Archives du mot-clé DJ Q-Bert

Dr. Octagon « Moosebumps: An Exploration Into Modern Day Horripilation » @@@½


Dr. Octagonecologyst en 1996 a été le premier album solo de Kool Keith, sous le sur nom d’un mystérieux personnage à tête de mort appelé Dr Octagon. Autour de lui pour la production, des singularités telles que Dan the Automator, Kurtmasta Kurt et le triple champion du monde DMC, DJ Q-Bert. Résultat : classique hip-hop les doigts dans le nez. Ce n’est pas le seul nom sous lequel cet obsédé sexuel de Kool Keith a pondu des albums à la chaîne, près d’une trentaine (tout type confondu) pendant plus d’une vingtaine d’années à errer en soucoupe dans les recoins glauques de l’underground. Longévité, très porté sur la chose et ultra-prolifique, ça fait trois points communs avec Prince pour notre roi de la fessée.

Lire la suite Dr. Octagon « Moosebumps: An Exploration Into Modern Day Horripilation » @@@½

Westside Gunn « FLYGOD » @@@@@


FLYGOD est l’album rap du mois de Mars et personne ne l’a vu venir. Westside Gunn est-il la nouvelle sensation new-yorkaise? Presque, puisqu’il est originaire de Buffalo et exilé à Atlanta. Ce qui explique les caractéristiques de l’album et son style Eastcoast à l’ancienne à mort. Bref, peu importe d’où il vient et comment il en est arrivé là, Westside Gunn fait sensation.

Lire la suite Westside Gunn « FLYGOD » @@@@@

N.A.S.A. « The Spirit of Apollo » @@@@1/2


L’annonce est passée aussi discrètement qu’un hoax sur la présence d’un OVNI sur Terre. Et pour cause, qui aurait pu croire que la N.A.S.A. mettrait sur pied un programme d’une telle envergure, un projet ‘bigger than Hip-Hop’ qui engloberait tout cet univers et au-delà. Nom de code de ce projet North American South America, Spirit of Apollo, ses ingénieurs dirigeant ce programme, DJ Squeak-e Clean et DJ Zegon. Notre envoyé spécial Big Ad de Streetblogger a pu obtenir des informations officielles, notamment quelques vidéos et une liste exhaustive des spationautes sélectionnés (cliquez sur le lien). Il faut le voir pour le croire, car cette compilation dépasse de loin ce que l’on peut imaginer. Ce lancement opéré le 16 Février 2009, pourrait bien rester encré dans les plus belles pages de l’histoire du hip-hop.

En savoir plus

DJ Jazzy Jeff « The Magnificient » @@@@@©


2016 marque les vingts de deux institutions hip-hop indépendantes : Stones Throw et BBE Records. Pour cette rétrospective, c’est le label anglais, acronyme de Barely Breaking Even, qui nous intéresse. Outre l’édition de compilations et albums de funk en tout genre, BBE était, et demeure encore, un terrain de jeu pour les plus grands artisans du beat de la planète.

Jay Dee a/k/a J Dilla (Welcome To Detroit, The Shining), Pete Rock (Petestrumentals, Soul Survivor II…), DJ Jazzy Jeff (The Magnificient et sa suite), le dinosaure Marley Marl, DJ Spinna, le russe DJ Vadim, Nicolay (Here to There), Madlib (King of Wigflip en 2008), le français Clutch Player (si si, avec le très bon Atlantic Connections All-Stars) et même Will.I.Am ! quand il faisait encore des choses bien avec les Black Eyeds Peas (entendez par là, « avant Fergie »), etc. Tous ces individus ont pour point commun d’avoir transiét par BBE Records. D’autres albums ont marqué l’histoire du label, pas que des albums de beatmakers/producteurs, par exemple Connected, le premier album de Foreign Exchange, ou bien Then What Happened de J-Live.

Chronique écrite en Novembre 2016 pour Hip Hop Info France

Lire la suite DJ Jazzy Jeff « The Magnificient » @@@@@©