Kno of CunninLynguists « Death is Silent » @@@@


L’autre fois lorsque j’effectuais une recherche sur Kno des CunninLynguists, je tombe sur sa page Wikipédia française (le premier lien qui m’apparaît sous le nez) et je lis en fronçant les sourcils « l’un des plus grands producteurs de rap de tout les temps ». Pas une autoproclamation de la part du producteur/rappeur originaire du Kentucky, juste une phrase d’un inconnu dont la vérité est criante.

Rien que le nom de Cunninlynguists fait frémir tout hip-hop listener qui se respecte (et les ignorants obsédés sexuels par la même occasion), c’est dire à quel point le travail de Kno est édifiant. Vient s’y rajouter Death Is Silent, un album en noir et blanc où l’alcoolémie de la tristesse, les abymes obscures de la mélancolie et le desespoir de la solitude n’ont jamais paru aussi beaux que nature.

S’il est blanc de peau, Kno a le coeur noir comme l’encre de ses textes, le coeur d’un homme perdu au bord d’un gouffre vertigineux, griffonnant des pensées macabres et suicidaires. Après tout la vie n’est rien sans la mort, elle ne va que dans ce sens avec rien que le silence éternel au bout, le néant. Sans philosopher ni plonger dans la dépression, ses instrumentaux d’une sensibilité rare se composent de rythmes qui assoment notre conscience dans d’insondables coups de blues aggravés par des mélodies bluesy, où notre esprit demeure comme engourdi par les instruments à vent froids provenant des portes de l’abstract hip-hop et des samples de voix frissonnants qui nous hantent comme des esprits tout autour de nous.

Ses comparses Natti, Deacon the Villain, Tonedeff et Sheist Khrist accompagnent Kno dans cette tentative de suicide collectif jusque dans les derniers instants de « A New Day », une fin en guise de morale où se cache le véritable sens de la vie ou celle de l’histoire d’un éternel recommencement ? Je me le demande…

4 réflexions sur “ Kno of CunninLynguists « Death is Silent » @@@@ ”

  1. Un tres bel album. Il faut l’écouter 3 ou 4 fois pour percevoir la qualité du travail de l’artiste et arrivé à se fondre dans ses atmos.
    Pour ceux qui n’ont pas encore écouté, n’hésitez pas!!!

    J'aime

  2. Très belle chronique pour l’un des meilleurs, ci ce n’est LE meilleur, album de l’année.
    Rain est un magicien de la compo’, et puis lyricalement, il s’est vraiment bien amélioré depuis ses débuts !

    J'aime

  3. très romancé cette chronique, c’est lyrique ^^
    sinon j’aime l’album aussi, j’ai été que moyennement emballé en premier lieu, je trouvais ça un peu répétitif mais finalement au fil des écoutes le tout s’avère bien construit et plutôt captivant.

    J'aime

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s