The Cool Kids « The Bake Sale » (EP) @@@@1/2


Les fameux hipsters  et leur hipster-hop, c’est le futur du Hip Hop. C’est dit, j’ai signé. Vous ne savez toujours pas c’est quoi un hipster depuis le temps que je j’en parle ? Check mon article -> www.streetblogger.fr/cest-quoi-un-hipster.html. Dans la liste des intéressés se trouvaient les Cool Kids, Mikey Rocks au micro et Chuck Inglish au beat, deux post-ados des quartiers suburbains de respectivement Chicago et Detroit. Ils ont été élevés depuis le berceau au doux son du Hip-Hop de Eric B & Rakim et des premières années de Def Jam et qui se sont connectés ensemble grâce à Internet (…) en 2005. Très vite, le duo commencent à faire du bruit dans les rues, des sons qui sont tombés entre autre dans les oreilles de DJ A-Track, directeur artistique de GOOD Music, l’écurie de Kanye West. Leur EP The Bake Sale, sorti aux US Printemps 2008 sur leur propre petit label CAKE Ent/Chocolate Ind., fut leur premier coup d’éclat. Au point que Jay-Z les aida d’ailleurs à éclater en Europe en les proposant en première-partie de sa tournée européenne, période à laquelle leur mini-album est apparu dans nos vitrines hexagonales. 

Le deal : dix tracks + une bonus pour se faire connaître, et par après conquérir la planète avec un premier LP, When Fish Rides Bicycle. Mission fastoche pour ces gamins. Leur style de prods se réduit à leur plus simple expression : des beats ultra-minimalistes composés de « kick », de « clap » et de « bass », suivant une partition drumkit-ologique bien précise pour aboutir à « What Up Man », le morceau de présentation où l’on découvre le flow nonchalant de Mikey Rocks. Pas de « dorémifasol » dans leur musique, ni de sample (ou alors de minuscules bouts), la matière principale n’est qu’un beat souvent inspiré de ceux des monstres sacrés qui ont évolué dans les années 80. Hé oui, les Cool Kids sont ce qu’on appelle des ‘80s babies’. Leurs inspirations : Eric B & Rakim comme ils le citent eux-mêmes, mais je rajouterai en particulier les Beastie Boys, les Run DMC et le LL Cool J de « Radio » à « Going Back To Cali ». Grosso modo, Chuck Inglish est le fils spirituel à la fois de Marley Marl et Rick Rubin (qui est la mère ? hum). Les Cool Kids nous ramènent en celle folle année mille-neuf-cent « 88 », à l’époque où le rap faisait faire des toupies sur la tête et du smurf en survêtement Adidas, grâce à un instru aux sonorités rock (évoquant de près le « 99 Problems » de Jay-Z). Dans la catégorie up-tempos, « What It Is » rythme le flow de Mikey avec un coup de batterie effrénée bigrement eighties et « Bassment Party » qui ressort la bonne vieille boîte à rythme TR 808. Notez le clin d’oeil à LL avec « Jingling ». Le plus dingue, c’est que ce genre de beats n’ont jamais paru aussi fresh qu’il y a vingt piges !

« Mikey Rocks » pose son flow et ses rimes sur un beat qui claque en plage 3, juste après un petit « One Two » pour s’échauffer tranquillou. Vous préférez un beat plus lourd ? Il y a les basses ronflantes « A Little Bit Cooler » sur lequel Mikey met un coup de turbo et « Don’t Trip » en track supplémentaire. Chuck Inglish est à l’aise dans la conception de beats épurés soit « à l’ancienne », soit modernes, forcément. C’est à se demander si la musique a réellement évolué depuis vingt ans ou c’est parce que c’est le retour en vogue des années 80 qui veut ça. Dans tous les cas, il pose sa touche perso sur chacune de ses prods avec des passages de voix samplée passée au ralenti façon ‘screwed and chopped’ mais pas trop, comme c’est le cas sur « Gold and a Pager » et leur autre titre phare, « Black Mags », où les Cool Kids ont ressorti les BMX pour les besoins du clip.

En ce qui concerne leur look de hipsters, rien que les lunettes caractéristiques en monture carrée en plastique épais revenant furieusement à la mode suffisent à les distinguer. En d’autres termes, les Cool Kids sont hyper tendance. 

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Phonte du forum dit :

    Il est énorme ce LP, leur style est cool et j’adore Mikey Rocks et son flow nonchalent. Un vrai groupe a suivre

    J'aime

  2. escobar56 dit :

    Ah, voici un projet dont je n’avais pas encore entendu parler. Il va falloir que je m’y intéresse sérieusement. C’est marrant c’est à la mode le retour en arrière en ce moment ? Entre ce disque, celui de Marley Marl et Craig G et le Large Pro, ca fait une drole de coincidence non ?

    J'aime

  3. Flow dit :

    So freshhh cet album !

    Un putain de kiff, c’est de la coolitude à l’état pur, no prise de tête, just 4 fun !

    Une date pour l’album ?

    J'aime

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.