Young Thug « JEFFERY » @@@½


« Est-ce que tu vas chroniquer JEFFERY de Young Thug » m’a-t-on demandé sur la page Facebook de sagihiphop.com. Au début, j’étais pas chaud, flemme. Et pas mal de trucs à écouter, taper,… J’ai écouté d’une traite les deux précédentes, mixtapes qu’il a sorti cette année (Slim Season 3 et I’m Up), voilà, sans plus. Cela étant, il est vrai que JEFFERY a su attirer un tantinet mon attention, par son concept plus que la tenue vestimentaire unisexe du rappeur. Andre 3000 nous en avait fait voir de toutes les couleurs fut un temps, alors pourquoi pas lui? Bref, j’ai écoute cette mixtape… enfin, je devrais écrire « mixtape », avec les guillemets, c’est devenu le nouveau terme pour désigner un album digital gratuit. Bref! Justement, je vais essayer d’être bref.

 D’après l’auteur, JEFFERY n’est pas une projet de ‘Young Thug‘. Peut-être a-t-il connu un dédoublement de personnalité durant ces neuf titres (sans compter « pick up the phone » qui figure sur le nouvel album de Travis Scott et dont j’y reviendrai dans la chronique). Quasi chaque titre est le nom d’une personnalité (artiste, sportif…), à l’exception de « Harambe« , ce gorille tué dans un zoo américain pour protéger un enfant qui a échappé à ses parents. TM88 (des 808 Mafia) est le producteur exécutif de ce projet, partagé entre lui, Cassius Jay, Billboard Hitmakers (rien que ça)… Ses collaborateurs habituels pour donner une dose de trap bien sentie, sauf London on da Track dont on ne trouve aucune trace.

Quand on écoute un titre comme « RiRi« , on comprend vite la référence à Rihanna dès qu’on tombe sur le refrain, pareil pour « Wyclef Jean » avec les influences caribéennes qui donnent de jolies couleurs à JEFFERY. D’ailleurs Wyclef est là en chair et en os sur « Kanye West » (qui devait s’appeler « Elton John » à l’origine), sympa. C’est moins évident pour « Webbie« , aux influences reggae, et d’autres titres. La musique de Young Thug ne semble pas si différente sur ce projet que sur un autre, avec son lot de morceaux trap efficaces (« Guwop » avec les deux-tiers des migos, « Future Swag« , « Floyd Mayweather » avec Gucci Mane et au fond Travis Scott qui gueule des ad-libs). Si ce n’est qu’il utilise nettement moins d’autotune, et ça met mieux en clair son chant et son flow.

Barter 6 est encore au-dessus. Mais pour résumer brièvement, JEFFERY montre de nouvelles petites choses prouvant que Young Thug a encore de la marge de progression, qu’il est capable de convaincre doucement ceux qui comme moi ne l’appréciaient guère.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s