Archives du mot-clé Daz solo

Daz « Dazamataz » @@@½


Ce vieux briscard de Daz Dillinger a ses placards toujours remplis de munitions. De retour après deux ans d’absence (Cuzznz début 2016 avec Snoop Dogg), notre légende westcoast sort un seizième album, auto-produit de nouveau, Dazamataz. Et pour rattraper le temps perdu, il nous offre 30 morceaux de gangsta sh*t ainsi qu’un festival de guests.

Lire la suite Daz « Dazamataz » @@@½

D.P.G. presents Daz « D.A.Z. » @@@


Le Dogg Pound avait largement convaincu avec 100 Wayz et cela annonçait de bonnes choses pour les futurs projets de Daz et Kurupt, en particulier pour le premier avec sa nouvelle sortie solo, l’album éponyme majuscule D.A.Z.. Surtout lorsqu’il déclare que cet album évoquera son premier album Retaliation, Revenge and Get Back sorti le millénaire dernier. Ça reste encore à voir.

Lire la suite D.P.G. presents Daz « D.A.Z. » @@@

Daz Dillinger « Only on the Left Side » @@@@


On se plaint sans arrêt que le hip-hop Eastcoast peine à sortir la tête du raz-de-marée Dirty South depuis un moment. Mais on oublie presque souvent que la Westcoast non plus n’a pas été épargnée, actuellement se situant dans une période de désintéressement flagrant. Comptons ensemble le nombre de rappeurs de la Côte Ouest signés en maison de disque : Snoop Dogg et The Game chez Geffen, Problem, le petit nouveau signé chez Universal Republic, puis Murs chez Atlantic (mais il ne fait pas de rap westcoast à proprement parler),… Sans compter bien sûr Dr Dre dont on attend avec une patience extrême son Detox et son protégé Bishop Lamont prévus pour 2009 au train où vont les choses. Le passé demeure glorieux mais dans le présent, il ne reste qu’une poignée de têtes d’affiche.

Jusque fin 2006, Daz Dillinger se trouvait aussi dans cette situation puisqu’il était signé chez So So Def (distribué par EMI-Virgin), où il avait d’ailleurs sorti son fameux So So Gangsta avant de se faire évincer pour mauvais résultats de ventes. Très malin dans le business, il avait toutefois gardé un pied dans le milieu indépendant via ses sociétés DPG Recordz et Gangsta Advisory. Only on the Left Side a démarré son enregistrement tout de suite après son départ de major, encore a-t-il fallu qu’il galère pour trouver un distributeur. Entre temps, il sort le très passable Gangsta Party, pas pour redonner confiance si j’en crois les différents avis perçus. Mais après une signature expresse chez Fontana Music, petit label affilié à Universal Music (où a signé Killer Mike), Daz peut enfin sortir son 11e album et prouver que le DPG est là pour demeurer. 

Lire la suite Daz Dillinger « Only on the Left Side » @@@@

Daz Dillinger « So So Gangsta » @@@½


L’annonce de la signature en 2004 de Daz chez So So Def a fait l’effet d’une bombe: imaginez, l’un des meilleurs producteurs de la Westcoast et véritable légende vivante du gangsta rap chez Jermaine Dupri! Et les fans du DPGC ont dû s’armer de patience jusqu’à ce mois de Septembre 2006 avec enfin ‘So So Gangsta’. Il en aura fallu du temps pour arriver là, surtout qu’entre temps il s’est réconcilié avec la rue (grâce à la grosse bombe ‘Tha Dogg Pound Gangsta LP’) et avec son ami Kurupt, en nous grâtifiant de deux nouvelles sorties du D.P.G. : ‘The Saga Continues’ en indé et ‘Cali iz active’ produit par Snoop Dogg, tout juste sorti cet été.

Lire la suite Daz Dillinger « So So Gangsta » @@@½

Daz Dillinger « Tha Dogg Pound Gangsta LP » @@@@


On disait Daz Dillinger en perdition depuis la déception provoquée par le brûlot anti-Death Row ‘DPGC – U Know What I’m Throwin Up’. À la trahison de Kurupt, reparti chez le label à la chaise électrique en 2003, son ex-moitié du D.P.G. a mis le baril sur le feu (avec le soutien de Snoop Dogg et Soopafly) au point d’en oublier de faire du bon son. Sa signature sur le label de Jermaine Dupri, So So Def, n’a pas trop arrangé les choses. Alors forcément beaucoup d’espoir comme de méfiance autour de ‘Tha Dogg Pound Gangsta LP’ (sorti en indépendant sur sa propre griffe DPG Recordz/Gangsta Advisory au début 2005), un titre lourd de signification, comme cette pression sur les épaules de Daz pour perpétuer l’esprit du DPG.

Chronique écrite en 2005 revue en 2016

Lire la suite Daz Dillinger « Tha Dogg Pound Gangsta LP » @@@@