Westside Connection « Terrorist Threats » @@@@


Le trio Ice Cube/Mack10/Dub C se reformait après sept ans d’absence en mettant sur le marché un CD intégralement composé de missiles soniques. Suite au succès inattendu de la bombe nucléaire ‘Bow Down‘, un classique cela va sans dire, the Killer, the Gangsta et the Dope Dealer se devaient de refaire un come back en force pour redéfinir le ‘gangsta rap’. Tout trois vecteurs de ce courant qui a révolutionné le rap à la fin des années 80s grâce à Ice T et NWA, avec ‘Terrorist Threats‘, ils allaient tirer les points sur I.

Le trio westcoast connecté critiquaient un courant qui a été malmené par des fakes thugs, wankstaz ou plus vulgairement b**** a** n***** : ceux qui vantent leur nombre de trous de balles (50 Cent visé ?) ou les années derrière les verrous pour vendre leurs disques (« Superstar – Double Murder = Double Platinum« ), et les gangsters d’amour ramollis du slip qui déclarent leur flamme (« Too Many Rappers Are In Love« ). Sur les ondes californiennes, « Gangsta Nation » feat Nate Dogg a fait l’effet d’une bombe, un hymne G Funk moderne, hypnotique et dévastateur. A suivi le très bon « Lights Out« , toujours aussi californien, avec un refrain efficace signé Knoc Turn’Al,  qui était la nouvelle coqueluche de L.A. (avant de sombrer).

Leurs flows ont bien évolué (plutôt que vieilli), surtout celui de Dub-C, et Ice Cube maîtrise toujours aussi bien la plume après trois ans sans avoir sorti d’album. Cependant, les WC ne sont pas aussi originaux que ça dans le concept, à savoir que sur la côte ouest, d’autres activistes et militants comme Paris par exemple (et son ‘Sonic Jihad‘ sorti cette même année 2003), avaient déjà montré la marche à suivre de cette guerre contre l’Etat US. Le combo suit cette tendance mais martèle les esprits avec autant d’impact que les instrus signés FredWreck, Sir Jinx, Damizza, Young Tre, Megahertz et Neff-U.

Politiquement parlant, ils s’étaient aussi inspirés du climat international de l’époque (guerre en Irak, etc…) et de la politique républicaine de Bush Junior pour imbiber leurs propos de commentaires hardcores et très vindicatifs, gangsta à 200% (« 911 ain’t an area code/it’s a gangsta mode » – « Call 9-1-1« ). « Potential Victims« , « Izm » ou « Pimp The System » font parties de ces morceaux assassins provoquant des effets irréversibles pour certains auditeurs. Le tout jusqu’à l’alerte maximale, l’imminent « Terrorist Threats« , brutal, explicite, imparable. Normal avec un tel titre, il fallait frapper fort et soudainement.

On ne ressort franchement pas indemne après l’écoute de ce disque sans concessions. Le combo revient remettre les pendules à l’heure où le rap commençait à dormir sur ses lauriers avec cet album qui évidemment n’égalera jamais ‘Bow Down‘. Mais quelle claque!

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s