Archives du mot-clé Fabolous album

Fabolous & Jadakiss « Friday on Elm Street » @@@½


Fabolous et Jadakiss sont Freddy et Jason dans Friday on Elm Street. En préparation depuis un an, ce projet commun lancé par Def Jam n’est cependant pas un album d’Halloween, ni une mixtape comme c’était prévu au départ, ni un blockbuster vu la faible promotion qui s’est limitée qu’à quelques annonces et photos sur Instagram. Mais l’évocation des ces deux géants new-yorkais côte-à-côte suffit à provoquer un enthousiasme tout relatif.

Lire la suite Fabolous & Jadakiss « Friday on Elm Street » @@@½

Fabolous « The Young OG Project » @@@½


Qu’un cadre du label Def Jam sorte un album est toujours un événement. Cinq ans que Fabo avait déserté les bacs en disques neufs, depuis Loso’s Way l’été 2009. Le rappeur de Desert Storm n’a pas chômé pour autant, contentant ses supporters avec sa trilogie Soul Tape, alors qu’une suite de Loso’s Way semblait se profiler. Puis *pouf*, The Young OG Project est arrivé dans le traîneau du papa Noël.

Lire la suite Fabolous « The Young OG Project » @@@½

Fabolous « Loso’s Way » @@1/2


Je pensais qu’un jour Fabolous referait un album de l’acabit de Real Talk, le plus réussi à ce jour pour ma part, mais je ne me fais pas trop d’illusions. Il a beau faire partie de la catégorie des rappeurs mainstreams, j’ai du mal à le considérer comme un rappeur pro. Pour essayer de faire « comme les grands », ou plutôt « comme son ancien boss », Fabo a eu un super idée pour son second LP chez Def Jam : reprendre le concept de American Gangster de Jay-Z, c’est-à-dire s’inspirer d’un film de gangster pour mettre en scène sa vie inventée. En l’occurrence, le film qui lui a servi d’inspiration est Carlito’s Way. En soi, ce n’est pas l’idée du siècle, combien de rappeurs ne sont pas inspirés de films de gangster, Scarface en tête ? Autant vous prévenir, Loso’s Way n’est pas du gangsta rap et ne répond pas aux objectifs.

Lire la suite Fabolous « Loso’s Way » @@1/2

Fabolous « From Nothin’ to Somethin' » @@1/2


Quittant Atlantic pour Def Jam, Fabolous a vu dans ce transfert de label l’opportunité de jouer cartes sur table. Avec From Nothin To Somethin, le quatrième LP du rappeur de Desert Storm (label de DJ Clue), tous les atouts ont été mis de son côté pour lui donner un maximum de chance de rafler la mise et pouvoir décrocher un nouveau disque de platine. Dire qu’il avait de sacrés jetons à placer dans le rap game : des featurings très sélects (Jay-Z, Ne-Yo, Rihanna, Swizz Beatz, Lloyd, Lil Mo, Akon, Young Jeezy, Pusha T des Clipse,…), ses homies (Joe Budden, Paul Cain, Uncle Murda, Red Café) et des poids lourd de la production (Timbaland, Jermaine Dupri, Just Blaze, Polow Da Don, Don Cannon), pour une orgie de hits. Il ne manquait que le feat de Lil Wayne conventionnel pour tenter une quinte flush royale. 

Lire la suite Fabolous « From Nothin’ to Somethin’ » @@1/2

Fabolous « Real Talk » @@@@


A tous ceux et celles qui s’étaient endormis à la moitié de ‘Street Dreams‘, c’était l’heure de se réveiller car Fabolous sortait enfin les crocs. Avec ‘Real Talk‘, le rappeur était carrément en passe de piquer la vedette à des poids lourds confirmés tels que Jadakiss, Fat Joe, Mobb Deep, Method Man, etc… pour représenter la Eastcoast cette année 2004. Son premier single « Breathe« , c’était déjà quelque chose mais ce n’était rien comparé au reste. Pour disséquer ce troisième album de Fabo, j’avais à l’époque réaliser plusieurs catégories montrant les différentes facettes du disque.

Chronique écrite en 2004 revue en 2016

Lire la suite Fabolous « Real Talk » @@@@