Archives du mot-clé Ying Yang Twins

Lil Jon « Crunk Rock » @@½


Lorsque j’ai découvert Lil Jon & The Eastside Boyz en 2003 avec Kings of Crunk, j’ai jeté aux orties tout ce qu’il faisait, qualifiant sa musique de beats recyclés sur fond de musique techno. C’est en écoutant ses instrus pour d’autres rappeurs que j’ai fini par le respecter puis l’apprécier à un point que je n’aurai moi-même pas eu idée car j’ai acheté l’édition triple CD de Crunk Juice, que je considère comme un classique du genre, au même titre que Kings of Crunk que je détestais tant.

Maintenant quelle déception de constater qu’après quatre années d’enregistrements, de problèmes de labels et de multiples échecs de lancement de cet album (« Snap Ya Fingaz » en 2006 et récemment « I Do » avec Snoop et Swizz Beatz), Lil Jon a liquidé une partie de son crunk non pas dans du rock, mais de la dance. Heureusement, sans David Guetta, on a évité le pire.

Lire l’article « Get Crunk and Dance » sur Streetblogger en cliquant ici.

Lire la suite Lil Jon « Crunk Rock » @@½

Bubba Sparxxx « The Charm » @@@


Le Beat Club a fermé ses portes, problèmes de rentabilité, et le protégé Bubba Sparxxx s’est retrouvé à la rue. L’histoire avait pourtant bien commencé, lorsque ce campagnard s’est lancé dans le rap plutôt que se destiner à sa prometteuse carrière de footballeur américain. Pas simple lorsqu’on est un blanc vivant en Amérique profonde. Découvert au hasard par le célèbre producteur de génie Timbaland, William Mathis de son vrai nom est mis en deux temps trois mouvements sous les feux de la rampe avec les hits « Ugly » et « Lovely », extraits de ‘Dark Days Bright Nights’. Son superbe deuxième solo ‘Deliverance’, toujours produit par Timbo et Organized Noise, mélangeait hip hop et country/blues, et a su insuffler pour de bon un vent de fraîcheur dans le Dirty South avec ce qu’il appelle lui-même New South. Les critiques ont été généralement élogieuses le concernant. Hélas, le chapitre n’a pas pu continuer et une page a été tournée. C’est de fil en aiguille que Big Boi des Outkast, qui venait tout juste d’ouvrir son label Purple Ribbon, le signa et pris la casquette de producteur éxécutif pour ‘The Charm’ (qui devait initialement s’appeller ‘Space Mountain’), le troisième album de Bubba. C’est le début d’une nouvelle aventure qui s’annonçait.

Lire la suite Bubba Sparxxx « The Charm » @@@

Bun B « Trill » @@@@


Il semblerait que la ville de Houston (Texas) semble vivre un second souffle par les temps qui courent, notamment grâce à des personnalités comme Lil Flip et la clique de chez Swisha House. La démocratisation du type “screwed & chopped” fait partie des facteurs à l’origine de la réémergence de la scène rap de H-Town. Cette figure emblématique qui se plait d’être considérée comme le President of The South, a participé à un nombre incalculables d’apparitions sur divers albums de Beanie Sigel à Chamillionnaire en passant par Lil Kim, histoire d’imposer au mieux sa présence dans le rap game. C’est pourquoi le Underground King Bun B, moitié du groupe mythique des UGK, profite de ce tremplin pour lancer sa première aventure solo, ‘Trill’ (chez Rap-A-Lot), la première depuis quinze ans de carrière au moins.

Note : Le membre des UGK Bun B clôt une année 2005 riche en sorties en provenance de Houston avec Paul Wall, Chamillionaire, Slim Thug et Mike Jones. Tout un symbôle, à double titre. C’est lui d’ailleurs qui a démocratisé le terme ‘trill’ avec ce premier volet de sa trilogie. Peut-être à force de représenter en cumulant un nombre important de featurings… sans s’arrêter  jusqu’à aujourd’hui !

Lire la suite Bun B « Trill » @@@@

Lil Jon & The Eastside Boyz « Crunk Juice » @@@@@


SaLut leS AMinChes! Lil JoN çA VouS DiT QueLQuecHoSe? Ce MeC QuI GueuLe A Tout Va Des ‘YEAAaAaH’, ‘What?!?’ et ‘OkAyYy’ La BouChe PlaTinEe TouJourS GrAnde OuvErte, SeS GroSsEs LuNEtteS NoiRes eT SeS GroSses DreAds BienS CradoS. LiL Jon C’eSt AuSsi Le ProDuCteuR le Plus GroS VenDeUr De DisQueS en IndéPenDAnt avEc 2 MillIonS d’eXempLAires de ‘KinG Of CRunK’ OuaAAaAAais! C’eSt AuSsI Le HiTCluBber le Plus DeManDé De La PlanèTe aVec PhArreLl. GrAce A Son Tube « Yeah » Avec UshEr, Jon jOuiT DéSormAis D’Un SucCès InTerNatioNAl Sans EquiVoque! CooOoOol!

Chronique originale écrite en Novembre 2004

Lire la suite Lil Jon & The Eastside Boyz « Crunk Juice » @@@@@