Archives du mot-clé Snowgoons album

Onyx « #wakedafucup » (produced by the Snowgoons) @@@½


onyx wakedafucup

Fredro Starr, Sticky Fingaz et Sonny Seeza font leur grand retour, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Le groupe hardcore du South Jamaïca dans le Queens revient aux affaires douze ans après Triggernometry avec Wakedafucup, un opus entièrement produit par l’équipe allemande des Snowgoons (qui avaient récemment produit le dernier album des M.O.P.). Et preuve que les Onyx sont bien entrés dans l’ère numérique, le titre de l’album est précédé d’un hashtag.

Lire la suite Onyx « #wakedafucup » (produced by the Snowgoons) @@@½

M.O.P. x Snowgoons « Sparta » @@@½


Les gros bras de Brownsville se sont joints aux producteurs allemands des Snowgoons pour une épopée de dix titres. Seules les têtes dures pourront encaisser le choc de Sparta, parce que les M.O.P. sont venus armés jusqu’aux dents en or pour péter la gueule. Hipsters, barrez-vous de leur chemin, vous ne faites pas de poids !

Lire la suite M.O.P. x Snowgoons « Sparta » @@@½

Snowgoons « The Trojan Horse » @@@1/2


Les climatologues du rap ont fortement ressenti l’hiver nucléaire qui a sévi l’été 2008 en Allemagne avec Black Snow des Snowgoons [cliquez ici]. Un an plus tard les voilà qu’il redébarquent pour instaurer un climat de terreur cette fois avec une stratégie militaire datant de l’antiquité mais qui a fait ses preuves : un Cheval de Troie contenant pas moins de 19 bombes et soldats sans Foi ni loi venus du Nouveau Continent. Une nouvelle bataille sanglante et sans pitié se prépare, et dont seuls les plus forts d’entre nous survivront.

Lire la suite Snowgoons « The Trojan Horse » @@@1/2

Snowgoons « Black Snow » @@@@


Dehors c’est le désert urbain, 35°C à l’ombre et ciel bleu-gris pollution, ici à l’intérieur, c’est la fournaise. Il fait accablant sous les toits l’été. Il y règne une atmosphère chaude et sèche, lourde dans l’appartement, où le frigo et la douche sont les uniques oasis de fraîcheur et d’humidité. Les fenêtres grandes ouvertes, volets en plastique rabattus à moitié pour se protéger des rayons lumineux calorifères, pas d’effet de serre mais pas d’air circule dans la pièce, hormis un vent chaud brassé par le ventilo pour ne pas éprouver d’insuffisance respiratoire. Ce n’est pas la canicule non plus, mais des après-midis à rêvasser de climatisation, de Mister Freeze, d’expédition en Antarctique et de vacances au Touquet, on a à peu près tous connu ça quand on vit reclus dans une pièce sombre. Pour ma part, j’ai découvert une solution plus efficace que les bonbons Tic Tac pour me glacer le sang en quelques minutes. Au début de cet été est sorti chez Babygrande Black Snow, la seconde salve des Snowgoons. J’insère le disque dans ma mini-chaîne et il se passe instantanément une sorte de phénomène paranormal. La radio m’annonce un avis de tempête venant d’Allemagne. Une masse nuageuse noire menaçante s’approche de ma ville soudain plongée dans l’obscurité et des températures négatives. Les volets vibrent à cause des violentes bourrasques de vent et en refermant les fenêtres, j’aperçois des flocons recouvrir les habitations et les rues d’une épaisse couche noirâtre. 

Lire la suite Snowgoons « Black Snow » @@@@