Ill Bill « Septagram » @@@


Un album d’Ill Bill, on ne dira jamais non, même si ce quatrième album solo tombe en été et que ouais, ce n’est pas trop-trop la saison pour écouter du rap hardcore et bresom. Septagram s’adresse en particulier à ses fans hardcores justement, ceux qui vivent cachés de la lumière.

DJ Muggs & Ill Bill « Kill Devil Hills » @@@@


Après GZA, Sick Jacken, Planet Asia, au tour de l’ex-Non Phixion et membre actif de la Coka Nostra Ill Bill de coopérer avec le Soul Assassin de Cypress Hill DJ Muggs sur ce très noir Kill Devil Hills. Affiché comme tel, rien que cette association a tout d’un truc soniquement hardcore underground, sans compter l’appui…

Ill Bill « The Hour of Reprisal » @@@@


Ill Bill, je ne connaissais que de nom et de réputation au sein des Non-Phixion, jusqu’à ce que je le découvre avec stupeur sur l’énormissime « Heavy Metal Kings » des Jedi Mind Tricks. La voix de Vinnie Paz, c’est du brut de décoffrage, quant à Ill Bill, lui, il l’a méchamment déposé sur place. Quel choc !…