Archives du mot-clé Deacon

Cunninlynguists « Rose Azura Njano » @@@@½


En pleine cambrousse américaine, il n’y a pas grand chose à y faire mais de belles choses à y trouver en regardant bien. C’est là-bas, à Versailles, dans le Kentucky, cet État coincé entre le Tennessee, l’Ohio et la Virginie, qu’on a trouvé une pépite, Deacon The Villain. S’est joint à lui une perle, Kno, provenant d’Atlanta et c’est ainsi qu’au début des années 2000 est né à Lexington le groupe Cunninlynguists, révélé grâce à leur premier coup d’éclat Will Rap For Food. Le duo grossira peu de temps après avec l’arrivée de Mr SOS en 2002, remplacé après la sortie de SouthernUnderground par Natty, lui aussi originaire du Kentucky, pour le grand classique underground A Piece of Strange (qui a eu droit à une belle réédition début 2016 pour ses dix ans). Cette formation est restée telle qu’elle depuis 2004.

Six ans après Oneirology, ce trio atypique ajoute un nouvel opus à leur discographie exceptionnelle, Rose Azura Njano. Parfait pour l’automne.

Lire la suite Cunninlynguists « Rose Azura Njano » @@@@½

Soopafly « Best Kept Secret » @@@@


Un des producteurs de l’ombre du gangsta-rap westcoast revient avec le très ambitieux Best Kept Secret. Ce titre n’est pas usurpé quand il est question de Soopafly. Collaborateur de longue date de Dr Dre (il était son claviériste dans les années 90) et producteur pour Snoop Dogg depuis Tha Doggfather, il rejoint la Dogg Pound Gangsta Clique pour livrer des beats carabinés et profite pour se mettre à rapper parmi la meute de chiens. Dix ans après la sortie de son premier album solo Dat Whoopty Whoop, Soopafly est toujours dans le coup et ce nouvel album le prouve.

Lire la suite Soopafly « Best Kept Secret » @@@@

CunninLynguists « Strange Journey Volume One » @@@1/2


cunninlynguists-strange-journey-vol-1Les Cunninlynguists sont actuellement en tournée, en ayant évidemment fait escale en France début Avril à Lyon et à Paris, où ils partageaient la scène avec Pharoahe Monch. Quoi de plus normal pour ce groupe extraordinaire d’aller à la rencontre de leur public partout dans le monde. Ce n’est rien de dire que Kno, Deacon et Natty sortent de l’ordinaire et s’échappent des sentiers battus du Hip Hop, un peu comme ce récit de leurs aventures en Europe et aux Etats-Unis, raconté dans ce recueil d’inédits et de remixes, Strange Journey Volume 1. Point de départ de leur trip, Stockholm, au volant d’une vieille fourgonnette volée… Rien de normal jusque là. 

Lire la suite CunninLynguists « Strange Journey Volume One » @@@1/2

Cunninlynguists « Dirty Acres » @@@@


Quelle fut ma réjouissance d’apprendre l’arrivée d’un quatrième album des Cunninlynguists. Mais j’avoue qu’une appréhension me guettait de près quelques jours avant sa date de naissance officielle (prématurée par les internautes), surtout que cet opus fait suite à trois classiques underground consécutifs, dont leur fabuleux chef d’œuvre A Piece of Strange. Je n’attendais donc pas Dirty Acres de pied ferme, honnêtement, plutôt comme un opus qui me procurerait beaucoup de plaisir à l’écouter sans nécessairement en jouir indéfiniment.

La copie de l’album une fois entre mes mains, l’écoute se révèle déroutante. D’habitude, c’est le signe précurseur d’un futur grand disque, mais je suis désolé, je n’arrive pas à me défaire de A Piece of Strange, à ne pas éviter de comparer Dirty Acres à son prédécesseur que je magnifie tant par sa beauté. C’est comme si le jardin d’Eden dans lequel les Cunninlyguists nous avaient fait mettre le pied avait fini en cendres, l’herbe desséchée et une végétation brûlée dont il ne reste que les troncs d’arbre et les branches calcinées. Le coup de Blues de l’Automne 2007.

Lire la suite Cunninlynguists « Dirty Acres » @@@@