Archives du mot-clé Harry Fraud

Sean Price « Imperius Rex » @@@@


Le 8 Aout 2015, nous apprenions à notre grande stupeur la disparition du rappeur de Brownsville et membre du Boot Camp Clik, Sean Price, parti dans son sommeil alors qu’il n’avait que 43 ans. Deux ans plus tard, jour pour jour, Duck Down Records sort en avant-première sur les plateformes digitales Imperius Rex, contenant des enregistrements de celui qu’on considérait comme le meilleur MC underground vivant. Enfin, le successeur à Mic Tyson paru en 2012, autrement dit il y a une éternité! là où repose désormais Sean P. César est mort, longue vie au roi des singes !

Lire la suite Sean Price « Imperius Rex » @@@@

Action Bronson « Blue Chips 7000 » @@@@


Ça y est, l’été se termine, c’est la rentrée, et déjà la grisaille, snif. C’est l’heure, qui sonne toujours trop tôt, de sortir l’haleine fraîchement mentholée pour renifler les gaz d’échappement, de regoûter à la promiscuité des transports en commun en odorama, avant d’être entouré des parfums de café des camarades ou collègues mal réveillés. Et alors, qu’on s’isole phoniquement avec les nouveautés rap afin de fuir cette réalité qui nous paraît un peu nauséabonde, il y a soudain ce fumet de food-truck qui nous attire irrémédiablement. Cette bonne odeur qui fait saliver et flatte les narines, elle vient de Blue Chips 7000, le fat come-back de notre rappeur rouquin préféré, Action Bronson. Et putain, c’est délicieux!

Lire la chronique complète sur SURLmag.fr →

A$AP Twelvyy « 12 » @@@½


Ce mois d’aout 2017, le crew de Harlem A$AP Mob compte lancer une triple threat avec, dans l’ordre chronologique, les débuts d’A$AP Twelvyy -qui nous intéresse dans cette chronique, la mixtape d’A$AP Ferg Still Striving et le volume 2 des Cozy Tapes avec tous les jeunes Lords. Avec 12, Twelvyy devient le troisième membre du A$AP Mob à lancer sa carrière solo, mais jamais loin de son équipe et de son état d’esprit.

Lire la suite A$AP Twelvyy « 12 » @@@½

French Montana « Jungle Rules » @@@


Il fallait vite que French Montana se remette en selle après le faux-départ de MC4 qui s’est produit à la rentrée 2016. Quelle affaire ! Tout ça pour au bout du compte refinir sous forme de mixtape… comme tous les autres projets de la série Mac & Cheese en fin de compte (relire la chronique pour la piqûre de rappel). Karim Karbouche, le Bad Boy marocain qui dit allo à des liasses de dollars, revient rattraper le temps et l’argent perdu avec Jungle Rules, son second album solo donc.

Lire la suite French Montana « Jungle Rules » @@@

French Montana « MC4 » @@@½


Le 14 Octobre 2016 devait sortir normalement officiellement, MC4 de French Montana, après un report de deux mois depuis celle de la sortie initiale prévue le 19 Aout dernier. Et finalement, décision a été prise d’annuler sa sortie. Hein?!? Dans ce rebondissement pas trop cool, French a presque réinventé le bootleg, vous savez ces copies vendues sous le manteau.

Lire la suite French Montana « MC4 » @@@½

Puff Daddy « MMM » @@@½


Qu’on aime ou qu’on aime le détester, Sean Combs alias Puff Daddy a/k/a P Diddy est un grand magnat de la culture hip-hop et s’il devait être représenté sur l’échiquier du rap game, il aurait été réélu maire de New York. L’entrepreneur workaholic classy et boss d’un empire qui le classe parmi les plus hautes classes aux Etats-Unis avait décidé de réactiver sa carrière de rappeur en travaillant sur deux projets à la fois, MMM, grâcieusement offert comme cadeau pour son 46e anniversaire, et No Way Out 2, « la suite de » dont je reparlerai en temps voulu.

Lire la suite Puff Daddy « MMM » @@@½

Curren$y « Pilot Talk III » @@@@½


Trois ans sans sortir un album studio, le nouvel-orléanais Curren$y nous a couvert de mixtapes (au hasard le délectable The Drive-in Theater), EPs (dont le Live In Concert avec Wiz Khalifa) et autres projets de label (les deux albums de la Jet Life) pour nous faire patienter jusqu’à ce troisième volume de Pilot Talk dont on fantasmait tant. Les deux premiers volets étaient sortis en 2010 sur la structure DD172 créée par Damon Dash et étaient produits par Ski Beatz. C’était aussi les deux premiers albums physiques de Curren$y après de nombreuses sorties dématérialisées qui lui ont permis d’élargir sa fanbase.

Mais ce sont bien Pilot Talk « un » et II qui ont lancé Spitta Andretti dans la stratosphère en développant un univers insoupçonné à base de bolides, de weed et d’instrus laid-back à souhait, autant d’éléments qui ont posé les solides bases de sa musique chill-rap (pourrait-on dire) qu’il a ensuite dérivé à volonté pour en arriver en 2012 à sa première sortie en major The Stoned Immaculate. S’attaquer à la poursuite d’une saga culte (le Pilot Talk I s’échange contre 43 euros neuf sur le site de la Fnac) était un pari risqué, il s’est avère aujourd’hui que Pilot Talk est une trilogie culte.

Lire la suite Curren$y « Pilot Talk III » @@@@½

RiFF RaFF « Neon Icon » @@@


Si vous n’avez pas aperçu ce rappeur haut-en-couleur quelque part sur les Internets, c’est que vous vivez loin de bornes Wi-Fi. RiFF RaFF a/k/a Jody High Roller est un vrai personnage, qui mérite qu’on s’attarde un petit moment sur son look : tresses africaines, fine barbe en forme d’éclair, survêtement coloré, tatouages,… Le voilà tel qu’il apparaît sur sa pochette kitchissime (et déjà culte?) qui concentre les nineties en un cliché jusqu’à la typographie du titre de l’album.

Aux détails près que ce n’est qu’une version soft de son accoutrement puisqu’il manque : ses grillz en dents de requin, ses lentilles blanches, lunettes style surfer et d’autres parures fluos en tout genre (même un husky!)… Le hip-hop a souvent été une affaire de look mais il faut admettre que le sien… Hum. Avec un chapeau de cow-boy, Riff Raff est pas loin physiquement d’être le Bruno Vandelli foufou du rap texan, ou le plus m’as-tu-vu des m’as-tu-vu des beaufs amateur de rap tel un Fatal Bazooka cainri, c’est selon.

Lire la suite RiFF RaFF « Neon Icon » @@@

Styles P « Phantom and The Ghost » @@½


styles-p Phantom ghost

Troisième ou quatrième galette d’affilée que Styles P nous sert comme ça, une douzaine de titres produits en majorité par des no-names, sans trop se soucier du rendu final. On pouvait faire le parallèle entre Phantom and the Ghost et le disque d’or The Gangster and the Gentleman.

Lire la suite Styles P « Phantom and The Ghost » @@½

Smoke DZA « Dream.ZONE.Achieve » @@@½


smoke-dza-Dream.ZONE_.Achieve-

« Riiiiiiiiiiight »… Le harlemite Smoke DZA revient avec un second projet solo dont le titre Dream.ZONE.Achieve donne une autre définition à son acronyme DZA. Notre gros fumeur de blunt nous enveloppe dans un cercle d’épaisse fumée, où l’on en ressort comme si on a vécu l’expérience d’un fumeur passif.

Lire la suite Smoke DZA « Dream.ZONE.Achieve » @@@½

Troy Ave « New York City: The Album » @@@½


Un petit nouveau dans le rap game : Troy Ave, rappeur originaire de Crown Heights et ex-signataire du label Def Jam. Traçant son chemin sur le marché des mixtapes, il emboîte le pas avec un premier album qui représente sa ville : New York City. Et il a bien l’intention de montrer qu’il a les épaules pour.

Lire la suite Troy Ave « New York City: The Album » @@@½

Talib Kweli « Prisoner of Conscious » @@@½


Attendu de longue date, bien avant même Gutter Rainbow, Prisoner of Conscious (le -ness a disparu entre temps) devait être une nouvelle pierre angulaire dans la discographie de Talib Kweli. Ambitieux sur le papier, le très réputé MC de Brooklyn nous dévoile finalement un 5e album prévisible, de qualité, mais prévisible.

Lire la suite Talib Kweli « Prisoner of Conscious » @@@½

MMG presents: « Self Made, Vol.2 » @@½


MMMMMMaybach Music. Entre le Self Made volume 1 et ce volume 2, il s’est passé plein de choses. La firme allemande Maybach a annoncé la fin de production de ses limousines, Wale a sorti Ambition, Pill s’est aperçu qu’il s’est fait entubé en beauté (il n’a jamais signé de contrat chez MMG haha) et Rozay nous a fait une petite attaque cardiaque alors qu’il venait de divulguer deux nouveaux singles de God Forgives, I Don’t, son futur album. Ce nouveau volume, comme le précédent, établit un état des lieux du label de Rick Ross, enfin, de son ’empire intouchable’ et de ses têtes d’affiche : Meek Mill, Wale, Stalley. Et Omarion.

Lire la suite MMG presents: « Self Made, Vol.2 » @@½