Archives du mot-clé Lil’ C

T.I. « US or ELSE: Letter to the System » @@@½


Celui qui s’était autrefois couronné King of the South a continué son jeu des chaises musicales. Après sa pige chez Columbia avec le pas terrible Paperwork (co-produit par un Pharrell Williams hors du coup) et un EP Da Nic’ chez Empire Distribution (sous son autre pseudo Tip), son altesse sérénissime T.I. a finalement entériné un deal avec Roc Nation, la compagnie du richissime Jay-Z. La tournure des événements est devenue plus intéressante lorsqu’il s’est engagé en politique, d’une certaine manière, avec un nouvel EP US or ELSE à la rentrée 2016, prenant la parole en tant qu’artiste en faveur du mouvement Black Lives Matter. Sa version longue est sortie sans annonce à la fin de l’année, en digital uniquement (pour le moment).

Lire la suite T.I. « US or ELSE: Letter to the System » @@@½

Young Dro « High Times » @@@


Young Dro est à Grand Hustle ce que Memphis Bleek fut à Roc A Fella Records du temps de sa splendeur, un fidèle et loyal soldat jouant le rôle de second couteau pour le compte du boss-rappeur. Comme Bleek aux côtés de Jay-Z, Young Dro est également la caution ‘hood’ du label de T.I., le mec qui fait l’accord direct avec la rue, Bankhead pour être précis, et qui de l’autre côté reste éloigné du statut du meilleur rappeur de l’écurie, encore plus de celui de best-seller (B.o.B.). Sept ans après Best Thang Smokin’ paru chez Atlantic, Young Dro fait honneur à son rang en récidivant avec High Times.

Lire la suite Young Dro « High Times » @@@

Tyga « Hotel California » @@


Ah Hotel California, cette chanson culte interprétée par les Eagles… On pourrait en discuter des heures mais ce n’est pas l’objet de cette chronique, mais du troisième album de Tyga, ce rappeur jeune, noir et riche, tatoué de la tête au pied, papa et propriétaire d’un site pornographique (aucune erreur ne s’est glissée dans le texte). Ce second album paraissant chez Young Money Entertainment met un terme à la recherche d’une once de talent chez lui.

Lire la suite Tyga « Hotel California » @@

T.I. « Trouble Man: Heavy is the Head » @@@@


On s’inquiétait sérieusement pour la carrière de T.I. Ses très gros ennuis judiciaires depuis 2007 qui ont conduit à ces incessants aller-retours en prison (qui se sont achevés le 31 Août dernier) auraient pu entamer ses ambitions. Son précédent disque No Mercy, bien que certifié or, était tristement anecdotique, probablement parce qu’enregistré dans la tourmente. Mais c’est mal connaître le bonhomme. On se rappelle comment en 2004 il était revenu avec vengeance avec Urban Legend après avoir essuyé plusieurs mois derrière les barreaux et de nombreux dossiers devant la justice (agression, violation de sa probation…). C’est ce qui se passe à nouveau avec ce 8e LP Trouble Man: Heavy is the Head. Enfin presque.

Lire la suite T.I. « Trouble Man: Heavy is the Head » @@@@

Young Jeezy « TM:103 Hustlerz Ambition » [Deluxe edition] @@@


Avec la trainée de street-singles que Jeezy a laissé derrière lui (dans le désordre « Ballin’« , « Shake Life« , « Jizzle« , « Lose My Mind« …), sans revenir sur sa passe d’armes avec Rozay, il était temps que Hustlerz Ambition, troisième volet de Thug Motivation sorte. Et ça tombe bien parce qu’en cette période hivernale exceptionnellement douce, la neige poudreuse d’Atlanta que nous envoie le Snowman n’est pas de trop.

Lire la suite Young Jeezy « TM:103 Hustlerz Ambition » [Deluxe edition] @@@

T.I. « No Mercy » @@@


C’est foutu pour King Uncaged. A peine le roi libéré de prison qu’il y retourne en Novembre dernier pour violation de sa période de probation. Il a tout juste eu le temps de rentrer chez lui prendre une vraie douche, préparer une grosse mixtape, enregistrer une soixantaine de titres en studio, en clipper quelques extraits, faire la promo du film Takers (dans lequel il joue aux côtés de Paul Walker et Hayden Christensen), sortir en soirée début Septembre à Los Angeles avec sa femme sous l’emprise produits illicites pour se faire pécho en voiture par la LAPD. Conséquence directe : retour à la case prison pour 11 mois, l’obligeant à boucler à la va-vite son 7e album dont le nom changera en No Mercy.

Lire la suite T.I. « No Mercy » @@@

T.I., DJ Drama – DJ MLK {Fuck a Mixtape} Gangsta Grillz @@@½


Il aura fallu à peine quelques jours pour T.I retrouve ses bonnes vieilles habitudes, comme l’illustre très bien le clip de « I’m back » (voir la vidéo). Le King of the South est de revenu dans le game et ça va chier. Et comme en 2004 quand il venait de purger sa première peine de prison, Tip a la dalle d’un rookie qui veut tout déchirer. Retranché dans son studio avec des gros noms de prod (Toomp, Timbo, Swizz Beatz…), T.I rattrape le temps perdu avec cette grosse grosse mixtape bien lourde, préparée par DJ Drama et DJ MLK, qui ravira les amateurs de trap muzik, signe précurseur d’un retour en grâce.

Lire la suite T.I., DJ Drama – DJ MLK {Fuck a Mixtape} Gangsta Grillz @@@½

B.o.B presents « the Adventures of Bobby Ray » @@@


Comme beaucoup de ‘freshmen’ (Asher Roth, Blu, Wale, Kid Cudi…), B.o.B connaît une success story de plus en plus courante : il passe de l’anonymat à un nom qui circule sur Internet par le biais de vidéos, morceaux gratuits et compagnie qu’il diffuse sur la toile afin de créer son buzz et afficher son style. B.o.B, lui, est un bébé des OutKast. Puis il finit par être repéré par la presse spécialisée avant d’être pris sous l’aile d’une star ou un grand producteur qui va lancer sa carrière. Dans son cas T.I le signe sur Grand Hustle et le lance sur « Top of The World », un des extraits de Paper Trail. Quelques mixtapes, apparitions télé et infos lâchées au compte-goutte plus tard, les fans qui ont parié sur lui sont sur le qui-vive et son premier album the Adventures of Bobby Ray pète les scores dans les charts. Ne s’est-on pas emballé un peu trop vite ?

Lire la suite B.o.B presents « the Adventures of Bobby Ray » @@@

T.I. « Paper Trail » @@@


T.I. s’est lamentablement vautré de son trône de King of the South l’année dernière. D’abord sa couronne lui a paru trop petite, elle ne sied plus à sa tête enflée par la célébrité et l’orgueil. Comparer TI vs TIP, son plus mauvais album à ce jour, à un classique hip-hop comme Ready To Die ou All Eyez On Me lui a fait perdre une partie de sa streetcred. Lui qui avait tout raflé lors des cérémonies musicales s’est par la suite vu menotté quelques heures avant l’enregistrement des BET Awards édition 2007 lors d’une intervention du FBI, pour recel d’armes de gros calibre. Paper Trail, son septième album annoncé dès sa libération sous caution, était décrit comme l’album de la rédemption, un récit croustillant – il va de soi – sur ce chapitre très agité de sa vie. Qu’en est-il réellement ? 

Lire la suite T.I. « Paper Trail » @@@

Young Jeezy « Let’s Get It : Thug Motivation 101 » @@@


Alors que l’album des Boyz N Da Hood stagne dans les charts US, Young Jeezy aka Da Snowman file en solo sur Def Jam (et non pas Bad Boy Records où son groupe est signé). On s’était déjà fait une petite idée de ce nouveau venu d’Atlanta dont le buzz est inversément proportionnel à son talent. Certains auditeurs le caricature même comme le Cam’Ron version sudiste au niveau du flow et des lyrics. Toujours est-il que Def Jam voit en lui l’espoir de faire quelques ventes depuis les flops de Memphis Bleek et Young Gunz.

Note: Oui oui oui je sais déjà ce qu’on va me dire, j’étais pas été DU TOUT tendre avec lui à sa sortie à la rentrée 2005… Mais c’est pas ma faute si l’album m’avait endormi. Malgré cela, TM101 a été certifié platine grâce à son single « Soul Survivor » avec Akon.

Lire la suite Young Jeezy « Let’s Get It : Thug Motivation 101 » @@@