Mariah Carey « Memoirs of an Imperfect Angel » @@@


Princesse Mimi, chapitre XII, Mémoires d’un ange imparfait.

Mariah Carey file désormais le bonheur parfait avec son prince charmant Nick Cannon. A bientôt 40 ans, la diva est en super(s) forme(s) et généreuse comme elle est par nature, elle aime le montrer en couverture. Vraiment si parfait ce bonheur ? Non, Mariah a vécu moult tourments dans sa vie qui l’a rend imparfaite. Comme c’est malheureux… Mariah est aussi soucieuse de conserver sa jeunesse et compte sur ses valets The-Dream & Tricky Stewart et James Wright pour que sa musique r&b de luxe ne prenne pas une ride.

Il y a des gens vilains qui veulent du mal à la jolie Mariah. Eminem a dit des choses méchantes sur elle sur « Bagpipes From Bagdad ». La chanteuse a fréquenté beaucoup de bad boys rappeurs dans sa merveilleuse vie, mais Em lui a joué de biens mauvais tours. Elle lui répond alors avec « Obsessed » : « hanlala, arrête de me harceler, laisse-moi tranquille, c’est pas gentil de médire sur ma fantastique personne. » Ohlala qu’elle a l’air fâchée ! Bien fait pour lui, na. C’est qu’elle n’aime pas se mettre en colère et ça la rend mélancolique. Elle est si vulnérable lorsqu’elle chante « H.A.T.E.U. », avec son oreiller entre les bras dans son grand lit baldaquin. « Niiiiiiiiiiick vient me consoler ! »

Dans la fleur de l’âge, Mariah a laissé ses parfums à l’eau de rose concentré et les pralines pour des mid-tempos efficaces (« Ribon », « Candy Bling », « It’s A Wrap », « Inseparable », etc…), quoique trop prévisibles (« More Than Just Friends », « Angel Cry ») et semblables aux productions de Jermaine Dupri, grand absent de cet opus. Son professionnalisme relève le niveau, vingt ans de métier et de féérie. Sur des compos comme le langoureux « Impossible » (inspiré de la célèbre balade « Forever My Lady » des Jodeci), Mariah développe un grain de voix sexy et feutré qu’elle ne soupçonnait guère elle-même. Elle ne tient pourtant pas à faire comme ses pairs, c’est-à-dire préférer des productions plus soul, voire néorétro, qui aurait accentué sa maturité stylistique et son charme. Faute de quoi, elle effectue une reprise du slow « I Don’t Know What Love Is » des Foreigners. Comme c’est romantique !

Une diva est capricieuse, précieuse et sont très propres sur leur image. En plus de cela, Mariah cultivait le fantasme de la femme inaccessible en quête d’amour or le mariage d’un artiste est un désastre pour les ventes d’album. Jennifer Lopez ou encore Usher l’ont appris à leurs dépends, les fans se désintéressent de leurs artistes favoris à moins que ce sont les artistes eux-mêmes qui s’investissent moins dans la musique, trop occupés par la vie passionnelle et familiale. Les scores de Memoirs of an Imperfect Angels appuient cette thèse : l’album sera disque d’or l’an prochain. Mon Dieu, comment Mariah va réagir si elle n’a pas de nouvelles pièces de métal dans son grand château ?

8 réflexions sur “ Mariah Carey « Memoirs of an Imperfect Angel » @@@ ”

  1. Wahou, du courage pour écrire cette chronique cher ami. J’ai moi même tenté l’écoute et c’est comme je l’imaginais : tout rose, tout collant, tout moche, tout insipide. Bref, du Mimi comme on entend depuis 3 ou 4 albums quoi.

    Je passe ma route. Maxwell et Joss Stone valent bien mieux.

    J'aime

  2. Je n’ai pas écouté l’album mais la chronique est bonne. Bien vu l’idée d’une chronique toute « rose » à l’image de la personnalité de Mariah: un talent vocal hors-norme et une attitude déconnectée de la réalité terrestre.

    J'aime

        1. Non je m’en fous pas t’inquiètes, c’est juste que j’suis à sec pour m’acheter des CDs et je télécharge quasi pas :s

          J'aime

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s