Archives du mot-clé Young Money Records

Drake « More Life – A playlist by October firm » @@@@


Une chronique de Drake est toujours un très bon prétexte pour donner mon avis ultra-subjectif à son sujet. Vous le savez, dire du mal sur cette ancienne vedette du petit écran devenue rappeur popstar dont le succès et la gloire dépassent l’entendement si on se fie à ses records de streaming. Trop doux et fruité pour moi, trop de la flotte, je n’aime pas trop trop les boissons comme le Capri Sun.

Néanmoins sur le plan artistique, Drake a un truc, faut l’admettre, il a toujours LE truc pour rendre les gens accros à sa musique et ce projet -attendu cela va de soi vu comment il a fait poireauter son monde- a l’air de fort bien fonctionner. D’ailleurs moi-même je commence à douter au moment d’appuyer sur ‘play’, après avoir procrastiné des jours. Est-ce que je… euh ai peur d’apprécier More Life? Vais-je pouvoir tenir bon jusqu’au bout des 22 pistes? Ce n’est pas impossible. Croyez-vous qu’à la fin ça va changer mon avis sur Drake de manière positive, ne serait-ce qu’un millième de poil? Sûrement pas, je continue de lutter contre la fraude sous n’importe quelle forme.

Lire la suite Drake « More Life – A playlist by October firm » @@@@

Drake « Thank Me Later » @@@


Depuis un an et demi, tout le monde ne parle que de lui : Drake. Quand je dis tout le monde, c’est la presse, les grands noms du rap et bien sûr les fans transis devant ce canadien de 23 ans qui cultive déjà un certain narcissisme. Alors que l’EP So Far Gone s’approche du disque d’or aux US, sort Thank Me Later, un premier album qu’il a conçu « comme si c’était son dernier » et pour « plaire à vos copines ». Cela veut tout dire. Il a beau détenir la mixtape de l’année de 2009, être le protégé de Lil Wayne, un hit (« Best I Ever Had »), ses lyrics du remix de « Forever » immortalisés (« Last name ‘ever’, first name ‘greatest’ ») et faire partie de la team hype des Young Money millionnaires, Drake n’est pas un phénomène, ni l’auteur d’un classique, ni de l’album de l’année.

Lire l’analyse de la « Success-story » de Drake sur Streetblogger en cliquant ici

Lire la suite Drake « Thank Me Later » @@@

Young Money « We Are Young Money » @@@½


Chroniques de la Nouvelle-Orléans, épilogue. Pas la peine de tester la popularité de Lil Wayne, dont l’omniprésence déborde largement de la scène rap. Actuellement en prison, les colonnes des magasines et websites rap ne désengorgent pourtant pas, on trouve toujours matière à parler de lui même lorsqu’il ne fait rien. Il est arrivé à un stade tellement stellaire que n’importe quelle personne gravitant autour de lui est éclairé par le feu des projecteurs.

C’est là que j’en arrive à ma transition. Une théorie dans le rap game veut que derrière chaque superstar du rap se tapit dans l’ombre un crew, qu’il a formé avant ou après son succès peu importe, et un label. Weezy a fondé sa prorpre structure Young Money Entertainment en 2005 peu avant la sortie de The Carter II, en licence chez Cash Money Records et distribué par Universal Motown. La compilation We Are Young Money a cette fonction de mettre la lumière sur les recrues du label.

Lire la suite Young Money « We Are Young Money » @@@½