Archives du mot-clé Wordsworth

Von Pea & The Other Guys « The Fiasco » @@@@


La petite structure indépendante Hipnott Records a eu la brillante petite idée de donner une suite à l’EP To: You de Von Pea produit par The Other Guys. Von Pea qui nous arrive de Brooklyn, vous le connaissez peut-être comme rappeur au sein du groupe Tanya Morgan dont le dernier album YGWY​$​4 est très discrètement sorti cet été. The Other Guys est un tandem de Washington que j’ai pu découvrir en 2014 avec leur premier essai Seeds of Ambition dont j’en garde un excellent souvenir. Les voilà tous les trois réunis à nouveau pour The Fiasco.

Lire la suite Von Pea & The Other Guys « The Fiasco » @@@@

Apollo Brown « Grandeur » @@@½


La sortie d’un album de (ou produit par) Apollo Brown est toujours un événément dans le milieu hip-hop underground. Surtout quand il a un nom évocateur, et en français dans le texte, comme Grandeur. C’est le quatrième album qui porte son nom en solo paru chez Mello Music Group, son deuxième non-instrumental avec The Reset en 2010 qui l’a fait connaître.

Lire la suite Apollo Brown « Grandeur » @@@½

Kenn Starr « Square One » @@@½


Le trop rare Kenn Starr du crew Low Budget démarre l’année 2015 du label Mello Music Group avec son nouvel album Square One, le successeur de Starr Status qui a fait sensation à la rentrée 2006. Vous avez fait le calcul : plus de huit ans séparent ces deux albums, un bail !  Le second, comme le premier album, est produit par le forgeron Kev Brown, sauf que cette fois, il cohabite avec Black Milk.

Lire la suite Kenn Starr « Square One » @@@½

eMC « The Show » @@@@


Vous rêviez d’un album Eastcoast à la fois moderne, traditionnel et frais ? Avec des emcees super talentueux et des vrais beats d’orfèvres ? Grâce aux eMC, votre souhait est devenu réalité avec leur LP The Show (M3HipHop/Traffic Entertainment). Fuck an intro (comme dirait mon pote JP), les quatre membres de ce super-groupe d’élite se présentent tour à tour sur « Who We Be » : Wordsworth, connu des intégristes underground, Stricklin, Punchline, qui fera honneur à son pseudo, et Masta Ace, la légende vivante que l’on croyait à la retraite après son ultime classique A Long Hot Summer. Une interrogation nous vient naturellement ensuite : qu’est-ce veut dire eMC, le nom de leur groupe ? Il y a un rapport avec la célèbre formule E=MC2 du génie Albert Einstein ? Non pas du tout, la réponse est donnée sur « EMC (What It Stands For ?) » : Experts Making Classics, Evil Mortherly Child, Excellent Mic Controllers, Exceptionnal Men Collaborating, Eastwest Midwest Champions, Extravagant Music Clique, Everyone Must Contribute, and so on… Avis à tous les adeptes des sciences de la rime, si possible anglophiles, l’écoute de ce disque est obligatoire.

Lire la suite eMC « The Show » @@@@

Marco Polo « Port Authority » @@@@


Dans les livres d’histoire, Marco Polo est un marchand vénitien du XIIIe siècle et découvreur du monde de l’Orient et Extrême-Orient. Celui que nous connaissons aujourd’hui est un producteur qui a migré de Toronto à Brooklyn pour conquérir l’underground de la Eastcoast avec ses pierres précieuses : on lui doit « Do It Man » de Masta Ace (tiré de son dernier classique A Long Hot Summer) et quelques collaborations avec les divers membres du Boot Camp Clik (Tek & Steele, Sean Price,…). Un bagage déjà prestigieux qui lui a valu de porter le blason de la maison Rawkus Records, le prodigieux label qui vit actuellement son deuxième cycle. Encore à l’aube de sa jeune carrière, Marco Polo se voit déjà s’acquitter d’une lourde tâche : réaliser son premier album qu’est Port Authority.
Lire la suite Marco Polo « Port Authority » @@@@