Archives du mot-clé IAMSU!

Problem « Selfish » @@½


Après avoir roulé de long et en large sur Rosecrans avec DJ Quik, assurément un des projets de cette année 2017, Problem n’a pas attendu pour embrayer avec Selfish, le second projet solo de sa carrière, « l’album qu’il a attendu de sortir durant toute sa carrière » d’après lui. Une bien grande phrase pour un si petit album.

Lire la suite Problem « Selfish » @@½

Mistah F.A.B. « Son of a Pimp, part 2 » @@@@


Voici la suite que personne n’attendait de Son of a Pimp qui a fait connaître il y a onze ans ce cher Mistah FAB comme un représentant majeur de la Bay Area, mais sans doute que certains se rappellent mieux de notre ballplayer son Baydestrian en 2007 en plein boom du mouvement Hyphy. Depuis le rappeur d’Oakland n’a pas quitté le milieu, proposant sur le marché local plusieurs mixtapes par an pour ne pas perdre la main, et finalement nous sommes heureux de son retour sur les devants de la scène. Il arrive des come-backs comme ça qui font bien plaisir, et celui-ci est particulièrement réussi, un vrai festival vu la pléthore de guests et plus d’1h20 de musique.

Lire la suite Mistah F.A.B. « Son of a Pimp, part 2 » @@@@

Casey Veggies « Live & Grow » @@@½


Une courte biographie du jeune homme. Casey Veggies faisait longtemps partie de ce vaste réservoir d’espoirs du rap Westcoast. Quand il sort ses premières mixtapes à l’âge de 16 ans, il ne se rend pas compte qu’il contribuera plus tard à l’émergence des Odd Future dont il est l’un des fondateurs avant de s’en éloigner pour poursuivre sa propre voie.

Il reste malgré tout pote avec la bande à Tyler et sort un album indépendant Sleeping in Class à seulement 18 ans. Les choses s’accélèrent ensuite en fréquentant Mac Miller, les Pac Div, Dom Kennedy et Earl Sweatshirt alors que sa très appréciée mixtape Life Changes lui donne son ticket d’entrée en major chez Epic au début de l’année 2013. Life & Grow répond-il aux promesses?

Lire la suite Casey Veggies « Live & Grow » @@@½

DJ Mustard « 10 Summers » @@½


Tout le monde ne parle que de ce producteur depuis des mois, et son nom va bien finir par nous monter au nez. Et pour cause. DJ Mustard est le producteur westcoast « qui fait le buzz ».

Dijon McFarlane (Dijon, moutarde… vous l’avez?) est à l’origine de hits comme « Rack City » de Tyga, « Or Nah » de Ty Dollar $ign, il possède dans son annuaire perso des noms comme -au pif- Dom Kennedy, will.i.am… Mais c’est surtout son implication sur l’album My Krazy Life du rookie YG qui le mettre en avant. Soutenu par Roc Nation, le label de Jay-Z, le jeune beatmaker tient à capitaliser ce succès soudain en publiant ce qui devait être l’album rap de l’été, 10 Summers.

Lire la suite DJ Mustard « 10 Summers » @@½

Sir Michael Rocks « Banco » @@@


Chuck Inglish a sorti son premier effort solo Convertibles, au tour de Sir Michael Rocks de se lancer avec un album pas loin d’être auto-produit. Un autre style, tout aussi cool.

Lire la suite Sir Michael Rocks « Banco » @@@