule la trilogie d’albums qu’il avait programmé. Voilà, clap de fin, l’article s’arrête là, en terminant sur un jeu de mot sur son blase. He ben non, le 10 Février 2017 DROGAS Light a vu le jour, et une nouvelle fois, on ne sait plus sur quel pied danser.

Lire la suite de la chronique sur SURLmag.fr →

Lupe Fiasco « Tetsuo & Youth » @@@@½


On ne savait plus quoi penser de Lupe Fiasco. Après deux brillants premiers albums au succès critique comme commercial, il se ramasse à plat ventre sur les deux suivants. Après ses discours de rappeur conscient plein de lucidité et d’intelligence, sa liberté d’expression se perd des propos qui ne tiennent pas la route, quelques petits coups de gueule et autres prises de bec sur Twitter qui le font passer pour un personnage soupe-au-lait. Complètement perdu dans sa tête.

Lire la suite Lupe Fiasco « Tetsuo & Youth » @@@@½

Lupe Fiasco « Food & Liquor II: The Great American Rap Album part 1 » @@@


Essayons de faire comme si Lupe Fiasco n’avait jamais sorti Lasers. Mmh facile à dire, le mal est fait et ancré profondément. Alors faisons comme si nous ne l’avions jamais écouté? Bah trop tard… Espérons que Food & Liquor II le remette dans le droit chemin alors. Car cette [je-ne-trouve-pas-les-mots-pour-exprimer-cette-infâmie] que fut Lasers a fait passer Lupe de rappeur modèle, qu’il est très vite devenu avec Food & Liquor puis The Cool, à un celui d’un banal rappeur ultra-commercial du même acabit qu’un Flo Rida. Ce nouvel album a un véritable enjeux : reconquérir sa fanbase et de ce fait, récupérer la place qu’il a perdu, celle du rappeur rebel-intello-visionnaire et extrêmement doué avec une conscience politico-sociale. C’est faisable. Cependant sous-titrer Food & Liquor 2e du nom avec The Great American Rap Album c’est exagéré non? Chronique du ‘black album’ de Lupe Fiasco….

Lire la suite Lupe Fiasco « Food & Liquor II: The Great American Rap Album part 1 » @@@

Lupe Fiasco « Lasers » @½


« You putting me to sleep nigga (Dumb it down)
That’s why you ain’t popping in the streets nigga (Dumb it down)
You ain’t winning no awards nigga (Dumb it down)
Robots and skateboards nigga? (Dumb it down)
GQ Man Of The Year G? (Dumb it down)
Shit ain’t rocking over here B (Dumb it down)
Won’t you talk about your cars nigga? (Dumb it down)
And what the fuck is goyard nigga (Dumb it down)
Make it rain for the chicks (Dumb it down)
Pour champagne on a bitch (Dumb it down)
What the fuck is wrong with you? (Dumb it down)
How can I get on a song with you? (Dumb it down)
»

C’est le dernier refrain de « Dumb It Down », un des singles de The Cool. À lire entre les lignes, Lupe Fiasco affirmait ne pas se plier au diktat des directeurs artistiques des maisons de disque, qu’il tenait à faire sa musique rap comme il l’entendait… Le MC prodige prévoyait même une trilogie baptisée LupEND. Mais en perdant au bras de fer contre son label Atlantic Records, le emcee de Chicago peut aller pleurer comme un loser. Lasers mériterait d’être le ‘the end’ de sa carrière.

Lire la suite Lupe Fiasco « Lasers » @½

Lupe Fiasco « The Cool » @@@@@


L’enthousiasme de la critique et des médias autour de Food & Liquor n’a pas engrossé l’ego de ce prodige qu’est Lupe Fiasco, loin de là. La supervision par Jay-Z à la production exécutive, l’entourage d’artistes tels que les Neptunes, Kanye West, Mike Shinoda et Jill Scott, et le succès d’estime pour ce premier album n’ont pas eu raison de l’humilité et du talent inné de ce MC natif de Chicago. Mais il n’a pas été facile de se faire accepter dans le milieu et certaines presses n’ont pas été tendres avec le jeune homme, s’évertuant à lui ternir son image. Parce que Lupe porte des lunettes, a fait un hymne pour les skateboarders, a dévoilé un univers réellement à part et a su démontrer qu’il est un des (si ce n’est le) lyricistes le plus brillant de sa génération, une partie du public Hip Hop l’a catalogué dans la catégorie ‘rap d’intello’ et l’a activement renié (le faux scandale de sa performance dédiée aux Tribe Called Quest en est l’exemple), comme lui-même renie farouchement une industrie du disque qui prône le formatage et le maintien des clichés, ainsi que le rap game dans sa globalité.

Lire la suite Lupe Fiasco « The Cool » @@@@@

Lupe Fiasco’s « Food & Liquor » @@@@½


‘Lupe Fiasco’s Food & Liquor’ était incontestablement la sortie la plus attendue de la rentrée 2007. Mais avant cela, Lupe a du traverser mésaventures et coups de chance avant d’en arriver là. Révélé par Kanye West, le jeune MC originaire de Chicago devait initialement se trouver sur ‘College Dropout’ puisqu’il était en featuring sur un morceau qui a été finalement retiré de la trackliste finale pour cause de piratage. Téméraire, il refait surface à la rentrée 2005 avec Kanye toujours, et pour de bon cette fois, grâce au single « Touch The Sky » en connaissant un certain succès. Entre temps, il collabore au projet Fort Minor de Mike Shinoda et se rencarde avec Jay-Z, qui sera le producteur éxécutif de son premier album, ‘Food & Liquor’. Signé sur Atlantic (Fat Joe, Juvenile, Twista…), Lupe Fiasco continue de grossir sa réputation en sortant quelques bonnes mixtapes, afin entre autre de retarder la sortie de son disque piraté avant l’été 2006.

Chronique originale écrite le 4 Octobre 2006

Lire la suite Lupe Fiasco’s « Food & Liquor » @@@@½