HollyWeerd « Candy for Kleptos » @@@@1/2


candy insert frontVous savez comment on dit « chouette, un nouveau mixtalbum des HollyWeerd? » en un mot ? Réponse : YESSSS !!! Candy for Kleptos est dispo sur le net, impossible de le louper avec son artwork design dans une couleur jaune ultra-flashy. Je ne vous présente plus ces ATLiens venus tout droit d’une lointaine galaxie hipster-hop, ceux qui comme moi les suivent assidûment savent de quoi je parle (à voir dans mes précédents articles) et prendront un malin plaisir à les redécouvrir avec ce nouvel album mp3, leur troisième en moins d’un an. Redécouvrir car on explore avec Candy for Kleptos une autre parcelle de leur univers créatif, classy et funky fresh, qui paraît plus que jamais sans limite, allant même jusqu’à remixer les suédois Peter Bjorn & John.

« This right here is an automatic classic » dit – sans once de prétention… – la voix en screwed & chopped sur « Classic », qui immédiatement réveille notre enthousiasme, un pur kif qui se perpétue ensuite avec « ATL Shawty », le tonique « Jammin’ On The One » et « What’s Up » produit par Dave West des De La Soul ! Comme sur les deux premiers mixtalbums, on retrouve des beats de Madlib (dont le « Drinks Up » sur King of Wigflip) mais beaucoup des instrus sont produits par des beatmakers quasi anonymes mais pas moins très doués dans leur genre. Sauf deux, Koushik et notre Onra national qui leur sert une production house music hyper agréable, « Running From The Sun ». Extra ! En tout cas l’homogénéité est surprenante, on rentre dans leur trip comme dans un vaisseau spatial avec des sons géniaux comme « We Dope », « Activator Muzik », le funky « She So ATL » et le futuristique « Oil & Water » avec le chanteur Colin Munroe. Les samples sont gratinés et soulfuls, saupoudrés d’ingrédients électro tip-top tendance à la fois.

On peut avoir un peu de mal avec leurs flows imprévisibles, celui de Tuki particulièrement ne peut pas plaire à tout le monde, mais on peut en aucun cas nier leur originalité et j’apprécie le fait de participer à leur buzz. D’ailleurs le nom des HollyWeerd commence sérieusement à se répandre au point que des producteurs sudistes comme Drumma Boy et The Runners qui donnent deux versions différentes de « Hollistyle ». Le plus fou, c’est qu’ils allient leur hip-hop d’Atlanta neorétro avec des remixes venus d’ailleurs comme « Thing For Me » des Metronomy ou le suédé « Nothing To Worry About ». Ou dans un style moins exotique, le « Pro Nails » de Kid Sister. »

En m’inspirant du refrain de « Dope », je pourrais dire que leur musique hip-hop est dope, fly, clean, fresh, stylisée, underground, un brin 80s et simultanément ultra-moderne. Tout ça, on le savait déjà mais ils n’ont de cesse de se renouveler de sortie en sortie et à chaque fois de faire sensation. L’ originalité des HollyWeerd et de ADD Production semble également se préciser petit à petit, il nous tarde qu’ils concrétisent par un album CD. Incontournable pour tous les netfans.

Un commentaire Ajouter un commentaire

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.