Thurz « LA Riot » @@@@


Jusqu’à maintenant, on connaît la facette ‘cool’ de Thurzday, moitié des hipsters de U-N-I. C’est bel et bien la même personne qui est l’auteur de LA Riot (sous le diminutif Thurz) mais en aucun cas la même personnalité. Cet album conceptuel est un vibrant hommage au gangsta-rap californien avec comme fil conducteur les émeutes qu’a connu Los Angeles il y a dix-neuf ans. À la production de ce projet : DJ Khalil, Aaron Harris, THX, RO Blvd et Terrace Martin.

Symboliquement, Thurz a diffusé comme premier single officiel « Rodney King » pour le vingtième anniversaire de l’arrestation très violente de cet afro-américain par des policiers de LAPD. Les émeutes ont éclaté lorsque les officiers en questions furent acquittés, ce fut l’étincelle de trop qui a embrasé la tension explosive entre les différentes communautés des ghettos de LA à coup de « Molotov Cocktail ». Les titres qui suivent sont des réminiscences des prémices du gangsta-rap. Thurz revisite le célèbre slogan « Fuck the Police » des NWA avec un sample de rock pour un rendu nerveux, il redonne aussi à « Colors » d’Ice-T des teintes plus vives, avec la présence notable du gang Strong Arm Steady.

La présence de Khalil (producteur pour Dr Dre, 50 Cent, Game, Jay-Z…) sur LA Riot n’a rien d’un coup de chance. Khalil est un acteur majeur de la montée en puissance des rappeurs locaux et pour cela, il n’hésite pas livrer des productions très lourdes, comme c’est le cas de « Two Clips » feat Kobe et l’impressionnant « Riot » avec Black Thought des Roots. Le contraste des scènes d’action avec des beats plus softs rend l’écoute plus agréable qu’elle n’y paraît. C’est d’autant plus appréciable quand les choses semblent se calmer vers la conclusion de LA Riot avec le « Manifest Outro » (qui s’inspire d’un sample rejoué de « Human Nature » de Michael Jackson). Mais les deux tracks d’après outro (« Los Angeles » et « Dope ») nous tiennent en haleine, comme si le rappeur laissait entendre qu’une suite était permise. Dans tous les cas, Thurzday garde toujours son objectif en joue et n’accuse d’aucun écart de sujet.

Le contenu est la force majeure de ce projet.  LA Riot est un album, aussi modeste soit-il, commémoratif, très complet et intéressant. Thurz prouve qu’il est de la même trempe que les jeunes ‘niggaz wit attitude’ comme Jay Rock et Kendrick Lamar. Je dis bravo.

Une réflexion sur “ Thurz « LA Riot » @@@@ ”

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s