Archives du mot-clé Kno album

Cunninlynguists « Rose Azura Njano » @@@@½


En pleine cambrousse américaine, il n’y a pas grand chose à y faire mais de belles choses à y trouver en regardant bien. C’est là-bas, à Versailles, dans le Kentucky, cet État coincé entre le Tennessee, l’Ohio et la Virginie, qu’on a trouvé une pépite, Deacon The Villain. S’est joint à lui une perle, Kno, provenant d’Atlanta et c’est ainsi qu’au début des années 2000 est né à Lexington le groupe Cunninlynguists, révélé grâce à leur premier coup d’éclat Will Rap For Food. Le duo grossira peu de temps après avec l’arrivée de Mr SOS en 2002, remplacé après la sortie de SouthernUnderground par Natty, lui aussi originaire du Kentucky, pour le grand classique underground A Piece of Strange (qui a eu droit à une belle réédition début 2016 pour ses dix ans). Cette formation est restée telle qu’elle depuis 2004.

Six ans après Oneirology, ce trio atypique ajoute un nouvel opus à leur discographie exceptionnelle, Rose Azura Njano. Parfait pour l’automne.

Lire la suite Cunninlynguists « Rose Azura Njano » @@@@½

Kno of CunninLynguists « Death is Silent » @@@@


L’autre fois lorsque j’effectuais une recherche sur Kno des CunninLynguists, je tombe sur sa page Wikipédia française (le premier lien qui m’apparaît sous le nez) et je lis en fronçant les sourcils « l’un des plus grands producteurs de rap de tout les temps ». Pas une autoproclamation de la part du producteur/rappeur originaire du Kentucky, juste une phrase d’un inconnu dont la vérité est criante.

Rien que le nom de Cunninlynguists fait frémir tout hip-hop listener qui se respecte (et les ignorants obsédés sexuels par la même occasion), c’est dire à quel point le travail de Kno est édifiant. Vient s’y rajouter Death Is Silent, un album en noir et blanc où l’alcoolémie de la tristesse, les abymes obscures de la mélancolie et le desespoir de la solitude n’ont jamais paru aussi beaux que nature.

Lire la suite Kno of CunninLynguists « Death is Silent » @@@@

CunninLynguists « A Piece of Strange » @@@@@


Je me rappelle très bien de cet Hiver 2006. Sessions de partiels, nuits courtes, jours froids et sans soleil, déprime passagère, St Valentin seul, les conditions idéales pour avoir le moral au même niveau que les températures, soit autour de zéro. Une seule envie subsistait : m’enfermer dans ma piaule avec quelques films téléchargés pour ressortir avec le retour de rayons de soleil.

Mais une autre idée m’est venue pour éviter de tourner en rond à broyer du noir, comme flâner dans les rayons de Gibert Musique. Dans les rayons des nouveautés, que de vieux, il y a généralement peu de sorties intéressantes en début d’année. Si ce n’est ce disque là, dont j’ai lu énormément de bien sur Rap2K, avec sa pochette montrant le dessin d’Eve toute mignonne tendant une pomme. La tentation était trop forte.

Lire la suite CunninLynguists « A Piece of Strange » @@@@@