Archives du mot-clé Mya

GoldLink « At What Cost » @@@@


On se doutait bien qu’avec ses très beaux coups d’essais The Gold Complex et After That, We Didn’t Talk (édité par Soulection) que GoldLink allait percer. Avec At What Cost, son premier album en major (Sony), le rappeur de Washington et nouvel artiste préféré de Rick Rubin met plus concrètement un pied dans l’univers physique de l’industrie du disque.

Lire la suite GoldLink « At What Cost » @@@@

Cassidy « C.A.S.H. » @@@


La carrière de Cassidy aurait pu être super glorieuse, mais non. Trois albums en demi-teinte, aussi bien commercialement que point de vue feedbacks, des grosses unes aux effets néfastes (un long épisode juridique pour meurtre avec préméditation) et un très grave accident de la route (dont il en sortira miraculeusement vivant), pas tip-top pour espérer gagner sa croûte avec des majors qui n’en finissent pas de travestir le milieu Hip Hop. De retour en indépendant avec C.A.S.H., sans même l’appui de son pygmalion Swizz Beatz, Cassidy espérait certainement montrer de quoi il est réellement capable, mais hélas non, il répète les mêmes erreurs qu’auparavant.

Lire la suite Cassidy « C.A.S.H. » @@@

Bun B « II Trill » @@@@1/2


bun b II trill

Le 4 Décembre est une date que beaucoup d’amateurs de rap connaissent pour être l’anniversaire 2 Jay-Z. Désormais, ce ne sera plus le cas, cette date aura une connotation funeste. Le 4 Décembre 2007, Chad Butler, 33 ans, connu sous le pseudonyme de Pimp C des UGK, est retrouvé mort, probablement durant son sommeil, dans une chambre d’hôtel à Las Vegas. L’autopsie révélera plus tard qu’il souffrait d’apnée du sommeil et que le sirop codéiné (le fameux ‘syrup’) qu’il a ingéré a provoqué des effets léthals sur son organisme. Cela allait faire deux ans que Pimp C était sorti de prison (le 29 Décembre 2005, sa date d’anniversaire, NdR), après avoir encouru une peine 2 huit ans ferme pour n’en purger que trois ans. Pendant son incarcération, son ami Bun B n’a cessé de représenter les UGK au travers d’innombrables featurings en ne manquant jamais de clamer un ‘Free Pimp C’. Ce n’est qu’en 2007 que les UGK ont pu enfin vivre la consécration tant méritée avec leur double-album éponyme Underground Kingz et c’est au sommet 2 la gloire que Pimp C nous a tragiquement quitté. Mais l’aventure des UGK est très loin d’être terminée, Bun B va aujourd’hui continuer sans relâche 2 porter l’héritage du duo sur ses seules épaules jusqu’à la mort, à commencer avec II Trill. Préparez-vous à l’album Dirty South de l’année 2008, car ça va être compliqué 2 tâcler ce futur classique en puissance, pas même ce jeunôt de Weezy.

Lire la suite Bun B « II Trill » @@@@1/2