Tech N9ne collabos « Strangeulation vol. II » @@@@


Strangeulation vol. II est la troisième compilation du label Strange Music dont Tech N9ne est le grand manitou. Pour être correct, cela ressemble plus à une compile du type  » & friends », avec comme ‘friends’ les divers membres du label. Bon, je n’ai pas écouté le premier volume l’an passé mais on va se rattraper avec celui-ci.

C’est avec air blasé de chez blasé que je constate qu’une fois de plus, Tech N9ne est : instoppable, toujours en excès en vitesse. Il pète la forme. Elle était olympique sur Special Effects, là, il n’a pas faiblit d’un iota pour la deuxième sortie de cette année 2015. Le rappeur de Kansas City, omniprésent sur ce projet, emmène ses nombreux artistes dans son élan : son bras droit Krizz Kaliko (sorte de Cee-lo clownesque qui est passé du Côté Obscur de la Force), Rittz, le Ces Cru, MayDay, le californien Brotha Lynch Hung, Prozak, Stevie Stone et Murs que l’on connaît bien. Pas de Jay Rock puisqu’il a quitté la structure en septembre 2014. Tout cet éventail de talents génère forcément une variété musicale intéressante et représentative de Strange Music dont la cohérence est maintenue par le fidèle serviteur Seven, sorcier noir de cette étrange musique. Cette empreinte stylistique très forte (distinctive comme puissante) s’étale jusqu’au r&b (« Real With Yourself » qui révèle le chanteur Darrien Safron), le rock (les sons de démanageurs « Wake & Bake » et « Tell Me If I’m Trippin’« ) et même un peu dans la pop (« Actin’ Like You Know« ).

Sans rentrer dans les détails, je surligne quelques très bons titres comme « Slow To Me« , sur lequel Tech N9ne et sa bande prennent un malin plaisir à afficher leur supériorité. Ou encore « Blunt and a Ho » avec son gros beat old school/new school. Murs critique en passant le festival Paid Dues qui ne l’a pas correctement rémunéré. On peut rajouter « MMM » (pour « Michael Myers’ mask ») et les titres ckeuros que j’ai cité plus haut parce qu’ils défoncent. Enfin,  Strangeulation vol. II est entrecoupé par 5 cyphers pendant lesquels les différents rappeurs de Strange Music passent par petits groupes (avec une préférence personnelle pour le numéro 3).

Cette nouvelle compilation confirme que Tech N9ne et sa structure sont en pleine forme. La preuve, l’album s’est hissé en première place des sorties indépendantes aux Etats-Unis. Je la valorise d’un 4/5, une note qui englobe à la fois la qualité de cette compilation et l’ensemble du travail fourni par ce label qui ne cesse de fournir des sorties possédant ce label qualité Strange Music. Instoppable je vous dis. D’ailleurs préparez-vous au cyclone The Storm en 2016.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.